1er FEVRIER 2018

Nouvelle mise à jour avec les deux Blu-ray édités par Artus Films et consacrés à Pete Walker: MORTELLES CONFESSIONS et FLAGELLATIONS.

Dans le rétroviseur on jette un oeil sur trois westerns de qualité (UN MERCENAIRE RESTE A TUER, UN DOIGT SUR LA GACHETTE et SARTANA NE PARDONNE PAS), un chouette giallo de Lamberto Bava (DELIRIUM) et un rigolo FILS DE GODZILLA.

Pour les films plus récents, on s'amuse devant les nouveaux exploits de JIGSAW et on apprécie le très rétro BIG BAD.

Rendez-vous au printemps!

 




Après une absence plus longue que de coutume, revenons avec une mise à jour variée: Amityville - The Awakening constitue le enième avatar des aventures de la plus célèbre des maisons hantées. Pas vraiment passionnant.

On poursuit avec une autre histoire de hantise à l'ancienne, le plaisant Haunted d'après l'oeuvre de James Herbert.

Trois westerns (The Legend of the Lone Ranger, Un cercueil pour le shériff et Winnetou - Parmis les vautours) complètent le sommaire, aux côtés d'une amusante production de fantasy à petit budget, Deathstalker

Pour la suite, petit hommage à Umberto Lenzi avec son Ghosthouse et  son "classique" gore L'avion de l'apocalypse, revu et révisé (à la hausse!) pour l'occasion.

Un décalque fauché de Mad Max, le rondement emballé Les Exterminateurs de l'an 3000 termine ce petit  tour d'horizon du cinoche populaire italien. 

Enfin, nous parlerons d'un petit classique de l'épouvante des seventies, Le Monstre est vivant!, et d'une comédie franco-belge déjantée, Moonwalkers.

Rendez-vous début 2018!

 




Une mise à jour placée une nouvelle fois sous le signe du western européen avec cinq long-métrages de ce style en provenance d'Italie, d'Espagne ou d'Allemagne.  De l'humoristique AMIGO MON COLT A DEUX MOTS A TE DIRE  au très violent LES TUEURS DE L'OUEST en passant par le propagandiste FRERES DE SANG et  les intéressants CREUSE TA FOSSE J'AURAI TA PEAU et  DJANGO PREPARE TON EXECUTION voici encore un petit panorama de l'Ouest sauvage dans toute sa diversité. 

A côté du Far West, nous effectuons également un petit voyage du côté de l'Antiquité avec trois péplums: LES CONQUERANTS HEROIQUES,  SPARTACUS ET LES DIX GLADIATEURS et MARS DIEU DE LA GUERRE.

Enfin retour sur la dystopie science-fictionnelle satirique d'Elio Petri, LA DIXIEME VICTIME, récemment édité en blu ray par Carlotta.

 




Une mise à jour placée sous le signe du western européen avec douze long-métrages de ce style en provenance d'Italie, d'Espagne ou d'Allemagne. Des films sérieux (REQUIESCANT TUE ET FAIS TA PRIERE), d'autres beaucoup plus humoristiques (7 DU TEXAS), des spectacles familiaux (LA REVOLTE DES INDIENS APACHES, LE TRESOR DES MONTAGNES BLEUES), des films plus inclassables et expérimentaux (GARTER COLT), bref tout un panoroman du western européen avec ses réussites, ses ratages et ses films moyens mais néanmoins sympathiques à voir ou à revoir.

 




Cette mise à jour se place résolument sous le signe du cinéma populaire italien des sixties avec deux westerns (le réussi QUAND JE TIRE C'EST POUR TUER et le piètre DEPECHE TOI SARTANA, JE M'APPELLE TRINITA) et trois péplums (LE GEANT DE LA VALLEE DES ROIS qui relança Maciste sur les grands écrans, HERCULE SE DECHAINE et LE MASSACRE DE LA FORE NOIRE qui mit un terme à la grande vague du péplum transalpin).

On reste dans le bis italien mais plus récent avec KILLER CROCODILE, plagiat ringard mais néanmoins plaisant (pour les plus indulgents) des DENTS DE LA MER.

Changement de registre avec le film érotique à sketches CONTES IMMORAUX récemment édité par Carlotta.

Petit détour par l'Allemagne avec le krimi LA MAIN DE L'EPOUVANTE qui a la particularité de donner (pour une fois) la vedette à Klaus Kinski.

Enfin, nous terminons avec trois volets de la saga du "Justicier dans la ville" et le found-footage japonais NOROI THE CURSE.
Rendez vous en mai avec les dernières livraisons d'Artus (comme BABY VAMPIRE) et de Carlotta, sans oublier d'autres bisseries plus ou moins oubliées, en particulier du western et du péplum.

 




La première mise à jour de l'année 2017 revient tout d'abord sur deux sorties blu ray en provenance de Carlotta: le classique thriller horrifique de Richard Fleischer TERREUR AVEUGLE et le très bis FRERE DE SANG 2 issu de l'indispensable "Midnight collection".

Pour le reste, le bis reste évidemment à l'honneur avec quelques "oldies" intéressantes comme AND NOW THE SCREAMING START!, BARON VAMPIRE, LE MYSTERE DE LA BÊTE HUMAINE et TRAUMA.

Aux côtés de ces classiques nous retrouvons les plus récents EVIL DEAD TRAP 1 et 3, GODZILLA x MEGAGUIRUS et SHARKNADO 2: THE SECOND ON.

Rendez vous début mars avec les dernières livraisons d'Artus et d'autres bisseries plus ou moins oubliées.

 




Une mise à jour qui s'intéresse à la grosse sortie science-fictionnelle de l'été, le sympathique mais quelque peu décevant STAR TREK SANS LIMITES célébrant les 50 ans de la franchise.

Autre retour, KICKBOXER VENGEANCE permet de retrouver, après près de trois décennies, Van Damme dans un nouvel épisode reboot (le sixième) de la saga qui assura jadis sa suprématie sur le cinéma martial occidental. A ce sujet, nous faisons un retour en arrière pour vous proposer également une petite chronique du quatrième opus.

Le reste de l'actualité se situe au niveau du dvd et du blu-ray avec les nouveautés d'Artus et de Carlotta: le western L'ULTIME CHEVAUCHEE chez l'un et deux Frank Henenlotter (FRERES DE SANG et FRANKENHOOKER chez l'autre).

Enfin, petit tour d'horizon du cinéma bis avec le Wu Xia ODE TO GALLANTRY, le Women In Prison asiatique CAMP D'AMOUR POUR CHIENS JAUNES, le polar porno ERUPTION, le thriller martial RED SUN RISING, l'éprouvant CHROMOSOME 3 et le slasher sexy DETOUR MORTEL 6.

Rendez-vous en novembre pour de nouvelles bisseries dont les dernières livraisons de Artus et Carlotta!

Une mise à jour qui s'intéresse à la grosse sortie science-fictionnelle de l'été, le sympathique mais quelque peu décevant STAR TREK SANS LIMITES célébrant les 50 ans de la franchise.

Autre retour, KICKBOXER VENGEANCE permet de retrouver, après près de trois décennies, Van Damme dans un nouvel épisode reboot (le sixième) de la saga qui assura jadis sa suprématie sur le cinéma martial occidental. A ce sujet, nous faisons un retour en arrière pour vous proposer également une petite chronique du quatrième opus.

Le reste de l'actualité se situe au niveau du dvd et du blu-ray avec les nouveautés d'Artus et de Carlotta: le western L'ULTIME CHEVAUCHEE chez l'un et deux Frank Henenlotter (FRERES DE SANG et FRANKENHOOKER chez l'autre).

Enfin, petit tour d'horizon du cinéma bis avec le Wu Xia ODE TO GALLANTRY, le Women In Prison asiatique CAMP D'AMOUR POUR CHIENS JAUNES, le polar porno ERUPTION, le thriller martial RED SUN RISING, l'éprouvant CHROMOSOME 3 et le slasher sexy DETOUR MORTEL 6.

Rendez-vous en novembre pour de nouvelles bisseries dont les dernières livraisons de Artus et Carlotta!


Pour cette mise à jour estivale retour sur quelques sorties récentes, tout d'abord dans les salles avec la superproduction d'heroic fantasy WARCRAFT et la nouvelle version des aventures de TARZAN. Deux belles réussites!

Du côté des galettes dvd nous avons eu droit au très sympathique NOM DE CODE OIES SAUVAGES édité par Artus dans leur collection "Guerre" et au délirant SUPERARGO CONTRE DIABOLIKUS.

Carlotta, pour sa part, inaugure une très classe "Midnight collection" consacrée à la série B burnée des années '80. Pour la première salve nous vous proposons les chroniques du SCORPION ROUGE et de MANIAC COP qui rejoignent celle de THE EXTERMINATOR. La suite, le mois prochain, reviendra sur la trilogie BASKET CASE.

Le reste de la mise à jour se consacre à un plaisant divertissement récent (GRIDLOCKED), deux aventures de Big G allant du pire au meilleur (GODZILLA's REVENGE et GODZILLA Vs HEDORA), un catastrophique TARZAN DANS LES MINES DU ROI SALOMON, une très chouette nunsploitation signée Bruno Mattei (LES NOVICES LIBERTINES) et deux productions martiales fauchées mais néanmoins efficaces qui marchent sur les pas de Jean-Claude Van Damme: BLACK BELT et KARATE TIGER II

Rendez-vous en septembre pour de nouvelles bisseries dont les dernières livraisons de Artus et Carlotta!


Avec un peu de retard, cette mise à jour débute par deux nouveautés Bach Films. Tout d'abord le fameux CALIGULA 2, nouvel ajout à l'indispensable collection que Bach Films consacre à Joe d'Amato. Un film proposé dans un double dvd des plus classieux qui comprend la célèbre version hardcore intégrale pour les amis des chevaux.

Toujours chez Bach, le petit classique culte LA GALAXIE DE LA TERREUR, mélange plaisant entre PLANETE INTERDITE et ALIEN et incontournable des vidéos clubs bénéficie lui aussi d'un joli dvd. Ca fleure bon les années '80.

Tout comme chez Crocofilms qui ose la double sortie improbable avec un pack Abomination (critique à venir) / OZONE: deux séries Z ultra mauvaies et ultra gore qui eurent leur petit succès dans les vidéoclubs d'antan.

Chez Artus, par contre, ça sent les sixties avec trois curiosités gothico-horrifiques de bonne tenue: CONTRONATURA, LE MANOIR MAUDIT et LA POUPEE DIABOLIQUE. Du bon cinoche populaire exhumé par un éditeur devenu indispensable aux bisseux.

Changement de style, d'époque et de budget avec la sortie en salles de l'attendu et formidable BATMAN V SUPERMAN dont on attend impatiemment la version longue! Toujours en sortie cinéma, KRAMPUS se révèlé sympathique mais malheureusement pas vraiment à la hauteur des attentes dans le domaine de l'épouvante "familiale" à la GREMLINS. Restons dans les salles avec le divertissant LA CHUTE DE LONDRES dont le patriotisme sympathique et l'option ultra bourrine rappelle les grandes heures de la Cannon. Un très chouette moment pour les nostalgiques d'INVASION USA et autre DELTA FORCE.

Du côté de Bruxelles, retour sur deux découvertes faites au BIFFF: le très plaisant film à sketches SOUTHBOUND et l'intéressant THE BRIDE qui nous vient d'Asie.

Le reste de la mise à jour est consacrée à Paul Naschy et son fameux loup-garou (FURY OF THE WOLFMAN), le porno auteurisant HER NAME WAS LISA et le huitième opus de l'interminable saga HELLRAISER.

Rendez-vous cet été pour de nouvelles bisseries!

 

 

 


Une mise à jour qui débute par une nouveauté Bach Films, SESSO NERO, nouvel ajout à leur indispensable collection Joe d'Amato proposé en outre dans sa version hardcore intégrale.

Toujours en sortie dvd, la plaisante saga TREMORS hérite d'un cinquième volet réussi et divertissant.

Autre nouveauté, mais au cinéma et dans un tout autre style, l'adaptation sympathique (sans plus) des romans pour enfants CHAIR DE POULE débarque dans les salles pour un résultat mitigé.

Le reste de la mise à jour est diversifié avec deux films de Paul Naschy efficaces (EL AUDILOO DEL DIABLO et surtout EL CAMINANTE), le blockbuster catastrophe LE JOUR D'APRES, le slasher rétro THE DORM THAT DRIPPED BLOOD, le survival DETOUR MORTEL premier du nom, le septième volet cinématographique de STAR TREK, le meilleur Godzilla (GMK: GIANT MONSTERS ALL OUT ATTACK), un médiocre HELLRAISER (BLOODLINES) et une rigolote parodie porno de STAR WARS IV.

Rendez-vous fin avril 2016 pour de nouvelles bisseries (comme OZONE et ABOMINATION ainsi qu'ORGASMO NERO) et les films vus au BIFFF!

 

 


Première mise à jour de l'année 2016 et coup de projecteur rétro sur des titres divers et variés commme le film de zombies nazi LE COMMANDO DES MORTS VIVANTS, le slasher eighties CEREMONIE MORTELLE, le vigilante brutalement fun EXTERMINATOR 2, le film d'épouvante THE GHOUL, le bon kaiju vintage MOTHRA CONTRE GODZILLA, le film fantastique anglais PSYCHOSE PHASE 3, le thriller horrifique TERREUR SUR LA LIGNE et le sympathique LES SEVICES DE DRACULA.

Ensuite, nous terminons notre rétrospective consacrée à la saga BLOODFIST avec les septième et huitième volet de cette mémorable franchise du dtv de baston

Rendez-vous mi février 2016 pour de nouvelles bisseries signées Artus, une parodie porno réjouissante de STAR WARS, un blockbuster des années 2000, deux raretés de Paul Naschy et le cinquième volet d'une franchise dtv culte! Entre autres!

 


Pour cette dernière mise à jour de l'année 2015 (avant de nouvelles salves dès début janvier 2016), petit topo sur deux anthologies horrifiques récentes: TALES OF HALLOWEEN et A CHRISTMAS HORROR STORY qui montrent la vitalité du "film à sketches" dans le domaine du fantastique.

Deux autres films récents, tous deux signés Eli Roth, ont également débarqués dans nos salles (ou ailleurs...), l'attendu THE GREEN INFERO, hommage au gore cannibale italien des seventies, et KNOCK KNOCK, thriller "sexy" qui paie, lui aussi, son tribut aux années '70 (et plus particulièrement à l'oublié DEATH GAME).

Dans le domaine de l'horreur récente, le parodique et bien saignant DEATHGASM répond aux attentes et s'avère une bonne surprise dans une mode (le film de zombie) bien encombrée.

Du côté de la rétro, un peu de variété avec le thriller horrifico-comique SOUPCONS DE MORT de Lucio Fulci, le très foutraque LA TERREUR DES MORTS VIVANT, l'ultime volet de la saga érotique EMMANUELLE et un Hammer sympathique (LE CIRQUE DES VAMPIRES).

