SOEUR DE GLACE
Titre: Decoys
Réalisateur: Matt Hastings
Interprètes: Corey Sevier

 

Stefanie von Pfetten
Elias Toufexis
Megham Ory
Nicole Eggert
Kim Poirier
 
Année:  
Genre: Fantastique / SF / Horreur
Pays: Canada
Editeur  
4 /6
Critique:

Une Université canadienne, en plein hiver. Alors que les étudiants préparent l'élection de Miss Reine des Glaces, deux blondes sexy - Lily et Constance - débarquent de nulle part et réveillent les instincts libidineux de deux teenagers, Luke et Roger. Mais, rapidement, Luke découvre que les jeunes beautés proviennent d'une autre galaxie.

Petit inédit DVD plutôt sympa, SŒURS DE GLACE est l'exemple type de la série B bien enlevée qui saura plaire à un public assez large même si la cible principale semble être les adolescents un peu "geeks" qui se délectent de science-fiction, d'horreur assez soft, d'humour sous la ceinture et de jeunes demoiselles tombant le haut à la moindre occasion. Et ce public devrait légitimement trouver son compte à la vision de ces SOEURS DE GLACE plutôt chaudes, au contraire!

En partie financé par la chaîne de télévision Space, concurrent canadien de Sci-Fi Channel et réalisé par Matt Hasting, un vétéran de la télévision, ce thriller fantastique - budgété à cinq millions de dollars - brasse une intrigue classique, inspirée par THE FACULTY et LA MUTANTE avec les clichés de la comédie de lycée style AMERICAN PIE. Au programme: science-fiction, romance à deux balles, érotisme gentillet, quelques effets gore, petit suspense, etc. Une recette qui devient hélas un peu lassante dans le direct to DVD mais qui est mitonnée avec une certaine bonne volonté par un cinéaste relativement motivé par l'entreprise. Reconnaissons donc que les divers éléments sont bien utilisés (même si l'aspect commercial et un poil racoleur reste palpable) et que l'intrigue - en dépit de son classicisme - ménage heureusement une ou deux surprises, à l'image d'une fin plutôt surprenante. Dans le même ordre d'idées, le cinéaste se permet quelques passages plus insolites, comme un personnage d'adolescent qui, finalement, se fiche que sa copine viennent "d'ailleurs". Comprenez de très loin mais le petit message de tolérance en filigrane est clair et relativement adroit dans un métrage dont l'unique ambition semble pourtant de divertir sans prendre ses spectateurs pour de complets demeurés.

Le film possède en outre le côté naïf véhiculé par les séries B des fifties mais joue davantage la carte de l'érotisme, de l'humour "teenage" et de l'horreur. Les filles sont jolies, l'ambiance est sympa et le tout permet de passer un bon petit moment sans se prendre la tête. Si le scénario n'a rien de transcendant, il est toutefois suffisamment agréable pour que l'on suive SŒURS DE GLACE sans le moindre ennui et même avec un certain plaisir, ce qui n'est déjà pas si mal!

Matt Hasting, pour sa part, mène bien sa barque et se permet quelques effets originaux, soutenus par des actrices acquises à sa cause et des effets numériques plutôt réussis malgré l'inévitable côté "artificiel" des images de synthèse. Même si ils ne sont pas parfaits, les effets s'avèrent donc efficaces et retrouvent le charme des productions similaires des années 80. Les acteurs, eux, ne sont pas des spécialistes des rôles de composition mais ils réussissent, dans l'ensemble, à se montrer crédibles et, parfois, à insuffler une certaine épaisseur à leur personnage.

Evidemment, le résultat ne plaira sans doute pas au public le plus large, gavé de blockbusters croulant sous les dollars et truffés d'effets spéciaux décoiffant. Mais, pour un budget modeste, SŒURS DE GLACE se défend et offre un spectacle visuellement attrayant.

En bref, voilà un pop-corn movie plutôt agréable et, au vu de la médiocrité et du foutage de gueule prévalant actuellement dans le cinéma horrifique bis, SŒURS DE GLACE constitue un choix plutôt pertinent pour une soirée pluvieuse entre copains. L'équipe, apparemment satisfaite du résultat, s'est même laissée aller à enchaîner sur une suite…Pourquoi pas!

Fred Pizzoferrato - Mars 2007