PLANETE TERREUR
Titre: Grindhouse - Planet Terror
Réalisateur: Robert Rodriguez
Interprètes: Rose McGowan

 

Freddy Rodríguez
Josh Brolin
Marley Shelton
Bruce Willis
Michael Biehn
Tom Savini
Année: 2007
Genre: Science-fiction / Horreur
Pays: USA
Editeur  
Critique:

Après la déception complète causée par le BOULEVARD DE LA MORT de Tarentino il est peu dire que le concept si attrayant du projet "Grindhouse" avait perdu beaucoup de son attrait. Or, contrairement à toutes les attentes, Rodriguez réussit parfaitement son appropriation de la série B en livrant le film d'exploitation espéré par les fans.

Et, pour une fois, le cinéaste parvient à canaliser un peu son enthousiasme généreux ou, plus exactement, il réussit à faire de ses tics coutumiers les qualités rêvées pour pareil concept bordélique. Alors, oui, PLANETE TERREUR est du pur Rodriguez avec son intrigue foutraque, ses séquences déjantées, son mélange de passages fulgurants et d'autres limites ratés, son rythme pas toujours maîtrisé et ses guest-stars de luxe venu faire un petit coucou à la caméra. Mais tout cela concourt, plus que jamais, à la réussite d'un film déjanté qui parvient à donner au spectateur une pêche d'enfer!

Heureusement que les Européens ont eu droit à une version coupée en deux de Grindhouse sinon les derniers défenseurs du segment de Tarentino auraient bien dû se rendre à l'évidence: si BOULEVARD DE LA MORT est une daube constituée à 95% de dialogues stériles et soporifiques, PLANETE TERREUR constitue un des plus beaux condensés de pur plaisir cinématographique vu ces dernières années.

Rodriguez fait feu de tout bois et s'abreuve aux meilleures sources, puisant son inspiration tant chez 28 JOURS PLUS TARD que chez L'AVION DE L'APOCALYPSE, MAD MAX, ASSAUT, ZOMBIE et, de manière générale, tout ce qui s'apparente à une série B des années 70 ou 80 pourvu qu'il y ait de l'action et du gore. Les personnages, pour leur part, sont bien typés et complètement déjantés. On trouve ainsi une une strip-teaseuse, Cherry Darling (jouée par Rose Mc Gowan) qui finit par remplacer une jambe perdue par une mitrailleuse capable d'exterminer des dizaines de morts vivants.

Mais PLANETE TERREUR nous invite également à découvrir El Wray, un mauvais garçon typique avec un grand coeur mais surtout préoccupé par sa propre survie, interprété par l'excellent Freddy Rodriguez (acteur récurent de la série culte SIX FEET UNDER). Citons encore un flic (Michael Biehn) dont l'unique souci est de découvrir la recette secrète utilisée par son frère, la sexy Fergie (du groupe Black Eyed Peas), l'expert en maquillage et cabotin éternel du bis Tom Savini, Tarentino lui-même et bien sûr Bruce Willis dans un petit rôle. Et, une fois qu'il a rassemblé sa petite bande de protagonistes, Rodriguez n'hésite pas à se lâcher, adoptant un rythme frénétique qui, durant une bonne heure, ne va quasiment pas laisser au spectateur le temps de souffler.

Le cinéaste se permet même une outrance inédite: alors que le tempo se ralentit et que le public s'apprête à subir l'inévitable intermède sexy romantique entre les héros, un panneau "bobine manquante" apparaît à l'écran et, trois secondes plus tard, nous voici revenu au milieu d'une véritable folie furieuse. Car PLANETE TERREUR ne triche pas avec son public: si celui-ci veut du gore, il va en recevoir! Et pas à petite dose. Ca barbotte, ça charcle, ça explose, bref, l'écran est emplit de créatures monstrueuses, de tripes et de sang.

Enfin, dernier élément reliant le film au cinéma bis, l'image a été trafiquée pour retrouver l'aspect granuleux, rayé et même usé de la pellicule des petites séries B des seventies. Jamais malsain, bourratif ou lassant, le film réussit alors l'exploit de retrouver la candeur des classiques BRAIN DEAD ou RE-ANIMATOR en offrant un spectacle totalement sanglant mais aussi terriblement drôle et divertissant. Parfois sérieux, souvent déconnant, le résultat est - au final - un amour de série B confectionnée par un fan du genre pour les fans du genre!

Belle et quasi-totale réussite donc!

Fred Pizzoferrato - Février 2008