Nous revenons également sur la sortie en dvd de l'excellent LE MASSACRE DES MORTS VIVANTS chez les indispensables Artus Films/

Enfin, nous poursuivons notre rétrospective consacrée à la saga BLOODFIST avec le sixième opus de cette interminable franchise action / arts martiaux

Rendez-vous début janvier 2016 pour de nouvelles bisseries!

 


Halloween approche et, comme chaque année, de nombreuses productions horrifiquents profitent de l'opportunité pour débarquer dans les bacs, dans les salles (ou sur les plateformes Internet). Nous commençons donc avec le retour de M. Night Shyamalan au fantastique teinté d'épouvante façon documenteur, THE VISIT, et le nouveau thriller horrifique avec Nicolas Cage, PAY THE GHOST.

DRACULA CONTRE FRANKENSTEIN débarque, de son côté, chez les indispensables Artus dans une très belle copie qui permet de réévaluer cet hommage foutraque aux combats de monstres façon Universal.

Dans un tout autre genre, ECHANGES DE PARTENAIRES constitue une des dernières sorties Bach Films dans leur collection "érotisme à la française".

La partie rétro se veut, une fois de plus, variée, entre le blockbuster catastrophe AIRPORT 77, le western politisé COMPANEROS, le film de grosse bestiole LAKE PLACID IV et le pure exploitation LA MARQUE DU DIABLE 2

Enfin, nous poursuivons notre rétrospective consacrée à la saga BLOODFIST avec le cinquième opus, toujours appréciable dans les limite de ses modestes ambitions.

Rendez-vous fin novembre pour quelques sorties récentes d'Artus!

 


Les vacances se terminent et il est grand temps d'une nouvelle mise à jour

Du côté de chez Bach nous avons droit à une nouvelle livraison dans le domaine du porno français avec L'INITIATION DE ROSALIE, une oeuvre plaisante présentée dans sa version soft.

Nous restons dans le X avec le cinquième volet de la saga DEVIL IN MISS JONES signé par le fou furieux Gregory Dark

Changeons de style avec deux "classiques" du bis à la réputation pas vraiment enviables: LES HORREURS DE FRANKENSTEIN et LA PLUIE DU DIABLE. Si le premier constitue il est vrai une déception de la part de Jimmy Sangster et la Hammer, le second reste divertissant.

Toujours au rayon bis et plus précisément sex / drugsploitation A 16 ANS DANS L'ENFER D'AMSTERDAM tient les promesses d'un spectacle crapoteux et racoleur...Pour les amateurs! Dans un style plus familial mais tout aussi "douteux", FLICS DE CHOC est plutôt sympathique à condition de le prendre au second degré.

Plus "léger", la saga BLOODFIST se poursuit avec les chroniques des troisième et quatrième épisodes, plutôt agréables dans les limites du "martial art" de série B.

Nous terminons avec les récents et décevants DISCOPATHE et POLTERGEIST, remake pas loin de la catastrophe qui ne fait jamais oublié son modèle...

Rendez-vous fin septembre pour quelques sorties récentes d'Artus!

 


Pour diverses raisons personelles, cette mise à jour arrive avec quelques semaines de retard. Il est donc plus que temps de se pencher sur les nouveautés envoyées par Bach Films et Artus Films.
Du côté de chez Bach nous avons droit à deux métrages érotiques scandinaves (NANA POUPEE D'AMOUR et LE TOUR DU MONDE DE FANNY HILL) remettant au goût du jour deux classiques littéraires.

Chez Artus, l'heure est à l'humour avec la comédie western MORT OU VIF...DE PREFERENCE MORT et le péplum rigolo LE GRAND DEFI. De bonnes surprises divertissantes.

Au BIFFF nous avons eu l'ocassion de visionner, entre autre, le thriller gore EVERLY, la rom-com morte vivante LIFE AFTER BETH et le décevant ZOMBIE FIGHT CLUB tous chroniqués ce mois-ci.

Au niveau de l'actualité récente retour sur le phénomène de la SF pour "young adults" DIVERGENTE et début d'une petite rétro "arts martiaux" qui se poursuivra au fil du temps...Pour cette fois nous parlerons de NINJA 2: ULTIME VIOLENCE et des deux premiers BLOOD FIST, bref du classique de nos défunts vidéoclubs!

Rendez-vous en juilletpour quelques sorties récentes des inévitables Bach et Artus

 


Pour cette nouvelle mise à jour, petite rétro de la franchise érotico-fantastique nipponne ANGEL OF DARKNESS, adaptation en "live action" des animés porno du même nom. Cinq séries B (ou Z) sans grand intérêt mais vaguement amusantes pour les plus indulgents. Nous vous proposons la critique de quatre d'entre elles, ne manquent que l'opus 4 mais vous n'avez rien perdu, c'était le plus mauvais.

Dans un style proche (à savoir du mauvais goût assumé et un érotisme zarbi), petit détour par Hong Kong via le quatrième volet des RAPED BY AN ANGEL, mélange toujours aussi putassier de comédie, de rape & revenge, de thriller horrifique et de slasher.

Poursuivons avec deux sharksploitations du fond du panier: RAGING SHARKS et BLUE DEMONE: TERREUR SOUS LA MER, deux produits typiques de ce qu'est devenu ce sous-genre: ex stars de la télévision, effets spéciaux numériques hideux et intrigues pompant à droite et à gauche. A réservers aux inconditionnels!

Dans le même esprit, THE TRUE GAME OF DEATH alias BRUCE LEE, SON DERNIER COMBAT constitue un exemple représentatif de bruceploitation du plus bas niveau mais relativement divertissante pour les plus pervers.

Petit détour par le slasher via le très oublié GRADUATION DAY et le plus réputé et réussi THE HOUSE ON SORORITY ROW

Enfin, nous terminons par le plaisant GRAND AMOUR DU COMTE DRACULA avec l'inévitable Paul Naschy et

Enfin, du côté de chez Artus, nous les remercions pour l'envoi de leurs dernières sorties, LE GRAND DEFI et L'ESPION QUI VENAIT DU SURGELE qui seront chroniqués le moins prochains.

Rendez-vous fin avrilpour de nouvelles bisseries...dont quelques productions vues durant le 33ème Brussels International Fantastic Films Festival...Le Bifff quoi!

 

 


Pour cette nouvelle mise à jour, petite rétro sur la saga Emmanuelle à travers les six premiers long-métrages de la franchise "officielle", lesquels vont du plutôt bon (le deuxième) au navrant (le cinquième) en passant par le potable (le premier) et le pas terrible (...tous les autres!).

Poursuivons avec quelques dérivés plus ou moins convaincants de cette saga: le mondo EMANUELLE AND THE EROTIC NIGHTS présenté par Laura "Emanuelle" Gemser et EMMANUELLE ET LES COLLEGIENNES dans lequel nous retrouvons à nouveau Laura Gemser dont nous avons déjà chroniqué les autres "Black Emmanuelle".

Nous terminons par un petit Jess Franco, EMMANUELLE FOREVER (alias ORGIES INCONFESSABLES OF EMMANUELLE) dans lequel le rôle titre est tenu par Muriel Montossé quelques années avant "La Classe"

Enfin, du côté de chez Artus, nous les remercions pour l'envoi de leur dernière sortie, le plaisant film d'épouvante gothique LE MANOIR DE LA TERREUR au sympathique parfum de proto giallo de machination.

Rendez-vous fin mars pour de nouvelles bisseries...dont un tour d'horizons des "live action" ANGEL OF DARKNESS...
Et en attendant lisez le monumental Medusa Fanzine 26 tout nouveau tout beau tout en couleur!


Pour cette première mise à jour de l'année 2015 nous parlerons encore arts martiaux avec quelques séquelles des classiques BLOODSPORT et KICKBOXER de Jean-Claude Van Damme. Ces deux titres emblématiques du cinéma "de baston" de la fin des années '80 donnèrent en effet lieu à de longues franchises sur lesquelles nous revenons aujourd'hui avec BLOOSPORT 2, KICKBOXER 2 et KICKBOXER 3.

Dans un registre similaire retour sur une autre saga culte des vidéoclubs du milieu des années '80 avec les AMERICAN WARRIOR / AMERICAN NINJA produits par la mythique Cannon.

Autre festival de gros bras avec le sympathique MAXIMUM CONVICTION qui met en vedette Steven Seagal et Steve Austin.

Changeons de style avec un médiocre "animal attack", le prometteur et hélas décevant PRIMEVAL.

Enfin nous terminons cette mise à jour avec une sortie récente, celle du LABYRINTHE, adaptation correcte mais sans susprise du roman du même titre déjà devenu un petit classique de la science-fiction pour "jeunes adultes".

Du côté de chez Artus, nous les remercions pour l'envoi de leurs dernières sorties dont le plaisant OPERATION GOLDMAN dans leur collection consacrée aux "euro spy"

Rendez-vous fin février pour de nouvelles bisseries...la suite de la rétro consacrée à la franchis KICKBOXER, les nombreux KARATE TIGER, les sorties Artus récentes et bien d'autres productions plus ou moins bis sont au programme pour 2015 qui débutera toutefois par une rétrospective consacrée aux "Emmanuelle" (vrais et faux).

 

 


Pour cette mise à jour nous parlerons de Mr Steven Seagal avec une première salve de long-métrages qui sentent bon l'action virile, d'ECHEC ET MORT à URBAN JUSTICE. Une petite rétrospective de la carrière de Saumon Agile que nous poursuivrons prochainement avec quelques titres plus mineurs destinés aux vidéoclubs.

Du côté de chez Bach Films, nous les remercions pour l'envoi des films de Joe d'Amato et des trois porno (soft) de leur nouvelle collection consacrée à l'érotisme à la française. Nous parlons ce mois-ci de HORRIBLE, BELLES D'UN SOIR et LA FESSEE et nous reviendrons le mois prochain sur ANTROPOPHAGOUS et LE SEXE QUI PARLE.

Enfin, signalons les nombreuses sorties intéressantes dans le domaine qui nous intéresse: le Dictionnaire du Fantastique et de la science-fiction de Frank Lafond, le sixième numéro de CinemagFantastique et le quinzième Videotopsie!

    

Rendez-vous en novembre pour de nouvelles bisseries...la suite de la carrière de Seagal et des rétros consacrées aux sagas KICKBOXERS, KARATE TIGER et AMERICAN NINJA sont au programme pour fin 2014/ début 2015.


Pour cette mise à jour un petit retour sur la franchise cinématographique Star Trek avec les seix premiers longs-métrages de la saga dans lesquels nous retrouvons l'équipage originel mené par James Tiberius Kirk. Les épisodes de la Next Generation suivront ultérieurement.

Au rayon bis, nous parlons d'un slasher parodique (SLUMBER PARTY MASSACRE 2), d'une adaptation seulement à demi-convaincante de Lovecraft (DUNWICH HORROR), d'un mélange efficace de giallo et de polar musclé (SPECIAL MAGNUM), d'un Hammer décevant (LES SORCIERES), d'une bruceploitation récente très moyenne mais divertissante (DRAGON THE MASTER) et de deux Sharkploitations stupides et fun (DINOSHARK et SPRING BREAK SHARK ATTACK).

Enfin, nous rappelons la disponibilité de l'indispensable livre de David Didelot (Vidéotopsie) consacré à la mythique collection "Gore" et la sortie du N° de septembre de l'Ecran Fantastique avec un dossier de 20 pages sur Paul Naschy

    

Rendez-vous fin octobre pour de nouvelles bisseries...Prochainement un spécial Steven Seagal!



Après six semaines de vacances estivales, cette mise à jour commence une nouvelle fois avec deux sortie des indispensables Artus, le très étrange LA MARIEE SANGLANTE et la première aventure du El Hombre Lobo avec LES VAMPIRES DU DOCTEUR DRACULA. La suite de cette mise à jour s'intéresse à la décevante superproduction TRANSFORMERS 4 avant de replonger dans le cinéma bis des années '70 avec deux films de Bruce Lee semi officiels (LE JEU DE LA MORT 1 & 2), un zombie flick méconnu (LE JARDIN DES MORTS), le giallo JE SUIS VIVANT!, le krimi THE SINISTER MONK, deux films d'épouvante rétro (la production Hammer LA FILLE DE JACK L'EVENTREUR et une version "pirate" de Jekyll & Hyde, JE SUIS UN MONSTRE) et, enfin, deux séries B (Z?) plus récente signées de la compagnie de Charles Band: PUPPET MASTER IX et X!

Enfin, nous rappelons la disponibilité de l'indispensable livre de David Didelot (Vidéotopsie) consacré à la mythique collection "Gore" et la sortie du N° de septembre de l'Ecran Fantastique avec un dossier de 20 pages sur Paul Naschy

    

Rendez-vous fin septembre pour de nouvelles bisseries...



Une mise à jour variée qui commence une fois de plus par une nouvelle sortie de chez Artus, le très bon KRIMINAL (les autres suivront durant l'été), avant de plonger au coeur des années '70 via une poignée de films à redécouvrir dans les genres les plus divers.

Nous commençons avec deux productions horrifiques mettant en vedette Peter Cushing et Christopher Lee, le sympathique LA CHAIR DU DIABLE et le confus NOTHING BUT THE NIGHT.

Restons dans l'épouvante rétro avec une lointaine adaptation d'Edgar Poe, le correct LES CROCS DE SATAN et le curieux LA TOUR DU DIABLE.

RITUALS: ILS ETAIENT CINQ donne pour sa part dans le survival forestier de haute volée tandis que LE RIDEAU DE LA MORT s'inscrit en précurseur du slasher ponctué de petites influences giallesques.

Le giallo nous occupe d'ailleurs via THE KILLER RESERVED NINE SEATS, décalque sanglant d'Agatha Christie et HEX, déclinaison hongkongaise des "Diaboliques" de Boileau et Narcejac.

Dans un tout autre style, le piteux bruceploitation LE CRI QUI TUE et l'exceptionnel porno fantastique TAKE OFF boucle notre tour des années '70.

Un petit bond dans le temps nous amène ensuite au début des années '90 pour le troisième (hum!) volet de la saga DEMONS.

Rendez-vous en août pour de nouvelles bisseries...



Cette mise à jour s'intéresse aux deux nouvelles sorties de chez Artus Films (SATANIK et LA PLANETE DES TEMPÊTES), à une nouveauté cinéma entre giallo et film expérimental (L'ETRANGE COULEUR DES LARMES DE TON CORPS) et à un rattrappage consacré aux deux premiers volets de HUNGER GAMES

En complément nous continuons notre exploration du giallo et du thriller érotique italien avec une dizaine de films de ce style dont la particularité est de dater des années '80 et même des années '90 soit bien après l'âge d'or du genre.

Nous parlons ainsi du célèbre BLOODY BIRD, compromis entre le slasher et le giallo lauréat du Prix de la Peur à Avoriaz mais également de titres nettement moins connus. CRIMES SUR MESURE et TROP BELLE POUR MOURIR se situent dans cette veine de sexy thrillers dans les milieux du mannequinat qui fleurirent au milieu des années '80 en développant une esthétique très clip et un érotisme papier glacé.

