EXTRA SANGSUES
Titre: Night of the Creeps
Réalisateur: Fred Dekker
Interprètes: Jason Lively

 

Tom Atkins
Steve Marshall
Jill Whitlow
Dick Miller
 
 
Année: 1986
Genre: Horreur / Comédie / Culte
Pays: USA
Editeur  
5 /6
Critique:

Passé relativement inaperçu lors de sa sortie (le film fut présenté au Festival d'Avoriaz en 1986), EXTRA SANGSUES a depuis gagné ses galons d'œuvres cultes et peut s'apprécier à sa juste valeur, celle d'un des meilleurs divertissements horrifiques des années 80. EXTRA SANGSUES appartient, en effet, pleinement à la vague gore comedy illustrée par RE ANIMATOR, LE RETOUR DES MORTS VIVANTS, EVIL DEAD 2, BAD TASTE, TOXIC AVENGER, BLOOD DINER, etc.

Tout commence par le crash d'un OVNI, en 1959, dans un bled paumé des Etats-Unis. Ce chouette prologue en noir et blanc se poursuit par une visite à la prestigieuse Université Corman. Là, deux tourtereaux fort occupés sont interrompus par le crash précité et l'homme, Johnny, part explorer les bois environnants, ce qui est toujours une mauvaise idée dans un film d'horreur. Pendant ce temps, sa copine, Pam, reçoit la visite d'un psycho killer armé d'une hache. Un quart de siècle plus tard, Chris Romero et J.C. Hooper sont deux étudiants un peu geeks bien décidés à profiter de leurs années d'université pour faire la fête. Chris tombe amoureux de la belle Cynthia Cronenberg tandis que le copain de la jeune fille, chef de la fraternité Beta, leur demande de voler un cadavre, condition de leur admission dans le cercle estudiantin précité. Evidemment, les deux amis volent le pire corps possible, à savoir celui, toujours cryogénisé, de Johnny, maintenant un zombie infecté par des parasites extra-terrestres. Le détective Cameron devra mener l'enquête…

Ecrit, selon la légende, en sept jours et vendu par Fred Dekker à la seule condition de pouvoir le tourner lui-même, le scénario de EXTRA SANGSUES est plein d'énergie, de rythme et de bonne humeur, à l'image du métrage dans son ensemble. En fait, EXTRA SANGSUES est le prototype de la comédie horrifique de série B dont l'unique objectif est de distraire un spectateur un tant soit peu conciliant…Et le film, fait rare, parvient pleinement à son but! L'humour est ravageur, les clins d'œil nombreux (chaque personnage a par exemple un patronyme emprunté à un réalisateur de film d'horreur: Romero, Cameron, Hooper, Landis, Raimi, Cunningham, Miner, Cronenberg, Gordon,…) et le budget, tout à fait correct, permet une foule de scènes gore aux effets spéciaux de très bonne qualité.

Pour rester dans les références, Fred Dekker invite le vétéran du bis (et complice attitré de Joe Dante) Dick Miller et s'inspire sans vergogne des clichés les plus éculés du genre, se permettant même de cadrer une télévision diffusant PLAN 9 FROM OUTER SPACE. Bref, c'est la valse des emprunts, exécuté avec un talent certain. Un brillant hommage, entre respect et parodie, de tout un pan du cinéma bis, devant autant à la SF fauchée qu'à l'horreur et même à la comédie de lycée. EXTRA SANGSUES constitue donc un véritable petit régal et il est vraiment dommage que le métrage ne possède pas, aujourd'hui, une plus large renommée.

Quoique réputé parmi les fans du genre, il ne possède malheureusement pas la reconnaissance plus large dont jouissent ses petits compagnons comme EVIL DEAD 2 ou BAD TASTE. Sans doute est-ce dû, en partie, à la pauvre carrière ultérieure de Fred Dekker, contrairement, par exemple, à Sam Raimi ou Peter Jackson qui, avec respectivement SPIDERMAN et LE SEIGNEUR DES ANNEAUX, ont acquis une célébrité planétaire. Fred Dekker, donc, signait ses là débuts de cinéastes après avoir rédigé le scénario du très sympathique HOUSE de Steve Miner. Malheureusement, la suite de sa carrière ne fut pas vraiment à la hauteur des attentes. Si MONSTER CLUB (The Monster Squad), son second long-métrage, constituait un bel hommage au cinéma fantastique de l'Age d'Or, le désastreux ROBOCOP 3 signa le glas de ses activités de réalisateur et enterrait du même coup une franchise lucrative.

Ce petit classique oublié de l'horreur des eighties mériterait à coup sûr d'être réédité en DVD et d'être ainsi présenté à une nouvelle génération de fans qui, à coup sûr, se délecteraient de ce délirant mélange d'humour et d'horreur sanglante. Impossible de conclure sans mentionner la réplique la plus culte du film, un monument:

- "J'ai deux nouvelles, les filles, une bonne et une mauvaise".
- Quelle est la bonne?
- Vos copains sont là!
- Et la mauvaise?
- Ils sont morts…

Bref, EXTRA SANGSUES, en dépit de quelques modestes défauts, n'est sans doute pas un chef d'œuvre mais il est certainement ce qu'on appelle un gros, très gros coup de cœur!

Fred Pizzoferrato - Mars 2007