LES NOUVEAUX BARBARES
Titre: The New Barbarians
Réalisateur: Enzo G. Castellari
Interprètes: Thimothy Brent

 

Fred Willamson
George Eastman
Massimo Vanni
Thomas Moore
Anna Kanakis
 
Année: 1982
Genre: Post Nule / Science-fiction / Action
Pays: Italie
Editeur  
4 /6
Critique:

Italien. Bis. Post Nuke. George Eastman. Enzo Castellari. Des mots qui exercent une influence diverse sur les cinéphiles du monde entier. Certains fuient en courrant tout en levant les yeux au ciel. D'autres se régalent, sortent les pop-corns, roulent les pétards et invitent leurs potes pour une soirée réussie.

Nous sommes donc, selon le générique, en 2019, quelques jours après la chute de New York sans doute, et, en tout cas, après que la bombe nous ait pété à la gueule. Bref, tout va mal, les survivants se regroupent en petites communautés, conduisent des voitures trafiquées pour ressembler à des chars d'assauts et Dieu a déserté le cœur des hommes. Mais bon, ça ce n'est pas si grave. Non, le pire c'est qu'une bande de tarés homosexuels se prenant pour des Templiers (si!) font régner la terreur.

A leur tête nous trouvons ce cher George Eastman (Luigi Montefiori), acteur culte ayant débuté dans des productions prestigieuses en tournant avec les plus grands (Fellini, Kirk Douglas) pour finir par se manger les viscères dans ANTROPOPHAGEOUS, le chef d'œuvre de Joe d'Amato. Ouf, l'honneur est sauf, d'autant qu'il écrivit également quelques classiques comme KEOMA et participa, heureux homme, à différents ébats en compagnie de Laura "Emanuelle" Gemser dans LA NUIT FANTASTIQUE DES MORTS VIVANTS.

A ses cotés, Massimo Vanni, la crête fièrement dressée et Thomas Moore apportent un peu de paix dans ce monde de brutes. Ce sont donc les méchants, décidés à nettoyer la terre de la vermine en tuant tout le monde avec leurs copains. Les Templiers du futur sont donc une vraie nuisance mais, comme ils sont tous gay, l'humanité peut espérer en être débarrassé d'ici une génération.

Dans le camp des bons, nous retrouvons Scorpion, interprété par Timothy Brent, et son copain Nadir, joué par l'acteur culte de la blaxploitation, Fred Williamson himself! Armé de son arc et de ses flèches explosives, Nadir remet les Templiers à l'ordre (pas mal celle là, non?) et nos deux héros trouvent un appui appréciable en la personne d'un gamin insupportable mais expert en mécanique. Bref, voici un vrai film de mecs…euh, non, dans le camp des gentils ont trouve une demoiselle plutôt pas mal et plutôt chaude qui tombe dans les bras de Scorpion. Nadir, pour sa part, a droit aux faveurs d'une prostituée sacrée. Ce qui nous rassure sur la sexualité ambiguë des héros, d'autant que la séquence la plus mémorable intervient lorsque Wan, le chef des méchants, attache Scorpion bras et jambes écartées avant de le sodomiser! Oui, vous avez bien lu, le héros se fait violer par le méchant! C'est pas dans Mad Max qu'on verra Mel Gibson subir le "châtiment suprême".

En résumé, LES NOUVEAUX BARBARES est une série B alerte, souvent drôle, bien violente, avec quelques effets carrément gore en prime, qui saura amuser les amateurs. De la bonne came pour les fans de Z débile aux limites de l'auto-parodie.

Fred Pizzoferrato - Juillet 2007