ARABELLA THE BLACK ANGEL et MOZART IS A MURDERER (signé Sergio Martino), tout comme le MADNESS de Bruno Mattei cuisinent à la sauce eighties / nineties de vieilles recettes de manière plus appliquée que convaincante.

BLOOD LINK joue la carte du fantastique et exploite le thème de la gémélité en ponctuant son intrigue de quelques meurtres référentiels.

PROFUMO et LA MAISON DES FANTASMES sont essentiellement des drames érotiques matinés de thriller au sujet de femmes manipulatrices. Enfin, DELITTO CARNALE prend pour base une intrigue "giallesque" mais son unique soucis est de multiplier les scènes chaudes, voire porno dans la version remontée.

Rendez-vous après les vacances, soit début juillet pour de nouvelles bisseries...


 


Cette mise à jour traite de quelques films actuellement à l'affiche en salles ou en festival. Nous débutons avec AUX YEUX DES VIVANTS, une des bonnes surprises du dernier BIFFF, et le délirant WHY DON'T YOU PLAY IN HELL découvert au Offscreen de Bruxelles. Nous y joignons l'intéressant blockbuster 47 RONIN qui ne méritait pas son échec commercial.

Du côté des sorties dvd, Artus ajoute quelques nouvelles pépites à sa collection consacrée au cinéma gothique européen avec deux raretés: LA VENGEANCE DE LADY MORGAN et LES VIERGES DE LA PLEINE LUNE.

La suite de la mise à jour se consacre une nouvelle fois au thriller européen et devrait intéresser les amateurs de giallo avec une série de titres qui s'en rapprochent comme les britanniques POUPEES DE CENDRES (écrit par Robert Bloch), NIGHT AFTER NIGHT AFTER NIGHT ou MEURTRE A HAUTE TENSION. La Grèce s'invite également au programme avec le curieux et efficace TANGO OF PERVERSION et l'Allemagne nous offre un krimi sympathiquement kitsch avec APE CREATURE.

Dans un registre plus purement giallesque nous parlons ensuite de PLUS VENIMEUX QUE LE COBRA avant d'effectuer un détour "auteurisant" dans la PENSIONE PAURA. Les récentes tentatives TULPA et DARKNESS SURROUND ROBERTA, peu concluantes, voisinent avec le très clip et daté PATHOS LA NUIT BLEUE pour terminer ce tour d'horizon des assassins gantés de cuir noir.

Rendez-vous en mai 2014 pour de nouvelles bisseries... Dans les prochains mois, nous parlerons, entre autre, du sexy giallo des années '80, des films d'auto-justice, des EMMANUELLE vraies et fausses, de STAR TREK, de slashers, de bruceploitations, etc.


 


Cette mise à jour se consacre aux fameux "Mondo" ou "shockumentaries" ou "documenteur", si populaires dans les années '70, qui mêlent pour le plus grand plaisir du spectateur / voyeur images glanées autour du monde, archives interdites d'antenne, reconstitutions frelatées et commentaires sentencieusement hypocrites.

Ayant débuté par d'aujourd'hui bien innoffensives excursions touristiques en terres alors méconnues avec MONDO CANE, le genre s'intéresse rapidement à la sexualité exotique sous couvert d'alibi antropologique et aux cruautés commises à l'encontre des animaux drapé dans un voile éthologique.

La libération des moeurs et l'arrivée du porno sonne le glas du mondo première manière et oblige les cinéastes à remplacer les scènes "sexy" par une violence de plus en plus exacerbée comme en témoigne la nauséeuse saga FACE A LA MORT.

Cette mise à jour compile des chroniques essentiellement écrites pour le zine Medusa 24 et parcour ce genre controversé, du liminaire MONDO CANE à FACE A LA MORT IV en passant par ADIEU AFRIQUE et LIBIDOMANIA.

En complément, nous vous invitons à redécouvrir le premier film de John Carpenter, DARK STAR, récemment sorti en dvd et blu ray par Carlotta. Merci à eux pour cet envoi..

Enfin, signalons la sortie des indispensables zines Medusa 25 et Vidéotopsie 14...dans lesquels vous retrouverez quelques unes de mes chroniques.

Rendez-vous fin février 2014 pour de nouvelles bisseries... Nous parlerons davantage de Croco Films qui nous annonce de belles sorties pour 2014: L'invasion des araignées géantes, The Refrigerator, Deep Blood, Terreur extraterrestre, Evil Toons, Hollywood Chainsaw Hookers, etc.

 

 


Cette mise à jour se consacre en priorité au sous-genre putassier, racoleur et pourtant si divertissant du "WIP", autrement dit le Women In Prison ou, pour les francophones, le "film de prison de femmes", illustré à de nombreuses reprises par des productions soft ou hard aimant flatter les bas instincts du spectateur.

Cette mise à jour revient donc sur deux productions du genre assez "grand public", LES ANGES DU MAL et CHALEUR ROUGE qui mettent en vedette Linda Blair puis s'intéresse aux plus corsés FEMMES EN CAGE, LA PRISON DES FEMMES EN FURIE et LES TORTIONNAIRES DU CAMP D'AMOUR N°2.

Après un détour par le Japon et un avantar d'une longue saga, TRUE STORY OF A WOMAN IN JAIl: SEX HELL, nous terminons par deux pornos, le premier signé Gérard Kikoïne avec PRISON TRES SPECIALE POUR FEMMES et le second étant un cinquième épisode "pirate" de la franchise cul(te) Ilsa intitulé PRISONER OF PARADISE (ou NAZI LOVE ISLAND, un titre plus explicite).

Enfin, nous changeons de style avec les trois derniers volets, destinés à la vidéo, de la franchise DETOUR MORTEL.

Mais nous reviendrons prochainement aux Women In Prison avec d'autres produits crapuleusement distrayants...

Rendez-vous fin janvier 2014 pour de nouvelles bisseries...


Cette mise à jour s'intéresse au cinéma extrême asiatiaque avec, pour commencer, les deux volets de la saga érotico-gore A CHINESE TORTURE CHAMBER STORY qui font la part belle aux tortures sexuelles raffinées.

Plus léger, également en provenance de Hong Kong, THE ETERNAL EVIL OF ASIA mélange comédie potache, horreur, érotisme et scènes gore avec une surprenante bonne humeur. Une manière intéressante de s'initier, en (relative) douceur à l'univers délirant des films dit de CatégorieIII.

Le plus ancien SEEDING OF A GHOST, produit par la Shaw Brothers, mérite également le détour par ses outrances déjantées.

Après Hong Kong, direction le Japon avec la saga sado-maso FLOWER & SNAKE dont nous vous proposons les quatre premiers volets ainsi que le "spin off" officieux UNE FEMME SA SACRIFIER. Dans le même esprit "pinku SM", LA FEMME AUX SEINS PERCES reste dans le classicisme tandis que ZOOM IN: RAPE APARTMENT joue davantage la carte de la curiosité malsaine en mélangeant spécialistés nipponnes (érotisme déviant, film de viol, SM) et influences européennes avec de forts relents de giallo, voire de "polar".

On se quitte avec le très outrancier GUTS OF A VIRGIN 2 et ses excès érotico gore du plus mauvais goût et on salue la sortie de nombreux nouveaux dvd bis chez Alexx Prod en 2014.

Rendez-vous en janvier 2014 pour de nouvelles bisseries...et un spécial "Femmes en Prison" avec AMAZON JAIL, PRISON TRES SPECIALE POUR FEMME, WOMEN IN FURY, HOTEL PARADISE, TRUE STORY OF A WOMAN IN JAIL, etc.


Cette mise à jour s'intéresse aux films à sketches, un "genre" toujours vivace dont vous pouviez trouvez un historique assorti d'un dossier complet dans le N°2 de Cinemag Fantastique.

Nous vous proposons deux productions télévisuelles de qualité signées Dan Curtis: LA POUPEE DE LA TERREUR et DEAD OF NIGHT scénarisées par Richard Matheson.

Ensuite, trois opus de la saga érotico-gore japonaises dite "femmes criminelles" avec FEMMES CRIMINELLES, LA LOI YAKUZA et DEVIANCES ET PASSIONS.

Deux productions classiques des seventies (THE UNCANNY et FRISSONS D'OUTRE TOMBE) voisinent avec l'oublié APRE MINUIT sorti à la fin des années '80 et les plus récentes anthologies asiatiques TROUBLESOME NIGHT 1 et 2.

Enfin, nous vous proposons la chronique du nanar de sharksploitation SHARKNADO, succès surprise pour la firme spécialisée The Asylum.

Pour remporter un des deux dvd de SHARK LE MONSTRE DE L'APOCALYPSE offert par Axell Prod envoyez moi un mail à

hellrick2001@hotmail.com

avant le 20 novembre avec la mention "Concours Requin".

Deux gagnants seront tirés au sort et prévenus à la fin du mois de novembre.

Le N°4 de Cinemagfantastique est paru. Plus de renseignement sur le site de Cinema Fantastique:

Au menu :
- Un reportage exclusif sur le plateau d’Alleluia de Fabrice du Welz
- Un coup d’oeil sur le revival de Machete
- L’impressionnante odyssée spatiale Gravity
- Des previews en pagaille
- Deux méga dossiers sur les Fils de brutes (ces enfants de cinéastes qui remodèlent le genre) et les Super Zéros...

60 pages couleurs en format A4.

Le nouveau numéro (novembre 2013) de l'Ecran Fantastique est disponible avec un gros dossier "sharksploitation" réalisé par mes soins. Bonne lecture!

Rendez-vous fin novembre pour de nouvelles bisseries...et un spécial "Asian Extreme Cinema" vec FlOWER & SNAKE, CHINESE TORTURE CHAMBER STORY, GUTS OF A VIRGIN, RAPED BY AN ANGEL, LA FEMME AUX SEINS PERCES, etc.


Une mise à jour qui s'intéresse au grand acteur espagnol Paul Naschy décédé voici près de quatre ans, le 30 novembre 2009. Au programme: deux films consacrés à son personnage du Loup-garou: EL RETORNO DEL HOMBRE LOBO et THE BEAST AND THE MAGIC SWORD. Nous parlons également d'un étrange slasher surnaturel, SCHOOL KILLER, d'un giallo de facture honnête (EL ASESINO ESTA ENTRE LOS TRECE) et d'un film d'auto justice rageur, NIGHT OF THE EXECUTIONER.

Le reste de la mise à jour se concacre à un programme varié de productions relativement obscurs des années '70 et '80 comme L'AUBERGE DE LA TERREUR, le rape and revenge AXE (LISA, LISA), LES FANTÔMES DE HURLEVENT, le film de vampires érotique VAMPYRES, le très sanglant slasher INTRUDER et LA FOREUSE SANGLANTE.

Enfin, nous vous proposons la chronique d'un joyeux "nanar ninja" tiré du récent coffret trois films sortis chez Artus: CLASH COMMANDO, alias CLASH OF THE NINJAS.

Rendez-vous en novembre pour de nouvelles bisseries...


Cette mise à jour se consacre, une nouvelle fois, à une poignée de giallos et autre thrillers proches des conventions du "filone" italien.

Nous commençons avec le manipulateur DIABOLIQUEMENT VOTRE qui confronte Alain Delon à une machination tordue tentant d'exploiter son amnésie. Moins intéressant et nettement plus porté sur l'exploitation, LE DOSSIER ROSE DE LA PROSTITUTION combine polar, giallo et érotisme (carrément porno pour les versions "épicées"). Plus classique mais également nettement plus intéressant, GIOCHI EROTICI DI UNA FAMIGLIA PER BENE dissimule sous un titre et une affiche aguicheurs un énième décalque italien des DIABOLIQUES.

THE PYJAMA GIRL CASE, de son côté, reconstitue, de manière romancée, une authentique affaire criminelle et doit davantage au polar "true crime" qu'au giallo a proprement parlé.
Assez porté sur l'érotisme, LA PEUR AU VENTRE constitue un honnête thriller qui se suit sans le moindre ennui, ce que l'on ne peut surement pas dire de LA POLIZIA BRANCOLA NEL BUIO, peut-être le plus mauvais giallo jamais sorti. Coproduit par la Turquie, on y remarque cependant la présence de la star bis locale, l'inévitable Cüneyt Arkin.

Effectuons un bond temporel jusqu'au milieu des années '80 pour deux nouveaux titres obscurs, l'intéressant SPIDER LABYRINTH aux évidentes inspirations lovecraftiennes et le piteux SWEETS FROM A STRANGER aux ressorts humoristiques incongrus.
Encore plus récent, SYMPHONY IN BLOOD RED tente de raviver le giallo mais n'aboutit qu'à un résultat mitigé influencé par le "torture porn".

Après cette salve giallesque, quoi de plus normal que de s'intéresser à une poignée de krimis et plus précisément aux "Mabuse" qui exploitèrent, au début des années '60, la popularité de ce personnage diabolique. LE DIABOLIQUE DOCTEUR MABUSE, MABUSE ATTAQUE SCOTLAND YARD, DOCTEUR MABUSE ET LE RAYON DE LA MORT et L'INVISIBLE DOCTEUR MABUSE sont ainsi au programme.

Terminons avec le récent et délirant PIRANHACONDA, nouvel exemple "d'agression animale" à petit budget et signalons la nouvelle salve de westerns européens proposée par Artus dont LES COLTS DE LA VIOLENCE.

Terminons par un petit coup de projecteur sur deux sorties dvd bien sympathique: LE MONSTRE DE L'OCEAN ROUGE sort sous le titre SHARK chez Alexx Prod (qui annonce L'INVASION DES ARAIGNEES GEANTES pour bientot) et Artus propose un coffret comprenant 2 films de Ninjas!

Rendez-vous en octobre pour de nouvelles bisseries...dont les nouveautés "western" de chez Artus.

 


Un mise à jour qui se partage entre nouveautés et rétrospective. Dans la première catégorie rangeons la nouvelle adaptation de WOLVERINE récemment sortie en salles, dans la seconde une large part est dévolue au krimi, ces films allemands partagés entre policier, comédie, espionnage et épouvante qui annoncent grandement le giallo. Giallo qui nous occupe également avec trois titres méconnus assimilés au genre.

Pour le krimi ce sont pas moins de sept films d'intérêt divers qui sont proposés: LA GRENOUILLE ATTAQUE SCOTLAND YARD, THE INDIAN SCARF, L'ORCHIDEE ROUGE, THE MAN WITH THE GLASS EYE, LA VENGEANCE DU SCORPION D'OR, LE CRAPAUD MASQUE etL'ENIGME DU SERPENT NOIR. Une bonne dose de nostalgie en perspective!

Au rayon du giallo, nous avons droit au bizarre L'INSATIABLE SAMANTHA et deux curiosités des années '80 entre thriller érotique, drame, polar néo-noir et influences giallesques, les peu convaincant EVIL SENSES et DARK BAR.

Et n'oubliez pas de jeter un oeil aux chroniques de PUPPETMASTER 1, 2 et 3 récemment exhumés en dvd par les indispensables Artus qui nous offre également la somptueuse version allemande des AVENTURES DU BARON DE MUNCHHAUSEN.

