ERUPTION
Titre: Eruption
Réalisateur: Stanley Kuran
Interprètes: John Holmes

 

Leslie Bovée
Susan Hart
Eric Evol
Gene Clayton
 
Année: 1977
Genre: Porno / Polar
Pays: USA
Editeur
Critique:

Classique du porno classieux, ERUPTION marie avec bonheur érotisme et polar puisqu’il reprend entièrement (quoiqu’avec quelques twists bienvenu) la trame narrative du fameux ASSURANCE SUR LA MORT de Billy Wilder réalisé en 1944. Rarement aura-t-on vu, par conséquent, un X aussi solidement écrit.

L’agent d’assurance Pete Wilson (John Holmes) drague sur une plage d’Hawaï la belle Sandra Bevin (Leslie Bovée) qui lui propose rapidement un plan audacieux afin de supprimer son mari, Harry, et de toucher une forte prime. Wilson accepte, rencontre Harry et lui fait signer, par ruse, un juteux contrat. Peu après, les deux amants l’étranglent et dissimulent son corps. Wilson se charge dès lors de personnifier le défunt auprès d’un couple de connaissances de Sandra. Il prétend aussi s’être cassé la jambe et arbore donc un plâtre. Toutefois, il insiste pour effectuer une virée en voilier et, à peine sorti du port, tombe à l’eau sous les yeux de témoin. Quelques heures plus tard la police découvre le cadavre et conclut à une mort accidentelle, sa jambe fracturée lui ayant empêché de regagner le rivage. Cependant un collègue de Wilson flaire le pot aux roses et mène sa propre enquête, persuadé qu’Harry a été assassiné. L’étau se resserre sur Wilson et sa maitresse d’autant que cette dernière pourrait bien jouer double-jeu avec l’amoureux de sa belle-fille.

Témoignage précieux des seventies, ERUPTION semble l’unique réalisation de Stanley Kuran et l’unique scénario de Justin Welton. Peut-être n’étaient-ils motivés que par cet hommage à un classique du film noir et ne souhaitaient-ils pas poursuivre une carrière dans le X ? Quoiqu’il en soit le duo se donne les moyens de ses ambitions et filme adroitement cette intrigue dans les paysages enchanteurs d’Hawaï. La plupart des scènes hard se déroulent, en effet, en extérieur et s’avèrent parfaitement intégrées à l’intrigue. De plus elles ne sont ni trop nombreuses (six, dont quatre donnant la vedette à Holmes) ni trop longues, évitant tout ennui malgré leur caractère un brin répétitif (trois concernent Holmes et Bovée en pleines machinations criminelles).

Les moments non sexuellement chargés se révèlent pour leur part aussi intéressant, si ce n’est plus, que les passages érotiques grâce à une interprétation globalement convaincante. Holmes s’y montre, en effet, crédible et prouve que sa notoriété ne provenait pas uniquement de son engin surdimensionné (« 35 centimètres de talent » affirme le titre d’une de ses biographies).

Légende de l’âge d’or du X ayant tourné plus de 2 000 films (professionnels et amateurs), Holmes, dont la vie inspira BOOGIE NIGHTS, décéda du Sida en 1988 après son implication dans une sinistre et obscure affaire de meurtres, relatée dans le film WONDERLAND. Dans ERUPTION, Holmes a pour partenaire l’ancienne hôtesse de l’air reconvertie dans l’industrie pour adultes Leslie Bovée (TAKE OFF, SEX WORLD) et Susan Hart dont ce fut l’unique prestation.

Joliment photographié, intelligemment écrit, réalisé de manière compétente et interprété de manière crédible, ERUPTION constitue une véritable capsule temporelle à redécouvrir pour les amateurs de porno de qualité.

Un film hard comme on n’en fait plus (et comme on n’en fera probablement plus jamais) qui nous rappelle le bref âge d’or connu par le genre durant la seconde moitié des années ’70. Une belle réussite.

Fred Pizzoferrato - Septembre 2016