PUNK ROCK HOLOCAUST
Titre: Punk Rock Holocaust
Réalisateur: Doug Sakmann
Interprètes: Kevin Lyman

 

Heather Vantress
Lloyd Kaufman
Doug Sakmann
Andrew W.K.
James Lynch
Fat Mike
Année: 2004
Genre: Slasher musical gore
Pays: USA
Editeur Le Chat qui fume


Critique:

Si, sur le papier, PUNK ROCK HOLOCAUST semblait attrayant avec son idée incongrue de mélanger comédie, slasher bien gore et musique punk rock, il faut reconnaître hélas que le résultat est loin, très loin, de combler nos attentes. En fait, l'ensemble s'avère surtout terriblement ennuyeux, principalement par la faute d'un scénario totalement incohérent, pour ne pas dire inexistant. A priori, pas vraiment gênant pour un titre battant le pavillon Troma. Et bien si, car PUNK ROCK HOLOCAUST ne possède même pas une simple ligne directive, se contentant simplement de suivre les exactions d'un tueur en série durant le festival punk du Warped Tour.

L'édition 2003 est, en effet, perturbée par un maniaque qui supprime indifféremment les musiciens et les membres du public. Le patron d'une maison de disque, une jeune journaliste et le responsable du festival s'interroge sur les motivations d'un tel massacre alors que les cadavres s'amoncellent.

Tourné avec trois bouts de ficelle dans des conditions pas possibles, le métrage trahit rapidement ses conditions de tournage misérables. En effet, Doug Sakmann a réellement pris sa caméra pour filmer les groupes et autres fans participants au Warped Tour en y ajoutant un paquet de meurtres gore bricolés avec des moyens plus que réduits. A l'exception de Lloyd Kaufmann, le patron de Troma, tous les intervenants jouent leur propre rôle…enfin jouent c'est un grand mot car ils sont vraiment piètres comédiens. De plus, l'image est d'une qualité plus que douteuse et le son n'est pas vraiment meilleur…il est même parfois carrément ignoble! Pour un métrage dont la moitié du temps de projection est consacré à des groupes jouant en live c'est véritablement dommageable. L'esprit "punk" a bon dos pour justifier une qualité aussi déplorable.

Une fois que le spectateur a compris le principe générale du métrage, il devra se contenter d'assister, avec plus d'ennui que de passion, à d'interminables séquences de meurtres sanglants. Aucun justificatif n'est vraiment fourni à cet étalage de gore mais, nouveau problème, les maquillages sont trop simplistes et les mises à mort, peu originales, sont franchement répétitives. Bien sûr, la pauvreté des effets spéciaux est typique de nombreux films "Troma"…simplement ici le metteur en scène (mais peut on vraiment le définir ainsi?) ne semble pas capable de les filmer correctement, privant les meurtres de tout leur potentiel fun.

Il est bien dommage que rien n'a été entrepris pour éviter à PUNK ROCK HOLOCAUST de ressembler à un simple bootleg DVD du Warped Tour agrémenté de scènes gore. Beaucoup de fans de slasher et / ou de punk se laisseront probablement tenter par cette étrange mixture à priori alléchante mais leur déception risque hélas d'être à la mesure de leurs attentes.

Reste les performances de nombreux groupes punk: Me First and the Gimme Gimme, Simple Plan, Dropkick Murphys, Andrew WK, Pennywise, Less Than Jake, Bowling For Soup, Rancid, Tsunami Bomb, The Used, etc. Elles sont malheureusement courtes, coupées et parfois quasi inaudibles tant le son est mauvais. Bref, difficile de dire à qui un tel film (mais est-ce vraiment un film ou un simple délire de copains voulant promouvoir le Warped Tour?) peut vraiment convenir.

PUNK ROCK HOLOCAUST est un métrage qui cherche clairement l'étiquette "culte" pour compenser ses nombreuses imperfections mais le divertissement est malheureusement trop mal fichu pour convaincre. Le point et demi de la note, bien généreux, est donc là pour l'aspect ouvertement fun du concept et de la "tagline": Punk's Not Dead But It's About To Be...un amusement qui ne se retrouve pas dans le métrage lui-même, tant s'en faut! Une suite a suivi en 2008.

Fred Pizzoferrato - Février 2008