Rendez-vous en septembre pour de nouvelles bisseries...

Enfin retrouvez mon dossier sur Godzilla dans l'Ecran Fantastique 344 du mois de juillet / août.

 

Un mise à jour qui se partage entre nouveautés et rétrospective. Dans la première catégorie rangeons la nouvelle adaptation de Wolverine récemment sortie en salles, dans la seconde une large part est dévolue au krimi, ces films allemands partagés entre policier, comédie, espionnage et épouvante qui annoncent grandement le giallo. Giallo qui nous occupe également avec trois titres méconnus assimilés au genre. Enfin, Artus nous propose de redécouvrir la première version des Aventures du Baron de Munchhausen ainsi que les trois premiers épisodes de la saga Puppetmaster, déjà chroniqués voici quelques années.

Passons à une sortie dvd cette fois avec LA NUIT DES MALEFICES issu de la collection indispensable "British Horror" de chez Artus Films. L'éditeur nous ayant envoyé ses nouveautés, vous retrouverez dans notre prochaine maj des avis sur LE BARON MUNCHAUSEN et LA MOTOCYCLETTE.

Pour rester dans l'actualité, nous vous proposons une chronique du found-footage à sketches V/H/S/2 nettement plus réussi que son piteux prédécesseur. Restons dans les anthologies avec la décevante compilation THE ABC's OF DEATH.

Le reste de cette mise à jour sera consacrée à la rétro avec la sexploitation LA VIE INTIME DU DOCTEUR JEKYLL, le film de torture japonais CRUEL HISTORY OF WOMEN's TORTURE qui fait honneur à son titre, le film d'agressions animales THE PACK et ses molosses affamés, le plaisant LA LEGENDE DU LOUP GAROU avec Peter Cushing, le "rape and revenge" hongkongais RAPED BY AN ANGEL, la naziexploitation CAMP SPECIAL NUMERO 7, la bruceploitation GOODBYE BRUCE LEE, l'excellent THEATRE DE SANG avec Vincent Price et le très kitsch QUAND LES DINOSAURES DOMINAIENT LE MONDE de la Hammer.

Les deux derniers films proposés sont plus récents: le très ringard LAKE PLACID 2 et son crocodile numérique et LA NUIT DES HORLOGES, film testament de Jean Rollin avec Ovidie.

Rendez-vous début août pour de nouvelles bisseries...les nouveautés de chez Artus et une salve de krimi adaptés d'Edgar Wallace.

Enfin retrouvez mon dossier sur Godzilla dans l'Ecran Fantastique 344 du mois de juillet / août.

 



Cette mise à jour s'intéresse à une poignée de sorties récentes par nos éditeurs favoris. Artus Films nous propose, outre les westerns italiens, une nouvelle collection dédiée à l'horreur britannique. L'occasion rêvée de chroniquer trois films qu'ils viennent d'éditer en dvd: le très divertissant UN TRAIN POUR DURANGO, le fort réussi LE SANG DU VAMPIRE et le médiocre HORROR HOSPITAL.

Carlotta, pour leur part, ressortent en salles et en version longue intégrale le thriller d'anticipation L'ULTIMATUM DES TROIS MERCENAIRES de Robert Aldrich et rééditent, en dvd et blu-ray, le PIRANHAS originel de Joe Dante.

Sorti voici quelques mois chez Bach Films, la comédie porno JUSTINE ET JULIETTE nous permet de rendre hommage à Harry Reems, star du X récemment décédé.

Nous vous parlions voici six mois d'une adaptation de Lovecraft avec Paul Naschy, "The Valdemar Legacy"...la première partie de ce dyptique horrifique a droit aujourd'hui à une sortie dvd en bonnes et dues formes chez Condor Entertainement sous le titre LE TERRTOIRE DES OMBRES.

Enfin, Mad Movies édite le sympathique GRIZZLY LE MONSTRE DE LA FORET, une des premières (et plus criantes) copies de JAWS. Petite chronique accompagnée de celles de trois autres films du cinéaste William Girdler: L'ABATTOIR HUMAIN, ASYLUM OF SATAN et LE FAISEUR D'EPOUVANTE.

On complète cette liste de sortie par MASSACRE A LA TRONCONNEUSE 3D, sorte de suite / reboot / remake / variation sur le film de Tobe Hooper présenté au BIFFF et dont la sortie dans nos salles est annoncée pour cet été.

Terminons sur une note plus virile et musclée avec Jean-Claude Van Damme, Nicolas Cage et Jason Statham respectivement à l'affiche de BLOODSPORT et DOUBLE TEAM, GHOST RIDER 2 et HYPER TENSION 2.

Rendez-vous fin juin pour de nouvelles bisseries...Prochains thèmes: Films à sketches, Vraies et fausses Emmanuelle, Docteur Mabuse, le krimi, Women In Prison, Pinku, SM & Tortures, etc.


Cette nouvelle mise à jour sera essentiellement consacrée au cinéma X et plus particulièrement aux films des années '70 et (début) '80.

Le très sympathique FLOSSIE récemment édité en dvd chez Bach Film, le BODY LOVE de Lasse Braun avec Catherine Ringer, deux épisodes de la fameuse saga érotico-comico-porno danoise du Zodiaque (FOLIES DANOISES et LES FILLES DU SCORPION), le complètement déjanté DRILLER (variation hard façon CAFE FLESH sur le clip "Thriller" de Michael Jackson), la superproduction historico-sexy-gore LES ORGIES DE RASPOUTINE, le classique culte français LE SEXE QUI PARLE, le célèbre mais lamentable PARTIES DE CHASSE EN SOLOGNE sont au programme, aux côtés de WASTELAND, excellent drame intimiste agrémenté de scènes hardcore ayant raflé toutes les récompenses (et c'est mérité) aux Adult Awards.

On change radicalement de style avec le très bon thriller "documentaire" L'ETRANGLEUR DE BOSTON édité en Blu Ray par Carlotta.

Puisque nous parlons de Carlotta signalons que la firme ressort sur grands écrans la version longue intégrale de L'ULTIMATUM DES TROIS MERCENAIRES et édite en dvd une comédie policière macabre très plaisante, LA GRANDE CUISINE. Deux films dont nous causerons dans notre prochaine mise à jour.

Toujours chez les éditeurs dvd, Artus poursuit son exhumation du western italien avec trois titres très estimables: UN TRAIN POUR DURANGO, JOE L'IMPLACABLE et, surtout, le formidable TEXAS. Nous traiterons de ces trois films incessamment sous peu.

Enfin, nous reviendrons, après FLOSSIE ce mois-ci sur deux autres perles de la "sexploitation" sorties chez Bach Films avec le regretté Harry Reems: BEL AMI et JUSTINE ET JULIETTE.

Rendez-vous fin mai pour de nouvelles bisseries...Prochains thèmes: Films à sketches, Vraies et fausses Emmanuelle, Docteur Mabuse, le krimi, Women In Prison, Pinku, SM & Tortures, etc.

 

 


Une mise à jour de printemps qui se consacre à une nouvelle fournée de "pseudo giallo". Au programme des films classés dans le "filon" italien mais qui, en définitive, n'en sont pas vraiment et, à contrario, des long-métrages qui mériteraient d'y figurer. Enfin, nous parlerons de quelques titres qui, sans être des giallo purs et durs, en reprennent suffisamment d'éléments pour intégrer, par la bande et plus ou moins franchement, cette classification de toutes façons élastique et malaisée à définir.

Le programme comprend donc deux films catégorisés "giallo" alors qu'ils n'en reprennent pratiquement aucun code (THE MAN WITH THE ICY EYES et A RATHER COMPLICATED GIRL), un hommage américain signé Brian DePalma (PULSIONS) et une adaptation de série noire qui, à l'instar de PEUR SUR LA VILLE, doit beaucoup au thriller italien (SANS MOBILE APPARENT).

On poursuit avec une série de titres méconnus qui, s'ils utilisent bel et bien des éléments "giallesques" ne sont pas pour autant de purs giallos. On découvrira cependant avec plaisir le très "pop" UNA IENA IN CASSAFORTE, l'angoissant CONTRONATURA ou le curieux AMORE E MORTE NEL GIARDINO DEGLI DEI, voire SOMETHING IS CRAWLING IN THE DARK et MEURTRE PAR INTERIM. On oubliera par contre le piteux et languissant CONTROFIGURA.

Après ce tour d'horizon giallesque, on s'offre un petit Tarzan édité par Bach Films (TARZAN ET LES TRAPPEURS), l'excellent polar LES INCONNUS DANS LA VILLE ressorti par Carlotta dans un magnifique Blu Ray et, enfin, un vrai film d'exploitation, excessif et indéfendable donc furieusement divertissant pour les bisseux hardcore, le scandaleux MORITURIS banni dans son Italie natale.

Enfin, pour ceux qui n'ont toujours pas acheté l'excellent zine MEDUSA c'est le moment de se précipiter sur le N°24 avec plein de bonnes choses dont une dizaine de chroniques "mondo" de mon cru.

Et, dès aujourd'hui, vous pouvez également vous procurer le CINEMAG FANTASTIQUE N°3 avec un dossier "films à sketches", un autre "nazi revival", les rubriques "Le loup derrière la bergerie" et "Orient Express" et toute l'actu ciné, BD, bouquins, dvd du cinéma de genre.

Juste avant cette mise à jour nous apprenons également le décès de Jésus Franco dont vous pouvez retrouvez sur le site de nombreuses chroniques. Triste jour pour le bis...

Rendez-vous fin avril pour de nouvelles bisseries...Prochains thèmes: Films à sketches, Vraies et fausses Emmanuelle, pseudo giallo, Docteur Mabuse, Porno 70's, Women In Prison, Pinku, SM & Tortures, etc.


Une mise à jour placée, après l'Italie, sous le signe de l'Espagne avec une dizaine de productions ibériques et horrifiques allant du début des années '70 aux années 2000.

Paul Naschy, bien évidemment, a droit à une poignée de chroniques. Tout d'abord LES VAMPIRES DU DOCTEUR DRACULA dans lequel il incarne pour la première fois le fameux loup-garou Waldemar Daninsky, alias El Hombre Lobo. Un personnage que l'on retrouve quelques années plus tard confronté au Docteur Jekyll dans le bien nommé Dr JEKYLL Y EL HOMBRE LOBO.

Naschy est également la vedette de deux titres très bis et moyennement concluant des années '70, le grand succès commercial HORROR RISES FROM THE TOMB et le plutôt ennuyeux VENGEANCE OF THE ZOMBIES.

Enfin, nous retrouvons l'acteur, en fin de carrière et juste avant son décès dans le dyptique THE VALDEMAR LEGACY inspiré d'Howard Philip Lovecraft. Malheureusement, si le premier est sympathique, le second se révèle une terrible déception.

Nous restons en Espagne avec le curieux et inclassable LA CLOCHE DE L'ENFER et le très divertissant TERREUR DANS LE SHANGHAI EXPRESS dôté d'un casting prestigieux mené par Peter Cushing et Christopher Lee.

Impossible de quitter l'Espagne sans une petite visite dans la riche filmographie de Jésus Franco qui nous inflige les désastreuses EXPERIENCES EROTIQUES DE FRANKENSTEIN.

Enfin, nous concluons par deux sorties dvd récentes: L'ATTAQUE DU FORT DOUGLAS est un tout petit western réservé aux inconditionnels du genre (édité par Artus Films) et DORA LA FRENESIE DU PLAISIR un modeste porno réalisé par un Willy Rozier en fin de carrière (édité par Bach Films).

Le mois prochain nous parlerons des autres sorties de ces deux éditeurs (LE FIER REBELLE et DANY LA RAVAGEUSE) et nous traiterons une nouvelle fois du giallo, vrai et faux, dans une thématique consacrée au "pseudo giallo"

Enfin, pour ceux qui n'ont toujours pas acheté l'excellent zine MEDUSA c'est le moment de se précipiter sur le N°24 avec plein de bonnes choses dont une dizaine de chroniques "mondo" de mon cru. Et, dans moins de 15 jours, vous pourrez également vous procurer le CINEMAG FANTASTIQUE N°3 avec un dossier "films à sketches", un autre "nazi revival", les rubriques "Le loup derrière la bergerie" et "Orient Express" et toute l'actu ciné, BD, bouquins, dvd du cinéma de genre.

Rendez-vous début avril pour de nouvelles bisseries...Prochains thèmes: Films à sketches, Vraies et fausses Emmanuelle, pseudo giallo, Docteur Mabuse, Porno 70's, Women In Prison, Pinku, SM & Tortures, etc.

 


Une petite mise à jour partagée entre les gladiateurs et les pistoleros puisque nous vous proposons cinq westerns spaghetti et trois péplums italiens. A celà s'ajoute une curiosité horrifique (LA NUIT DES DIABLES), une nouveauté cinématographique immanquable (CLOUD ATLAS), un muet policier exhumé par Hantik Films (THE BAT) et une comédie érotique sortie en dvd par les indispensables Artus Films (CELESTINE BONNE A TOUT FAIRE).

Au rayon des westerns, deux "Django" ouvrent le bal, DJANGO DEFIE SARTANA et DJANGO TIRE LE PREMIER, deux oeuvres certes mineures mais agréables, en particulier le second cité qui s'avère une bonne surprise dans un registre tragique.

Tout aussi tragique et désespéré, CIAK MUL est une autre plaisante réussite dont le ton sérieux étonne de la part du futur créateur de "Trinita"

Autre western intéressant, le picaresque MEFIE TOI BEN, CHARLIE VEUT TA PEAU démontre une nouvelle fois le talent de Michele Lupo qui nous offre ici un curieux film à la fois drôle et tragique. A découvrir.

Trois péplums suivent, tout d'abord LA TERREUR DES BARBARES avec la star musclée Steve Reeves puis le très curieux MACISTE EN ENFER et, enfin, le beaucoup plus classique et anecdotique MACISTE ET LES FILLES DE LA VALLEE.

Nous restons dans le bis italien avec l'efficace film d'horreur gothique LA NUIT DES DIABLES du spécialiste Giorgio Ferroni. Une belle surprise.

Du côté de l'actualité, signalons la sortie du très ambitieux et globalement superbe CLOUD ATLAS, blockbuster inclassable sanctionné par un échec imérité mais sans appel au box office.

Enfin, deux sorties dvd sont également à l'honneur: la comédie policière THE BAT éditée par Hantik Films et CELESTINE, BONNE A TOUT FAIRE, une comédie érotique de Jess Franco sorti chez les inévitables Artus Films.

Au rayon dvd, nous avons d'ailleurs reçu les nouveautés d'Artus et de Bach Films, ce qui annonce de bonnes choses pour les prochaines mises à jour: d'un côté L'EPEE ENCHANTEE, L'ATTAQUE DE FORT DOUGLAS et LE FIER REBELLE, de l'autre, dans un genre très différent, DANY LA RAVAGEUSE, DORA LA FRENESIE DU PLAISIR, JUSTINE ET JULIETTE, FLOSSIE, BEL AMI L'EMPRISE DES CARESSE, etc.

