IT! THE TERROR FROM BEYOND SPACE
Titre: It! The Terror From Beyond Spaceh
Réalisateur: Edward L. Cahn
Interprètes: Marshall Thompson

 

Shirley Patterson
Kim Spalding
Ann Doran
Dabbs Greer
Paul Langton
 
Année: 1958
Genre: Science-fiction / horreur
Pays: USA
Editeur  
Critique:

Petit film de science-fiction quelque peu oublié, IT ! THE TERROR FROM BEYOND SPACE reste cependant connu d’une certaine frange des cinéphiles pour avoir servi d’inspiration principale au ALIEN de Ridley Scott. Réalisé en 1958, le métrage d’Edward L. Cahn préfigure donc de trente ans le chef d’œuvre de Scott en présentant un dangereux extraterrestre occupant un vaisseau spatial en route vers la Terre. Une idée lue dans de nombreuses nouvelles et romans de science-fiction de l’âge d’or mais encore inexploitée sur les grands écrans

Tout débute par « l’atterrissage » du vaisseau Challenge 142 sur la planète Mars. La mission de l’équipage consiste à porter secours aux membres de la précédente expédition, celle du Challenge 141, dont ils sont sans nouvelle depuis près de 6 mois. L’unique survivant du Challenge 141 est bientôt découvert. Il se nomme Edward Carruthers, les neuf autres membres de l’équipage ayant été assassinés. Evidemment, le colonel Van Heusen, commandant du Challenge 142, suspecte son collège d’avoir tué tous ses équipiers afin d’accroitre ses chances de survie dans le milieu martien hostile.

Mais Carruthers, de son côté, révèle une toute autre histoire : le vaisseau a été confronté à un organisme extraterrestre hostile. Si Van Heusen ne croit aucunement ce récit, d’autres semblent y accorder un certain crédit, en particuliers le lieutenant James Calder et la mignonne Ann Anderson. Le vaisseau Challenge 142 décolle peu après vers la Terre, ignorant qu’un alien se cache dans ses cales. Après que le technicien Joe Kleiholz soit tombé sous les griffes de la créature martienne, une fouille du vaisseau est ordonnée mais un autre homme meurt…L’équipage, à présent convaincu du danger, n’a plus qu’une solution pour survivre : éliminer le monstre avant d’atteindre la Terre.

IT ! THE TERROR FROM BEYOND SPACE déroule ensuite une intrigue très linéaire et prévisible, la créature traquant ses proies à travers l’engin spatial tandis que les humains tentent désespérément de s’en débarrasser. Vu la quasi invulnérabilité du martien, les pauvres membres d’équipage ne peuvent guère rivaliser et l’hécatombe se poursuit…Comment éliminer le monstre ?

Cinéaste peu réputé, Edward Cahn (1899 – 1963) fut un grand pourvoyeur de films bis à destination des drive-in américains. Il oeuvra beaucoup pour la AIP et s’illustra dans pratiquement tous les genres populaires, du western à l’horreur en passant par la science-fiction ou le film de bikers. Très prolifique, Cahn termina sa carrière en réalisant une petite dizaines de métrages par an dont peu méritent de figurer dans les cinémathèques même si on lui doit quelques modestes séries B sympathiques comme CURSE OF THE FACELESS MAN, CREATURE WITH THE ATOM BRAIN ou INVASION OF THE SAUCER MEN. Du début des années 30 à son décès en 1963, Cahn tourna plus de 120 long-métrages mais IT ! THE TERROR FROM BEYOND SPACE reste probablement son titre de gloire, ne serait-ce que par l’intelligence du cinéaste à garder son monstre dans l’ombre.

L’éclairage ne révèle ainsi que partiellement la créature et la caméra confère une atmosphère mystérieuse à l’ensemble, préfigurant une fois encore le travail de Scott sur ALIEN et son crédo : « ce qui est inconnu est plus terrifiant que tout ». En dépit de passages dialogués un brin pénible, le rythme se montre alerte et la durée réduite à moins de 70 minutes maintient la tension sans laisser au spectateur le temps de souffler. Même si l’intrigue se réduit à une chasse mortelle dans les couloirs d’un vaisseau, Cahn tire son épingle du jeu et le résultat reste agréablement mouvementé.

En ce qui concerne la créature, confectionnée par le maquilleur Paul Blaisdel (le roi du système D et du micro budget), elle se montre relativement convaincante. Certes, le monstre sent le latex à plein nez mais son design soigné, associé à cette manière très allusive de le filmer, permet quelques jolis morceaux de suspense d’une indéniable efficacité. Les effets spéciaux, dans leur ensemble, sont assez décevants mais le cinéaste a encore une fois le flair de ne point trop les exposer, démarche assez rare à cette époque et tout cela passe assez bien à condition, bien sûr, de se montrer bien disposé.

Si IT ! THE TERROR FROM BEYOND SPACE n’est pas un chef d’oeuvre, loin de là, il reste un bon exemple de cinéma bis des années 50 : court, rythmé, généreux et plutôt bien ficelé.

En résumé, une agréable soirée pour les nostalgiques.

 

Fred Pizzoferrato - Octobre 2009