A CHRISTMAS HORROR STORY
Titre:
Réalisateur: Grant Harvey & Steven Hoban & Brett Sullivan
Interprètes: William Shatner

 

George Buza
Rob Archer
Zoé De Grand Maison
Amy Forsyth
Alex Ozerov
Shannon Kook
Année: 2015
Genre: Film à sketches / Fantastique / Horreur
Pays: Canada
Editeur
Critique:

Les fêtes populaires ont, de tous temps, inspirés les cinéastes oeuvrant dans l’épouvante et peu de dates emblématiques du calendrier ont échappés à cette « récupération ». Derrière Halloween, championne toute catégorie des célébrations revisitées par les adeptes de l’horreur, Noël se positionne bon second avec de nombreux titres sympathiques (les cinq DOUCE NUIT SANGLANTE NUIT, CHRISTMAS EVIL, etc.).

Cette nouvelle anthologie recourt au vétéran William « Kirk » Shatner pour introduire cette nuit de folie dont la principale originalité consiste à entremêler les sketches. Autrement dit, le montage alterne les différentes intrigues dont les résolutions se situent toutes, forcément, à la fin du long-métrage.

Le premier segment suit trois adolescents (deux mecs, une fille) partis explorer, caméra à la main, le théâtre d’un crime sanglant irrésolu. Un second confronte un couple à la disparition de leur fils après qu’ils aient été abattre un arbre dans une région interdite au public. Le gamin revenu de la forêt est-il seulement encore humain ? Un troisième sketch s’intéresse à une famille en crise menacé par Krampus, une créature mythologique cornue (très joliment crée !) définie comme l’anti-Père Noel.

Ces différents segments sont liés par les problèmes rencontrés, au Pôle Nord, par le Père Noel lui-même, lequel doit se défendre contre ses elfes devenus malfaisants et sanguinaires. Utilisant une structure rarement employée (l’imbrication des différentes intrigues), l’anthologie s’autorise également un twist final des plus efficaces qui justifie ce procédé. Les quatre sketches sont plutôt réussis, celui consacré au Krampus étant cependant le plus original et efficace, parvenant à intégrer des éléments typiques de Noel au sein d’une histoire de vengeance d’apparence classique mais adroitement menée. Du pur « Tales from the crypt ».

Celui sur le Père Noel constitue une autre bonne surprise et réussit son pari de divertir avec un mélange de fantasy et de gore se terminant par un twist imparable et totalement inattendu. Du bel ouvrage. Les deux autres récits, plus traditionnels, utilisent moins leur ancrage à la veille de la Nativité et présente des histoires plus convenues à base d’enfant démoniaque (en réalité un métamorphe légendaire, le changelin) et d’esprits vengeurs. Ils restent toutefois efficaces et divertissant.

Sans retrouver l’équilibre miraculeux de TRICK R TREAT (le modèle évident auquel se mesure cette nouvelle anthologie), A CHRISTMAS HORROR STORY se révèle sympathique : les intrigues sont bien écrites (cela change de nombreux films à sketches aux scénarios lamentables type V/H/S), les maquillages excellents, l’humour présent, le gore généreux et retrouver papy William Shatner dans le rôle d’un DJ décontracté habité par l’esprit de Noël constitue une indéniable plus-value. Pas un classique mais une oeuvrette très estimable.

Fred Pizzoferrato - Novembre 2015