Rendez-vous fin mars pour de nouvelles bisseries...Prochains thèmes: Horreur espagnole, Films à sketches, Vraies et fausses Emmanuelle, pseudo giallo, Docteur Mabuse, Porno 70's, Women In Prison, Pinku, SM & Tortures, etc.

 

 


A l'occasion de la sortie de l'excellent LA LAME INFERNALE chez l'éditeur The Excstasy of Films nous allons, une nouvelle fois, parler "giallo" avec une belle salve de chroniques consacrées au thriller à l'italienne. 115 critiques de "giallo" (ou de films assimilés à ce "filon" ou catégorisés comme tel de manière plus ou moins légitime) sont, à présent, disponibles sur le site.
En plus d'une chronique complètement révisée du précité LA LAME INFERNALE, nous vous proposons sa copie servile mais plaisante (...A TUTTE LE AUTO DELLA POLIZIA) et une dizaine d'autres titres, parmi lesquels le toujours très efficace PEUR SUR LA VILLE, véhicule pour Belmondo situé, lui aussi, entre le polar d'action, le "policier" et le giallo.

Restons en France avec le sympathique hommage de François Gaillard et son référentiel BLACKARIA puis allons en Allemagne avec MASKS, variation récente autour du cinéma de Dario Argento qui cible plus particulièrement SUSPIRIA.

Ensuite, retournons au coeur des années '70 avec le thriller psychologique LE DIABLE DANS LA TETE et le très obscur LA FLEUR AUX PETALES D'ACIER qui témoigne de la vague "machination" du genre. Dans ce genre, nous classerons également TRAUMA (un suspense espagnol à ne pas confondre avec le film homonyme de Dario Argento) et le sexy LE SOURIRE DE LA HYENE.

Aux lisières du genre, signalons l'oublié LA PEAU QUI BRULE, un film étrange et, à vrai dire, pas vraiment convaincant dans lequel nous retrouvons Farley Granger. Plus classique, L'IGUANE A LA LANGUE DE FEU et JOURNEE NOIRE POUR LE BELIER allignent les crimes variablement sanglants et constituent, en particulier le second, de bonnes initiations au thriller à l'italienne.

Plus récent, et proche des codes du slasher, THE KILLER IS STILL AMONG US exploite, de manière très opportuniste, un fait divers célèbre (celui du Monstre de Florence) pour jouer la carte de l'exploitation et du racoleur.

Enfin, en guise de bonus, à l'occasion de la sortie du DJANGO UNCHAINED de Tarantino, nous effectuons un petit retour sur le personnage crée par Franco Nero voici près d'un demi-siècle avec la critique de DJANGO 2: LE GRAND RETOUR, séquelle tardive mais officielle, quoique surprenante et décevante, du chef d'oeuvre de Corbucci.

Rendez-vous fin février pour de nouvelles bisseries dont les chroniques de deux parutions récentes d'Artus Films: CELESTINE BONNE A TOUT FAIRE et OGROFF THE MAD MUTILATOR. L'éditeur annonce d'ailleurs pour bientot un triplet western spaghetti incluant, entre autre, l'excellent TEXAS. Nous en reparlerons...

 

 


Première mise à jour de 2013 et nouveau "mixed bag" de films de genre, plus ou moins bis, plus ou moins récents et plus ou moins réussis. Nous commençons avec une nouvelle sharksploitation récente et divertissante, BAIT 3D, et poursuivons avec un film d'action et d'anticipation australien correct, sans plus, DEMAIN QUAND LA GUERRE A COMMENCE.

Plus intéressant et amusant, quoique peu original, COCKNEY Vs ZOMBIES est une énième comédie britannique mêlant critique sociale, humour et morts vivants. Rien de neuf mais un spectacle sympathique où évoluent quelques vieilles gloires comme l'ex Bond Girl Honor Blackman.

Restons dans l'actualité avec UNIVERSAL SOLDIER IV: LE JOUR DU JUGEMENT, tentative originale d'orienter la saga vers le territoire du film d'auteur (si!). Pas pleinement abouti mais méritoire.

Place ensuite au rétro et au cinéma "naphtaliné" avec une série de titres divers. Tout d'abord, deux sorties de chez Artus Films dans leur collection Jésus Franco, le très intéressant VENUS IN FURS et le correct PLAISIR A 3. Nous parlerons de LA COMTESSE PERVERSE et de OGROFF lors de la prochaine mise à jour.

Trois slashers ensuite, le très gore et plutôt réussi BLOOD RAGE aux maquillages signés Ed French, le piteux UNHINGED et le désastreux MARDI GRAS MASSACRE, ces deux derniers ayant été classés "video nasty" pour des raisons...inexplicables.

Passons au fantastique latin avec un énième décalque de L'EXORCISTE dans lequel nous retrouvons le passionné Paul Naschy. Dommage que le résultat, intitulé sans la moindre imagination EXORCISMO, ne soit guère emballant. Le Mexicain MAS NEGRO QUE LA NOCHE, par contre, est nettement plus efficace et s'avère une très bonne histoire de hantise à redécouvrir.

Nous terminons cette Maj avec le quatrième volet de la saga HELLRAISER, le très moyen BLOODLINES, et un nouvel épisode de la fameuse saga de comédies pornographiques danoises dite "du zodiaque", le très amusant FOLIES DANOISES.

Rendez-vous fin janvier pour de nouvelles bisseries...

 


Cette nouvelle mise à jour porte à 900 le nombre de critiques actuellement, disponibles sur le site! Une mise à jour cette fois diversifiée, même si nous traiterons essentiellement du cinéma d'horreur des années '80.

Nous débutons toutefois par deux nouveautés 2012, le film de found footage à sketches V/H/S, complètement raté et décevant en dépit de premiers échos positifs, et le gros blockbuster d'action fantastico-horrifico-fantasy russe DARK FANTASY, édité en dvd par Seven7.

Pour la suite, retour trente ans dans le passé avec une poignée de séries B horrifiques des années '80 comme le très réussi HALLOWEEN 3: LE SANG DU SORCIER, sans doute le second meilleur épisode de la prolifique saga. On enchaine avec l'amusant HOUSE, premier volet d'une tétralogie sur les maisons hantées ayant connu un beau succès à l'époque de sa sortie. Enfin, autre modeste mais réelle réussite, le thriller de science-fiction gore X TRO reste, aujourd'hui encore, un plaisant divertissement rempli d'idées efficaces.

Années '80 oblige, la suite de notre programme s'intéresse au slasher via une poignée de titres d'un intérêt variable: HAPPY BIRTHDAY TO ME, VOEUX SANGLANTS, ROCKILL, EVIL LAUGH, AEROBICIDE, LES JEUX DE LA MORT et CHEERLEADER CAMP, autant de titres pour la plus part complètement oubliés aujourd'hui, à redécouvrir (au moins les deux premiers) par les fans de "dead teenagers"

Nous terminons cette mise à jour avec SHERLOCK HOLMES ET LA CLE, quatorzième (et dernier) long-métrage mettant en scène Basil Rathbone dans le rôle du prince des détectives.

Nous vous signalons enfin que nous avons reçu deux films de Brian De Palma (PULSIONS et BLOW OUT) édités par Carlotta dans de nouvelles éditions dvd de toute beauté, quatre films de Jésus Franco (PLAISIR A 3, LA COMTESSE PERVERSE, CELESTINE BONNE A TOUT FAIRE et VENUS IN FURS et le mythique Z français OGROFF - MAD MUTILATOR, tous édités par Artus, qui composeront le menu de notre prochaine mise à jour.

Rendez-vous aux alentours de Noel pour de nouvelles bisseries...


Une fois de plus cette mise à jour sera essentiellement consacrée au giallo avec une nouvelle fournée de titres relevant de ce genre qu'il n'est plus utile de présenter aux lecteurs de BIS ART CINEMA.

La livraison de ce mois alterne évidemment réussites et ratages puisque nous trouvons, dans la première catégorie, l'excellent L'EMMUREE VIVANTE de Lucio Fulci, fortement teinté de fantastique, et le délirant LES INSATISFAITES POUPEES EROTIQUES DU PROFESSEUR HICHCOCK et son érotisme appuyé frôlant la pornographie. Plus classique mais toujours agréable, SI DOUCES SI PERVERSES d'Umberto Lenzi revient au base du "sexy thriller de machination", tandis que RED KILLER envoie l'infatigable Paul Naschy aux basques d'un tueur en série.

CRASY DESIRES OF A MURDERER, DEVIL BLADE, DEATH STEPS IN THE DARK et LA MORT CARESSE A MINUIT sont autant de titres plaisants, ni particulièrement mémorables ni honteux, que l'on classera facilement dans une honnête moyenne, susceptibles de plaire aux inconditionnels du giallo. Le plus récent OU EST PASSE JESSICA? s'inscrit, lui-aussi, dans la moyenne et constitue le premier volet d'une trilogie thématique dont le troisième vient de sortir en Italie.

Nettement moins réussi, DERNIER APPEL n'a pour lui que la présence de Telly Savalas et d'agréables extérieurs belges tandis qu'OVERTIME manque vraiment de nerfs pour convaincre. Banal thriller érotique rattaché au genre par sa nationalité et la présence de Deodatto derrière la caméra, THE WASHING MACHINE ne vaut, pour sa part, que par la plastique constamment dénudée de ses interprètes féminines.

Enfin, le curieux DEMONS 6: DE PROFUNDIS est une étrange suite plus ou moins légitime de SUSPIRIA mâtiné d'influences giallesques et d'emprunts à Edgar Poe. Raté mais, en définitive, plutôt sympathique.

Nous terminons cette mise à jour avec LE CHATEAU DES MESSES NOIRES, médiocre film érotico-fantastique sorti en dvd par Artus dans sa collection gothique. Enfin, SHERLOCK HOLMES ET LE TRAIN DE LA MORT est notre Basil Rathbone du mois et se révèle plaisant.

Rendez-vous fin novembre pour de nouvelles bisseries...


Pour cette mise à jour pré-Halloween, Bis Art Cinéma vous propose un bouquet garni de cinéma populaire brassant la plupart des sous-genres que nous aimons. Nous commençons par les dernières livraisons d'Artus Films qui viennent de sortir trois nouveaux titres dans leur collection gothique dont LA CRYPTE DU VAMPIRE (avec Christopher Lee) et LE CIMETIERE DES MORTS VIVANTS (avec Barbara Steele). Ces deux films, très honnêtes et plaisants, sont complétés par LE CHATEAU DES MESSES NOIRES, plus axé sur l'érotisme et dont vous trouverez la chronique ici même le mois prochain.

Nous poursuivons avec deux exemples de rape and revenge, le sauvage NAKED VENGEANCE en provenance des Philippines qu flirte avec le pur "vigilante" et l'angoissant TERREUR EXPRESS, classique italien plus proche du thriller. Dans les deux cas de belles réussites pour les (a)mateurs d'exploitation.

Tout aussi amusant, LES BELLES DAMES DU TEMPS JADIS provient du Danemark et nous rappelle qu'en un temps lointain les pornos pouvaient être soignés, rigolos et plaisant. Cette comédie, qui appartient à la célèbre "saga du Zodiaque", est en tout cas un divertissement pour adultes de premier choix, à consommer sans modération.

PIRANHA 3DD, pour sa part, ne renouvelle pas la bonne surprise gore du premier film mais se lâche complètement sur la nudité et les répliques autoparodiques. Ca ne vole pas haut (normal pour des poissons celà dit) mais ça se laisse gentiment regarder. Nettement moins intéressant, DEMONIUM mélange les recettes du giallo et du slasher dans l'unique but de proposer un maximum de scènes gore. Pénible et assommant d'amateurisme.

Restons dans le slasher avec le "producter's cut" rarissime de HALLOWEEN 666, jamais sorti officiellement, qui nous fait réévaluer à la hausse cet épisode véritablement maudit de la saga d'Haddonfield. Une vision de saison à savourer le 31 octobre.

Petit détour par le Mexique pour assister aux exploits des catcheurs masqués Santo, Blue Demon et Mil Mascaras dans le plus célèbre épisode de leurs aventures, le divertissant (et très con) SANTO CONTRE LES MOMIES DE GUANAJUATO. Lucha libre style!

Horreur à l'asiatique ensuite avec deux productions japonaises très différentes: le sévère SHOGUN's SADISM, peut-être le plus extrême de toute la saga des "Joys of Torture", et le piètre TOMIE: BEGINNING, cinquième volet en forme de préquelle de la longue série inspirée d'un manga.

Rayon nanar, L'INVASION DES ARAIGNEES GEANTES vaut (un peu) mieux que sa sinistre réputation et constitue un amusant divertissement pour les fans de grosses bestioles agressives. WELCOME TO THE JUNGLE, par contre, n'est qu'un sombre et malhonnête démarquage de CANNIBAL HOLOCAUST qui nous fait même regretter les dernier Bruno Mattéi ou les productions Eurociné similaires. C'est dire.

ISLAND OF DEATH, petite série B grecque des années '70 classée en son temps vidéo-nasty et THE THEATRE BIZARRE, film à sketches tout neuf mais bien trop inégal pour convaincre terminent cette mise à jour, aux côtés de notre habituel Basil Rathbone, SHERLOCK HOLMES: MISSION A ALGER.

Rendez-vousmi novembre pour de nouvelles bisseries...et une nouvelle livraison d'une dizaine de giallo

Bis Art Cinéma vous propose une mise à jour placée sous le signe du démon avec une série de long-métrages qui suivent ou s'inspirent du chef d'oeuvre L'EXORCISTE de William Friedkin.

On commence avec les deux premières séquelles officielles du titre précité, le désasteux L'EXORCISTE 2: L'HERETIQUE et le plutôt convaincant L'EXORCISTE III: LA SUITE.

Nous poursuivons avec le décalque "blaxploitation" ABBY du sympathique William Girdler puis nous entamons la longue série d'imitations italiennes. Nous évoquons ainsi LE DEMON AUX TRIPES, L'ANTECHRIST, LA POSSEDEE, EMILIE L'ENFANT DES TENEBRES et BACCHANALES INFERNALES. Toujours dans cette rubrique, citons le médiocre remontage de LISA ET LE DIABLE de Mario Bava, devenu LA MAISON DE L'EXORCISME après l'inclusion de nouvelles scènes.

Nous restons ensuite dans le cinéma sous obédience démoniaque avec le sexy LES POSSEDEES DU DIABLE de Jésus Franco, le très réussi LA PLUS LONGUE NUIT DU DIABLE, l'angoissant LA SENTINELLE DES MAUDITS, le très bis L'ESCLAVE DE SATAN et le correct DAMIEN LA MALEDICTION 2.

Nous terminons cette mise à jour avec SHERLOCK HOLMES ET LA FEMME EN VERT, notre Basil Rathbone du mois.

Rendez-vousaux environs d'Halloween pour de nouvelles bisseries...cette fois pas de thèmes mais un pot pourri de films divers dans tous les sous-genres du cinéma populaire. Et, avant la fin de l'année, rendez-vous ici même pour un spécial mondo.


