ORDERS SIGNED IN WHITE
Titre: Ordine firmato in bianco
Réalisateur: Gianni Manera
Interprètes: Gianni Manera

 

Paola Arduini
Lucy Chevalier
Irina Maleeva
Giovanni De Angelis
Joseph Logan
 
Année: 1974
Genre: Giallo / Thriller
Pays: Italie
Editeur  
Critique:

Réalisé au crépuscule du genre, alors que le giallo copulait avec le polar pour tenter vainement de se renouveler, ORDERS SIGNED IN WHITE s’enfonce dans les tréfonds de la médiocrité dès son piteux générique. La suite ne sauvera pas les meubles, bien au contraire.

Un mafieux redoutable, Luca Albanese, décide d’organiser un audacieux vol avec violence. Il rassemble une équipe, composée de trois hommes et trois femmes, et, une fois leur forfait accompli, les malfaiteurs se réfugient dans une région perdue des Abruzzes. Malheureusement, les gangsters sont tués un par un, victime d’un mystérieux assassin qui laisse sur leur visage des traces de peinture blanche…

A mi-chemin entre le giallo, le film de casse et le polar musclé, ORDERS SIGNED IN WHITE constitue surtout le parfait véhicule pour l’acteur, scénariste et réalisateur Gianni Manera, apparemment très sûr de son talent. Hélas, le comédien n’impressionne guère (en dépit d’un physique proche d’Orson Welles), l’écrivain désespère (l’intrigue, languissante, fatigue rapidement d’autant que le tout dure près de deux heures) et le metteur en scène atterre tant les plans ratés, les faux raccords et les erreurs tiennent lieu de style.

Sans intérêt, l’histoire se résume à un long huis clos dans lequel divers gangsters sont éliminés par un tueur bien évidemment ganté de noir. Entre les meurtres, l’ennui domine et rien ne vient réveiller un spectateur depuis longtemps assoupi.

Un des pires giallo jamais tourné dans lequel il n’y a strictement rien à sauver. A oublier sans regret.

 

Fred Pizzoferrato - Février 2014