Bis Art Cinéma revient après six semaines de vacances bien méritées pour vous proposer une nouvelle mise à jour encore une fois largement consacrée au giallo et dérivés.

Nous commençons avec LA BAMBOLA DI SATANA, un incunable sorti à la fin des sixties, époque charnière pour le cinéma populaire italien puisque le film est marqué à la fois par le krimi, l'espionnage, l'épouvante gothique et, bien sûr, le giallo.

Dans le même style très rétro, nous poursuivons avec le bizarre MORTELLE SYMPHONIE, un thriller espagnol plaisant sur d'étranges meurtres en série.

Beaucoup plus tardif mais mêlant lui aussi horreur, fantastique gothique, slasher et giallo, MURDER OBSESSION de Freda reste essentiellement une curiosité mais n'est pas désagréable pour autant.

Tout aussi anecdotique, le sympathique MIDNIGHT HORROR de Lamberto Bava tente de retrouver, au milieu des années 80, la flamboyance du giallo inventé par Bava père deux décennies auparavant.

THE WEEK END MURDERS nous offre, pour sa part, une amusante comédie policière, pastiche des romans à énigmes "old school" à la Agatha Christie.

Sous le titre absurdement racoleur de LA PROIE DES VIERGES se cache un autre policier traditionnel qui propose même un meurtre en chambre close dans la grande tradition du "murder mystery". Son titre original, que l'on peut traduire par "l'heure, le mobile et l'arme" correspond bien mieux au style de cette oeuvre méconnue mais à redécouvrir.

Autre retitrage opportuniste, le TENDRE ET PERVERSE EMMANUELLE de Jésus Franco n'a rien à voir avec les films adaptés de l'oeuvre d'Emmanuelle Arsan (ni même avec les décalques italiens de Joe d'Amato) mais demeure un honnête thriller de machination un brin prévisible mais tout à fait potable.

Peu connu lui aussi KNIFE OF ICE est pourtant le meilleur giallo du spécialiste Umberto Lenzi, un film bien mené, original, riche en suspense et en rebondissements jusqu'à une révélation finale surprenante.

SPASMO du même Lenzi préfigure de son côté nombre de récits à "twists" et se suit sans ennui en dépit de ses invraisemblances, en partie justifiée par un final étonnant.

Entre le film d'auteur, le drame, la chronique sociale, le fantastique et le giallo, LA MAISON AUX FENÊTRES QUI RIENT risque de décontenancer l'amateur de thriller sexy et sanglant mais constitue indéniablement une belle découverte pour les plus curieux.

Beaucoup plus célèbre, LES YEUX DE LAURA MARS, scénarisé par John Carpenter, transpose les codes du giallo (meurtres en série, pouvoirs parapsychiques, érotisme, ambiance de luxe et de décadence) aux Etats-Unis pour un résultat mitigé.

Enfin détour par la France avec le récent IL GATTO DAL VISUO D'HOMO, moyen métrage référentiel (Argento, Lynch,...) très respectable et à encourager.

Et nous jettons un oeil au nouveau coffret de quatre films consacrés à Erich Von Stronheim par nos amis d'Artus Films. Pour cette fois nous nous penchons sur le divertissant LE CRIME DU DOCTEUR CRESPI adapté d'Edgar Allan Poe.

Nous terminons cette mise à jour avec SHERLOCK HOLMES ET LA PERLE DES BORGIA, nouvelle épisode de la longue saga dans lequel le détective rencontre le redoutable Creeper.

Et, pour rappel, il est toujours possible de se procurer le premier N° de CineMag Fantastique, que ce soit en librairie ou directement sur le site Cinema Fantastique.

Rendez-vousfin août pour de nouvelles aventures et une bonne rasade de bruceploitation.

 


Bis Art Cinéma prend des vacances bien méritées jusque la fin du mois de juillet mais, d'ici là, nous vous proposons une nouvelle mise à jour estivale consacrée à une poignée de sharksploitations. Restez donc loin de la mer durant vos vacances et regardez plutôt les impayables SAND SHARKS, SHARKTOPUS ou L'ATTAQUE DU REQUIN A DEUX TÊTES. Si vous préférez les lacs apparemment tranquilles méfiez vous quand même des crocodiles (avec LAKE PLACID et LAKE PLACID 3) et si vous optez pour la montagne prenez garde aux bêtes féroces comme nous le conseille DAY OF THE ANIMALS.

Mais l'été est aussi propice aux safaris sous les tropiques, de préférence en compagnie de Laura Gemser et ses amies qui nous invitent à suivre BLACK EMANUELLE EN AFRIQUE pour d'autres genre de frissons.

Les adeptes de virilité mexicaine se tourneront, pour leur part, plus volontiers vers les catcheurs masqués Santo, Blue Demon et Mil Mascaras qui mènent l'enquête pour résoudre le MYSTERY IN THE BERMUDA TRIANGLE.

Quant aux créatures de la nuit et autres adeptes de l'opéra, ils se réfugieront dans les combles obscurs d'un théâtre abandonné pour y assister à L'ORGIE DES VAMPIRES à laquelle nous convie Artus films avec l'un de ses dvd "gothique".

Enfin, nous terminons cette mise à jour avec deux nouvelles épisodes de Sherlock Holmes dans lequel le célèbre limier est confronté à "la femme aux araignées" et à "La griffe sanglante".

Et, pour rappel, il est toujours possible de se procurer le premier N° de CineMag Fantastique, que ce soit en librairie ou directement sur le site Cinema Fantastique.

D'ici là, bonnes vacances!

 


Cette mise à jour du mois de juin fait franchir au site le cap des 800 chroniques rédigées en 5 ans et demi. Elle se consacre une nouvelle fois au giallo, au sens large, avec une série de titres qui peuvent se rattacher au "filone" de manière plus ou moins importante. Nous débutons ainsi, pile dans l'actualité, avec une sortie de l'indispensable éditeur français Artus Films qui nous ont envoyé le délirant VIERGES POUR LE BOURREAU dont nous avons apprécié les outrances et l'ambiance fort plaisante, proche des bandes dessinées pour adulte.

Nous poursuivons avec un thriller nihiliste en huis-clos produit par Eurociné (DEUX MÂLES POUR ALEXA), un slasher que Ruggero Deodato a saupoudré d'une toute petite pincée de giallo (BODY COUNT) et un drame érotique également signé Deodato qui s'inspire du giallo de machination durant son dernier quart d'heure (WAVES OF LUST). Le méconnu VOYEURS PERVERS mélange également thriller, drame et érotisme tandis que l'excellent LA VICTIME DESIGNEE revisite briallement un classique d'Hitchcock.

LE DIABLE A SEPT FACES, pour sa part, est essentiellement un polar que son casting référentiel et une affiche prometteuse ont conduit, assez abusivement, à classer dans les giallos. Umberto Lenzi, grand spécialiste du genre, livre avec ORGASMO - UNE FOLLE ENVIE D'AIMER une machination un brin prévisible mais efficace dans la lignée de ses précédents SI DOUCES SI PERVERSES et PARANOIA. Efficace est un adjectif qui s'applique aussi à son tardif FOU A LIER, compromis entre le slasher et le giallo tourné aux Etats-Unis, loin de ses classiques des seventies mais point déshonorant pour autant.

Enfin, direction la France avec deux oeuvres hommages, le piteux mais attachant LE COUTEAU SOUS LA GORGE tourné avec Brigitte Lahaie au milieu des années '80 et le récent LAST CARESS, un long-métrage amateur confectionné avec amour par des passionnés de giallo, de slasher et d'érotisme. En dépit des lourdes contraintes (budget, interprétation,...), une oeuvre sympathique à découvrir via le dvd édité par Le Chat qui fume.

Enfin, nous terminons cette mise à jour avec deux nouvelles épisodes de Sherlock Holmes qui voient respectiveemnt le détective aller "à Washington" et faire "échec à la mort".


Et, pour rappel, il est toujours possible de se procurer le premier N° de CineMag Fantastique, que ce soit en librairie ou directement sur le site Cinema Fantastique.

Ainsi que le deuxième numéro de Toutes les couleurs du bis, le luxueux fanzine de Stéphane Erbisti dont le N°2 retrace la carrière du grand Charles Bronson et commente sa filmographie avec une critique par page et par film. Pour plus de renseignements allez ici .

Rendez-vousau mois de juillet pour découvrir les deux autres dvd sortis par Artus dans leur collection "gothique" (L'ORGIE DES VAMPIRES et L'HORRIBLE SECRET DU DOCTEUR HICHCOCK), une poignée de sharksploitations estivales (SAND SHARKS, SHARKTOPUS, etc.), quelques aventures de notre ami le Lézard Atomique (LE FILS DE GODZILLA, GODZILLA CONTRE HEDORA), deux nouveaux épisodes de SHERLOCK HOLMES et d'autres films bis. D'ici là, bonnes vacances!


Cette mise à jour s'intéresse une nouvelle fois au giallo. La masse des thrillers italiens assimilés à ce courant sortis durant les années 70 (et même plus récemment) est tel que nous y revenons, en effet, régulièrement, souvent avec plaisir. Toutes les déclinaisons du genre et toutes les couleurs du bis (comme dirait Stéphane Erbisti dont le fanzine N°2 consacré au grand Charles Bronson est à présent disponible, plus de renseignements ici ) sont, en outre, présents dans ce panorama qui va du giallo "machination" au giallo "à la Argento" en passant par le thriller horrifique et le polar érotique. De la fin des années 60 à nos jours voici donc un joli éventail du genre.

Les amateurs peuvent ainsi découvrir ou redécouvrir l'excellent giallo rural de Pupi Avati (LA MAISON AUX FENETRES QUI RIENT), le très méconnu et curieux INTERRABANG: LES ALLUMEUSES, l'amusant MEURTRE DANS LA 17ème AVENUE qui emmène le sosie officiel italien d'Humphrey Bogart dans une intrigue mêlant crimes sanglants et érotisme ou le polar tordu LA MORT SONNE TOUJOURS DEUX FOIS.

La sélection du mois comprend encore le sympathique MIDNIGHT HORROR de Lamberto Bava, le très traditionnel mais plaisant LA MORT CARESSE A MINUIT, le psychédélique et original MORTELLE SYMPHONIE, le curieux MURDER OBSESSION de Riccardo Freda (qui mixe giallo, slasher, horreur sanglante et fantastique) et deux des plus belles réussites de la veine "argentesque": QUI L'A VUE MOURIR et WATCH ME WHEN I KILL. Enfin, revenons à l'époque contemporaine avec un des derniers avatars du giallo, hélas décevant, le thriller fantastique IMAGO MORTIS, lui-aussi complètement sous l'influence du Dario Argento des seventies.

L'éditeur Artus Films, de son côté, nous offre une nouveauté intéressante, LE TUEUR DE BOSTON, inspiré par une célèbre affaire criminelle américaine. Une belle découverte et nous les remercions de nous avoir envoyé ce dvd qui rejoint une offre déjà bien fournie, en attendant la prochain salve consacrée à l'horreur gothique italienne.

Enfin, après Tarzan, nous débutons une nouvelle rétrospective dévolue à un autre personnage légendaire du cinéma et de la littérature populaire: Sherlock Holmes. Voici les deux premiers chroniques qui lui sont consacrées, celle du CHIEN DES BASKERVILLE et celle des AVENTURES DE SHERLOCK HOLMES, qui datent toutes deux de la fin des années '30. A suivre le mois prochain puisque nous traiterons les quatorze long-métrages de la saga.

Et, pour rappel, il est toujours possible de se procurer le premier N° de CineMag Fantastique, que ce soit en librairie ou directement sur le site Cinema Fantastique.

Rendez-vousen mai pour de nouvelles aventures bis..

 


Cette mise à jour s'intéresse principalement à la (s)exploitation avec une série de long-métrages bien sympathique comme MALABIMBA, une nunsploitation inspirée par L'EXORCISTE et truffée de scènes érotiques voir porno selon les versions. Dans le même esprit typiquement bis made in Italy, PATRICK 2: PATRICK STILL LIVES se veut une (fausse) séquelle du PATRICK australien sorti peu de temps auparavant...Ici aussi le réalisateur jour la carte de l'excès, du gore et de la pornographie. Curieux mélange!

Restons dans le plagiat à l'italienne avec trois aventures de la belle journaliste Emanuelle incarnée par Laura Gemser. La demoiselle explore tour à tour l'Orient (EMANUELLE EN ORIENT), démantèle les réseaux de traite des blanches (EMANUELLE ET LES FILLES DE MADAME CLAUDE) et visite les prisons de femmes (REVOLTE AU PENITENCIER DE FILLES) sous la caméra de Joe d'Amato puis Bruno Mattéi. Exotisme, érotisme, violence, torture, viols,...la totale du divertissement bis rital des années 70 et 80 dans trois films très sympas à redécouvrir.

Moins réussi, LA NUIT DES DAMNES permet toutefois de retrouver Pierre "Winnetou" Brice dans un rôle de détective perdu dans un film d'épouvante gothique fortement teinté d'érotisme. Enfin, LA LOUVE SANGUINAIRE mélange les genres en un patchwork plus surprenant que convaincant: horreur, rape and revenge, romance, érotisme, thriller,...

Passons ensuite à la naziexploitation (et dérivés) avec quelques titres représentatifs de ce courant jugé par certains révoltants et par d'autres simplement marrant...Inutile de dire que nous penchons ici pour la seconde catégorie comme en témoigne les chroniques de SS CAMP 5, KZ9 CAMP D'EXTERMINATION, GRETCHEN SANS UNIFORME, HORREURS NAZIES et les deuxième et troisième volet de la saga Ilsa ou la sadique tortionnaire visite les harems (LA CHIENNE DU SHEIK) et les goulags (LA TIGRESSE DE SIBERIE). Signalons d'ailleurs que la naziexploitation figure au sommaire du premier numéro de CineMAG Fantastique où vous trouverez un dossier sur le sujet accompagné de plein d'autres bonnes choses (ABC OF DEATH, CHILLERAMA, Les films "extrêmes", etc.) à découvrir sur du beau papier... et en librairie.

L'éditeur Artus Films, de son côté, nous a proposé un nouveau coffret à destination des nostalgiques, l'intéressant "Les monstres viennent de l'espace" qui comprend quatre séries B science-fictionnel des années '50. Après le doublé THE HIDEOUS SUN DEMON et NOT OF THIS EARTH, chroniqué le mois dernier, voici aujourd'hui la critique de KRONOS, d'ailleurs une bonne surprise! L'éditeur annonce pour bientot une nouvelle salve consacrée au gothique italien avec quatre titres très alléchants (LE SPECTRE DU PROFESSEUR HITCHCOCK, L'ORGIE DES VAMPIRES, VIERGES POUR LE BOURREAU...) On en reparlera!

Enfin, avec TARZAN ET LES SIRENES, nous concluons notre parcours consacré au personnage d'Edgar Rice Burrough avec Johnny Weissmuller. La prochaine grosse rétrospective nostalgique traitera de Sherlock Holmes...

Rendez-vousen avril pour de nouvelles aventures bis...et à Bruxelles pour les 30 ans du BIFFF.

 


Cette mise à jour s'intéresse principalement à l'acteur espagnol Paul Naschy dont nous vous proposons les chroniques de huit films, ainsi qu'à la saga, également espagnole, des "Templiers aveugles" dont les quatre épisodes sont chroniqués. Ensuite nous abordons les nouveautés du méritant éditeur Artus Films via leur nouveau coffret luxueux intitulés "Les Monstres de l'espace". Enfin, nous poursuivons la saga de Tarzan à l'écran...

Figure incontournable du bis espagnol, Paul Naschy (de son vrai nom Jacinto Molina Alvarez) a oeuvré dans le fantastique de la fin des années '60 à son décès, survenu le 30 novembre 2009, à 75 ans. Pendant 40 ans et une centaine de films, dont une douzaine consacrés à son personnage fétiche du loup garou Waldemar Daninsky, Naschy a bien servi le cinéma populaire et nous lui rendons hommage via les chroniques de huit de ses films. Deux giallos (le très bon BLUE EYES OF THE BROKEN DOLLS et le piteux SEVEN MURDERS FOR SCOTLAND YARD), un thriller fantastique gothique qui touche également au giallo (le plaisant PANIC BEATS), deux aventures de son Hombre Lobo (le sympathique DANS LES GRIFFES DU LOUP-GAROU et le désastreux TOMB OF THE WEREWOLF), un film de tortures médiévales (INQUISITION), un conte romantique gore (le fameux LE BOSSU DE LA MORGUE, sans doute son oeuvre la plus connue et célébrée) et le sanglant VENGEANCE OF THE MUMMY permettent de se faire une (petite) idée de cet acteur attachant dont l'ambition était d'incarner tous les "grands monstres" du fantastique classique. Mission accomplie!

Restons en Espagne avec la tétralogie des "Templiers Aveugles" (ou des "Blind Dead" chez les Anglo-saxons) dont nous vous proposons les chroniques des quatre volets: LA REVOLTE DES MORTS VIVANTS, LE RETOUR DES MORTS VIVANTS, le nullissime LE MONDE DES MORTS VIVANTS et l'étonnant LA CHEVAUCHEE DES MORTS VIVANTS.

L'éditeur Artus Films, de son côté, continue de proposer de jolis coffrets à destination des fans de bis nostalgiques comme en témoigne l'intéressant "Les monstres viennent de l'espace" qui comprend quatre séries B science-fictionnel des années '50. On débute avec le doublé THE HIDEOUS SUN DEMON et NOT OF THIS EARTH, rendez-vous d'ici quelques semaines pour la suite.

Enfin, avec TARZAN ET LA CHASSERESSE, nous en arrivons au onzième épisode de la série adaptée du personnage d'Edgar Rice Burrough avec Johnny Weissmuller. Suite et fin à la prochaine mise à jour...

Rendez-vousfin mars pour de nouvelles aventures bis en grande partie consacrées à la sexploitation italienne avec, entre autres, La Louve Sanguinaire, La Nuit des damnés, Emanuelle et les filles de Madame Claude, Malabimba, Patrick Still Lives!, Révolte au pénitencier de filles, The Sexorcist, Emanuelle en Orient,...

 


Cette mise à jour s'intéresse au slasher, ces films tournés à la chaine dans les années '80 où de jeunes adolescents sont massacrés, également à la chaine, par un tueur masqué.

Lancé par le succès de HALLOWEEN et VENDREDI 13, le slasher existe pourtant depuis bien plus longtemps et trouve sans doute son origine dans les Krimis allemands et les giallos italiens, comme par exemple BAIE SANGLANTE ou TORSO qui annoncent les futures hécatombes américaines. Des œuvres de grands-guignols comme BLOOD FEAST, GORE GORE GIRLS ou CRIMES AU MUSEE DES HORREURS avaient, elles-aussi, posées les bases du genre même si beaucoup considèrent BLACK CHRISTMAS comme le premier long-métrage emblématique du slasher.

Deux axes donc dans cette mise à jour, le premier s'intéressant aux long-métrages des années '70, pré-HALLOWEEN, que l'on définit généralement sous l'appellation "proto slasher", et le second se focalisant sur les œuvres du tout début des années '80. En tout, treize (bien sûr!) films à découvrir ou redécouvrir...

En ce qui concerne le "proto-slasher", outre l'inévitable classique BLACK CHRISTMAS, nous nous intéressons à une poignée de titres méconnus et d'un intérêt souvent limité comme SISTERS OF DEATH, SAVAGE WEEK-END, LE MANCHOT ou MASSACRE AU DRIVE-IN.

Pour les années '80, nous revenons sur quelques "classiques" du genre comme MADMAN, LE BAL DE L'HORREUR et le très sanglant ROSEMARY's KILLER aux côtés des moins connus HELL NIGHT, THE FINAL TERROR, NOCES SANGLANTES, HOSPITAL MASSACRE et FINAL EXAM. Des titres malheureusement encore inédit en dvd, à l'exception de FINAL EXAM récemment édité chez Uncut Movies.

Bonne plongée nostalgique dans une décennie cinématographique surnommée celle des « dead teenagers » et qui vit paraître plusieurs dizaines, voire centaines, de long-métrages interchangeables à base de maniaque masqué et de demoiselles en détresse…

La prochaine mise à jour sera, consacrée à l'acteur et réalisateur espagnol Paul Naschy.

 


Cette première mise à jour de l'an 2012 s'intéresse au thème de la "révolte de la Nature" via une série de long-métrages orientés "agressions animales". Largement à la mode au cours des seventies, ces films prenaient, en quelques sortes, la succession, plus "réaliste", des films de monstres géants des années '50.

Si, durant les fifties, l'origine des créatures était souvent imputée à l'énergie atomique, dans les seventies le cinéma trouva de nouvelles raisons de craindre la Nature courroucée. Les scénaristes injectèrent des préoccupations écologiques dans ces films alarmistes, proche du "cinéma catastrophe" alors également en vogue.

Les animaux se mirent, par conséquent, à grandir pour devenir à la fois monstrueux et agressifs, la pollution étant responsable, par exemple, de l'ours mutant carnivore de PROPHECY. Au fil des années, les rats (LES BETES FEROCES ATTAQUENT, SOUDAIN...LES MONSTRES), les fourmis (L'EMPIRE DES FOURMIS GEANTES), les lombrics (LA NUIT DES VERS GEANTS) et même les lapins (oui, les lapins, voir LES RONGEURS DE L'APOCALYPSE) vinrent prendre leur revanche sur l'Homme dans des productions de qualité variable qui, aujourd'hui, s'apparentent, pour la plupart, à de sympathiques nanars.

Toujours au niveau des grosses bêtes, les seventies exploitèrent largement le succès planétaire des DENTS DE LA MER et en proposèrent de nombreux décalques, donnant naissance à un sous-genre dénommé sharksploitation dont TINTORERA LES DENTS D'ACIER constitue, peut-être, le pire représentant. Un indigeste mélange d'aventure, d'érotisme et d'horreur à ne voir que par curiosité.

Changeons d'animaux pour nous intéresser aux serpents géants à l'occasion des trois premiers volets de la plaisante saga ANACONDA. Du premier épisode relançant joyeusement le genre "agressions animales" (ANACONDA LE PREDATEUR) au piteux mais généreusement gore ANACONDA III: L'HERITIER (un téléfilm pour SyFy) en passant par l'amusant ANACONDAS A LA POURSUITE DE L'ORCHIDEE DE SANG, trois exemples de serpents hargneux sont au programme.

Enfin, nous terminons par un nouvel épisode de la longue série consacrée au Seigneur de la Jungle avec le distrayant TARZAN ET LA FEMME LEOPARD dans lequel notre Homme Singe affronte une redoutable secte d'assassins.

La prochaine mise à jour sera, consacrée au slasher et proposera une série de titres allant des précurseurs (pré-HALLOWEEN donc) de la seconde moitié des années '70 (comme DRIVE IN MASSACRE, SISTERS OF DEATH, SCREAM BLOODY MURDER, SAVAGE WEEK END et le classique BLACK CHRISTMAS) à la grosse vague du début des eighties (avec des oeuvrettes oubliées comme THE FINAL TERROR, HOSPITAL MASSACRE etc.)


Pour cette ultime mise à jour de 2011 retour, une nouvelle fois, sur le giallo...Cette fois nous abordons le genre par la bande via une série de long-métrages qui n'appartiennent pas vraiment au giallo mais s'en inspirent ou, au contraire, via des films catégorisés giallo de manière un peu commode mais qui, au final, n'en sont pas vraiment, ou du moins pas complètement.

Bref, une salve de "giallo...mais pas trop" ou, comme le disent nos collègues de Psychovision, quelques "giallo allegro".

Dans la première catégorie nous plaçons volontiers l’efficace COMMUNION SANGLANTE et le slasher eighties LES YEUX DE LA TERREUR tant ils empruntent aux codes esthétiques et sanglants popularisés par le thriller italien, ne serait- ce que par le look référentiel de leur meurtrier.

Nous incluons également dans cette catégorie SCHIZO et HALLUCINATIONS, deux films du spécialiste anglais du bis Pete Walker dont les thèmes, machinations et intrigues subissent, clairement, l’influence des giallo « première époque ».

Réalisé à la fin des années ’60, LE CERCLE DE SANG constitue, de son côté, une production anglaise à mi chemin entre le thriller d’épouvante « psychothique », le Grand-Guignol, le krimi allemand et le giallo italien. Ce patchwork curieux à défaut d’être réellement convaincant s’appuie sur la performance énergique d’une Joan Crawford en fin de carrière.

Retour en Italie avec quelques titres souvent classés dans le giallo mais qui n’en possèdent pourtant que l’une ou l’autre caractéristique. Ainsi, UNE HACHE POUR LA LUNE DE MIEL, quoique réalisé par Mario Bava, se rapproche davantage du thriller « psychothique » et du drame policier en se livrant à une étude de la personnalité trouble d’un assassin.

L’ŒIL DU LABYRINTHE et LE ORME, pour leur part, utilisent certains des codes du genre (scénario alambiqué, machination complexe, flashbacks tortueux, crime et ambiance de mystère) mais se rapprochent davantage d’un fantastique expérimental. Le résultat s’avère plus (LE ORME) ou moins (L’ŒIL DU LABYRINTHE) convaincant.

Si la dernière partie de THE CAT IN HEAT contient, de son côté, quelques éléments propres au thriller italien, le film dans son ensemble (pourtant sorti en dvd dans une collection dédiée au giallo) se rapproche surtout d’un drame érotique teinté de thriller.

le MORT SUSPECTE D’UNE MINEUR de Sergio Martino, à l’instar de PEUR SUR LA VILLE ou LA LAME INFERNALE, croise, lui, le giallo avec le polar d’action, ici également mâtiné d’éléments humoristiques souvent malvenus.

Enfin, le méconnu MURDER MANSION, coproduit par l’Espagne et l’Italie, s’inscrit dans une voie médiane entre l’épouvante gothique et le giallo et mérite, à tout le moins, un coup d’œil curieux.

Rendez-vous en 2012 pour des nouvelles aventures bis...et d'ici là vous pouvez toujours vous procurez de jolis fanzines papier (dont c'est le grand retour) comme Medusa 23, Darkness 12 et le petit nouveau Toutes les couleurs du Bis 1.

La prochaine mise à jour sera, consacrée au "animal attack" et aux films d'animaux tueurs. Nous poursuivrons également notre saga "Tarzan".


Sept cents chroniques! Cette nouvelle borne symbolique est franchie pour le site, né voici quatre ans (plus exactement le 1er janvier 2007) et, depuis, régulièrement mis à jour. A raison d'une quinzaine de long-métrages toutes les trois semaines (environ) nous en sommes à présent à 700 critiques qui témoignent de la diversité du bis. Cette variété est reflétée par cette dernière mise à jour de 2011 qui traite de films méconnus, oubliés et décriés, appartenant à la plupart des tendances du cinéma populaire, sans oublier le "blockbuster pop corn". Du "récit de pirates" en passant par l'épouvante "classique" des seventies, l'heroic-fantasy comique, le péplum italien, le rape and revenge (turc!), le faux snuff movie, le kaizu eiga, etc. voici un panorama du cinéma populaire de ces cinquante dernières années.

Le programme de ce mois comprend donc l'explosif et divertissant LES AILES DE L'ENFER, une grosse production à la fois destroy, plaisante et pleine d'humour. Ensuite, place à une tripotée de vieilleries bis en provenance des sixties et seventies. En vrac: le péplum FORT ALESIA et son commando de Romains en jupette, LES PIRATES DU DIABLE, un film d'aventures produit par la Hammer et du catch de monstres géants avec GODZILLA CONTRE GIGAN.

Continuons par un petit détour par l'univers de Lovecraft avec LA MAISON ENSORCELLEE et effectuons une incursion dans le drame horrifique (fortement inspiré de "Carrie" de Stephen King) avec le soporifique MYGALE (alias LE BAISER DE LA TARENTULE). Au niveau des curiosités, nous vous proposons un voyage en Turquie avec l'incroyable rape & revenge INTIKAM KADINI, démarquage racoleur et quasi porno du classique I SPIT ON YOUR GRAVE.

Autre rareté des seventies, le fameux et très nul SNUFF démontre qu'une campagne de promotion bien orchestrée se révèle souvent plus payante qu'un film réussi puisque l'oeuvre fut un triomphe et popularisa auprès du public la légende (?) des snuff movies. Plus intéressant, le dernier film de Mario Bava, SHOCK, constitue une belle réussite dans le domaine de l'épouvante nostalgique.

Poursuivons notre voyage en entrant dans les années '80 avec le sympathique LES BARBARIANS, de l'heroic-fantasy parodique de bonne facture, le languissant mais sanglant "film de momies" italo-égyptien L'AUBE DES ZOMBIES, l'adaption outrancière du "Dr Jekyll & Mr Hyde" par le pornocrate Gerard Kikoïne (EDGE OF SANITY), la copie sud-américaine des OISEAUX version Z et gore (FALCO TERROR), le malsain CASTLE FREAK réalisé par Stuart Gordon d'après une nouvelle de Lovecraft et, enfin, le foutraque mais charmant SPOOKIES.

Et, en bonus, nous continuons notre redécouverte des aventures de l'Homme Singe avec l'agréable TARZAN ET LES AMAZONES.

Rendez-vous en 2012 pour des nouvelles aventures bis...

La prochaine mise à jour sera, une nouvelle fois, consacrée au giallo et plus précisément à ces long-métrages assimilés au genre de part leurs origines spatio-temporelles (L'Italie des années '70), leur sujet ou leur metteur en scène mais qui ne sont pas réellement de véritables giallo.

A contrario, nous traiterons également de quelques titres venus du monde entier et pourtant très proches du thriller italien. Bref, rendez-vous pour une salve de "giallo...mais pas trop" ou, comme on dit chez nos collègues de Psychovision, quelques "giallo allegro".

 

 


12 NOVEMBRE 2011

Cette mise à jour poursuite l'exploration du dernier coffret édité par Artus Films et consacré à quatre films de dinosaures d'intérêt variable. Après le western fantastique, THE BEAST OF HOLLOW MOUNTAIN chroniqué le mois deniers, nous nous intéressons, cette fois, à un mélange de film d'aventure, de récit de pirates et de dinosaures, le curieux et pas vraiment convaincant TWO LOST WORLDS dont le principal mérite réside dans sa durée réduite (à peine une heure).

Autre nouveauté dvd, le très mauvais BLOOD CAMP débarque chez Elephant et camoufle en réalité A RETURN TO SLEEPAWAY CAMP, cinquième volet d'une saga slasher autrefois malsaine (le 1) ou parodique (les 2 et 3). Ici, seule subsiste un humour consternant qui en font un des plus mauvais films d'horreur de ces dix dernières années. Carrément!

Plus amusant, le sympathique (mais pas génial non plus) SWAMP SHARK transpose la sharksploitation dans les marais de Floride. Un téléfilm sans originalité mais relativement plaisant pour les inconditionnels des requins mangeurs d'hommes, lesquels pourront le découvrir en dvd sous le titre anodin de KILLER SHARK.

Nous poursuivons ensuite notre saga consacrée aux long-métrages de Tarzan, l'Homme Singe, incarné par Johnny Weissmuller et nous atteignons les épisodes 7 et 8 de la série, lesquels marquent une diminution du budget et un changement d'orientation au travers d'aventures influencées par la Seconde Guerre Mondiale: LE TRIOMPHE DE TARZAN et LE MYSTERE DE TARZAN.

Allon ensuite au coeur de la série Z avec un de ses plus prolifiques représentants, Bruno Mattei, maître du portnawak tendance sexe et violence. Petit retour sur quelques titres phares du maestro: le diptyque cannibale ringard HORROR CANNIBAL 1 & 2, le bien sadique Women In Prison THE JAIL, la Nazi-exploitation SS GIRLS PERVERSIONS DU TROISIEME REICH et le calamiteux STRIKE COMMANDO. Du pur bonheur pour les amateurs de nanars qui trouveront plus d'infos sur Bruno Mattei sur sa page "réalisateur".

Restons dans le domaine du bis (ou du nanar) avec une poignée de titres variés comme le déjà culte LE CLANDESTIN (et son chat mutant), le typiquement bis DINOCROC Vs SUPERGATOR (dont le titre résume entièrement le propos), l'érotico-sadique LES WEEKS ENDS MALEFIQUES DU COMTE ZAROFF et la série Z estampillées années 80 SORORITY BABES IN THE SLIMEBALL BOWL-O-RAMA.

Rendez-vous début décembre pour des nouvelles aventures bis...

Les prochaines mises à jour seront consacrées à Sherlock Holmes, Paul Naschy et l'horreur espagnole, le proto slasher, le satanisme, les "giallo...mais pas trop", etc.

 

 

 


Cette mise à jour est consacrée, en premier lieu, au nouveau coffret édité par Artus Films, lequel regroupe quatre films de dinosaures d'intérêt variable. Nous commençons son exploration par la découverte d'un curieux mélange de western et de fantastique, THE BEAST OF HOLLOW MOUNTAIN et nous proposerons, dès le mois prochain, nos chroniques des autres long-métrages.

La suite de cette MAJ continue, elle, la saga de Lord Greystoke, alias Tarzan, l'Homme Singe, héros mythique d'Edgar Rice Burrough incarné au cinéma par Johnny Weissmuller. Cette fois, nous traitons des épisodes quatre à six de la saga, à savoir TARZAN TROUVE UN FILS, LE TRESOR SECRET DE TARZAN et TARZAN A NEW YORK. Nous poursuivrons d'ici peu notre parcours avec les six autres films tournés par Weissmuller, des productions nettement plus fauchées mais au parfum bis parfois réjouissant.

Ensuite, place à de la bonne vieille série B avec la sympathique, quoique très inégale, saga des PUPPET MASTER produite par Charles Band et qui, depuis sa création en 1989, a connu pas moins de neuf séquelles (la dernière en date, AXIS OF EVIL, est sortie en 2010) et de nombreux dérivés (comme DOLLMAN ou DEMONIC TOYS, ces derniers ayant eux-mêmes connus plusieurs séquelles, dont l'une les confronte à leurs "grands" frères via PUPPET MASTER Vs DEMONIC TOYS). Bref, nous revenons ici sur les cinq premiers films, souvent plaisants, pour laisser de côté les suivants, réalisés avec des moyens beaucoup plus restreints et peu convaincants.


Nous rendons également un petit hommage à David Hess, rendu célèbre par ses rôles de violeurs psychopathes dans DERNIERE MAISON SUR LA GAUCHE, LA PROIE DE L'AUTO STOP et LA MAISON AU FOND DU PARC. Victime d'une crise cardiaque, David Hess nous a quitté à 75 ans, le 7 octobre 2011, alors qu'il s'apprêtait à reprendre un de ces rôles les plus fameux pour LA MAISON AU FOND DU PARC 2.

Nous proposons aujourd'hui une critique de l'unique mise en scène de David Hess, TERREUR DANS LA NUIT, un slasher peu réussi mais victime de gros problèmes de production sur lesquels Hess s'était d'ailleurs longuement épanchés en interviews.

Quoiqu'il en soit, une curiosité pour les admirateurs de l'acteur, lesquels peuvent également consulter les chroniques suivantes:


Dernière maison sur la gauche
La Proie de l'auto-stop
La Maison au Fond du Parc


Enfin, les trois derniers films proposés vont de l'horreur / SF des années '80 (TERREUR EXTRA TERRESTRE) au Kaiju Eiga rétro (MOTHRA) en passant par le Z allemand ultra-gore et fauché (THE BURNING MOON).

Signalons pour terminer la sortie de deux fanzines: le nouveau numéro de DARKNESS, consacré à la censure, et le premier numéro de TOUTES LES COULEURS DU BIS qui traite, pour sa part, de la carrière d'Edwige Fenech. Rendez-vous à la mi-novembre pour des nouvelles aventures bis...

Les prochaines mises à jour seront consacrées à Sherlock Holmes, Paul Naschy et l'horreur espagnole, le proto slasher, Bruno Mattei, le satanisme, les nanars, etc.

 




Cette mise à jour s'articule tout d'abord autour de l'actualité DVD grâce à trois éditeurs indépendants qui nous ont, chacun, envoyé leurs dernières livraisons. Qu'ils en soient remerciés ici! Ces éditeurs sont Hantik Films, la nouvelle branche consacrée à l'édition de classiques du fantastique / policier / SF de l'ASBL Sin'Art, également responsable du site Sueurs Froides (dans lequel vous pouvez retrouver mes chroniques régulièrement), qui nous propose THE DEATH KISS, une comédie policière jouée par Bela Lugosi. Depuis Hantik a sorti une autre comédie policière, TOMORROW AT SEVEN, sur laquelle nous reviendrons lors de la prochaine mise à jour.

Les habitués d'Artus Films nous offrent, de leur côté, un coffret copieux consacré aux Martiens qui comprend quatre titres dont le (décevant) classique LES ENVAHISSEURS DE LA PLANETE ROUGE. Nous reviendrons plus longuement sur ce coffret le mois prochain pour nous intéresser aux trois autres films qu'il contient.

Enfin, le site web Nanarland, indispensable à tout amateur de bis rigolard, livre via Sheep Tapes son premier dvd, lequel est consacré au "plus mauvais film d'horreur de tous les temps", l'incroyable DEVIL STORY. Une édition bardée de bonus nettement plus convaincants que le film en lui-même et bourrée jusqu'à la gueule d'anecdotes croustillantes et savoureuses.

Le second axe de cette mise à jour est consacré aux Monstres Géants, ce que les Japonais nomment le Kaiju Eiga. On débute avec LE FILS DE KONG (un film très kong aurait surement dit le vénérable Jean-Pierre Putters), suite officielle du KING KONG de 1933 pour poursuivre avec le très kitsch KING KONG S'EST ECHAPPE et le non moins ringard LA GUERRE DES MONSTRES. Ensuite, nous entamons une rétrospective consacrée au Roi des Monstres en personne, le fameux Godzilla, avec les deux premiers titres de la saga: GODZILLA et LE RETOUR DE GODZILLA.

Le troisième axe est plus disparate puisqu'il concerne les films "introuvables": devenus rares, jamais édités (ou réédités), disparus des programmations télévisées qui préfèrent diffuser 'Les Experts' ou 'Le Mentaliste', ces titres seraient condamnés à l'oubli sans l'acharnement d'une poignée de fans irréductibles qui les font partager pour les générations futures via une série de sites web. Le plus fameux de ses sites, tenu par l'indispensable Acromega, La Caverne des Introuvables, rassemble des dizaines de films à télécharger pour les cinéphages du monde entier.

Du polar italien au gore en passant par la comédie érotique, le giallo et les raretés les plus saugrenues, La Caverne des Introuvables est le lieu à explorer pour découvrir, par exemple, le film à sketches LES CONTES AUX LIMITES DE LA FOLIE, le post nuke déjanté 2019 APRES LA CHUTE DE NEW YORK, le nanar DOC SAVAGE ARRIVE!, le film d'horreur belge culte LA PLUS LONGUE NUIT DU DIABLE, le giallo LES RENDEZ VOUS DE SATAN ou la version 1994, jamais éditée nulle part, du comic LES QUATRE FANTASTIQUE. Grâce à cette caverne merveilleuse, des dizaines de films s'offrent à vous, aucun blockbusters, aucun titres existant en dvd, juste de l'introuvable! Bonne pioche et merci à Acromega!

On en profite pour recommander deux blog très intéressants consacrés au cinéma de genre: Strange Vomit Dolls et Le Petit Cinéma de Stéphane.

Rendez-vous durant la première semaine d'octobre pour de nouvelles aventures bis...

Les prochaines mises à jour seront consacrées à Tarzan, Sherlock Holmes, Paul Naschy et l'horreur espagnole, le proto slasher, la saga "Puppet Master", Bruno Mattei, le satanisme, les nanars, etc.

 


Cette mise à jour nous permet de vous présenter, en avant première, une chronique du DVD de PRIME CUT, à sortir en septembre par Carlotta, une belle surprise pour un polar saignant, drôle et décalé.

Nous abordons également la "scare-ific" collection récemment lancée par l'association Sin'Art avec la critique de BLACK DRAGONS avant de retrouver, dans la prochaine mise à jour, celle de THE DEATH KISS.

Enfin, les infatigables découvreurs de pépites oubliées d'Artus nous proposent une rareté dans leur collection "horreur 70's" avec le thriller horrifique THE KILLING KIND de Curtis Harrington. Au passage, nous remercions ces trois sympathiques éditeurs pour nous avoir envoyé ces divers DVD.

Le reste de cette mise à jour se répartit en deux genres familiers des lecteurs de BIS ART CINEMA, à savoir le giallo et le western européen. Dans la première catégorie, citons la belle réussite que constitue LA LAME INFERNALE (entre giallo et polar d'action) et le très bon suspense de Luigi Cozzi THE KILLER MUST KILL AGAIN.

Autre rareté, LES DIABLESSES de Margheriti convie Jane Birkin et Serge Gainsbourg dans un giallo gothique plaisant. Plus proche du slasher saignant, TRHAUMA (pas de fautes de frappe!) n'est pas vraiment convaincant mais se laisse voir distraitement.

Enfin, aux frontières du genre, l'intéressant NERO VENEZIANO (mixe de giallo et de cinéma satanique à la ROSEMARY's BABY / LA MALEDICTION) et LA PETITE SOEUR DU DIABLE (un giallo nunsploitation inspiré d'une authentique affaire criminelle belge) bouclent cette partie de la mise à jour.

Au rayon du western, enfin, nous vous proposons six titres de qualité variables mais cependant agréables et divertissants pour les amateurs qui retrouveront des cinéastes "prestigieux" comme Anthony Ascot (DJANGO ARRIVE, PREPAREZ VOS CERCUEILS / SARTANA / LE MOMENT DE TUER), Tonino Valerii (UNE RAISON POUR VIVRE, UNE RAISON POUR MOURIR) ou Giorgio Ferroni (TROIS CAVALIERS POUR FORT YUMA) aux côtés de Paolo Bianchini pour le très efficace CLAYTON L'IMPLACABLE.

Rendez-vous à la mi-septembre pour de nouvelles aventures bis...


Les prochaines mises à jour seront consacrées à Godzilla, Tarzan, Sherlock Holmes, Paul Naschy et l'horreur espagnole, le proto slasher, la saga "Puppet Master", Bruno Mattei, le satanisme, les nanars, etc.

 


Le cap des 600 chroniques est franchi et cette nouvelle mise à jour se concentre sur une poignée de classiques du fantastique et de l'épouvante.

Le récent cycle de TCM, la sortie du classique HAXAN chez Potemkime et la parution du coffret "Bela Lugosi l'immortel" chez les infatigables éditeurs de Artus Films nous permet de jeter un regard nostalgique sur l'épouvante de "l'âge d'or"...

Les trois films du coffret Artus sont donc analyser, à savoir le classique WHITE ZOMBIE et les deux curiosités que constituent LE MYSTERIEUX Mr WONG et VOODOO MAN.

Chronique détaillée également pour le classique du cinéma muet, le toujours plaisant et étonnant HAXAN - LA SORCELLERIE A TRAVERS LES AGES.

Dans le même ordre d'idée, nous vous proposons les chroniques de deux adaptations d'Edgar Allan Poe, LE CORBEAU et DOUBLE ASSASSINAT DANS LA RUE MORGUE, toutes deux intéressantes. Autre curiosité intéressante, le sadique et efficace MURDERS IN THE ZOO mérite la redécouverte.

LA VENGEANCE DE L'HOMME INVISIBLE nous permet d'aborder la science-fiction, tout comme le plus récent LES SOUCOUPES VOLANTES ATTAQUENT aux effets spéciaux signés de Ra Harryhausen.

Enfin, entrons timidement dans les années '60 avec THE GRUESOME TWOSOME, une série Z gore signée de l'inévitable ami du bon goût Hershell Gordon Lewis.

Une page spéciale, consacrée aux classiques du fantastique (1920 - 1949) est accessible ici

Les prochaines mises à jour seront consacrées à Godzilla, Tarzan, Sherlock Holmes, Paul Naschy, le giallo, le western spaghetti, le proto slasher, la saga "Puppet Master", les films d'horreur espagnols, Bruno Mattei, les vampires étranges, le satanisme, les nanars, etc.

Rendez vous aux alentours du 20 juillet...

 


Une mise à jour consacrée au cinéma fantastique et horrifique asiatique, en vogue depuis le succès de RING voici une douzaine d'années.

Nous débutons avec la saga coréenne située dans les écoles pour jeunes filles WHISPERING CORRIDORS, aujourd'hui riche de cinq épisodes et dont nous connaissons surtout, en Occident, le second volet, sorti en dvd sous le titre MEMENTO MORI. Au rayon des histoires de fantômes nous poursuivons, cette fois au Japon, avec les troisième et quatrième volets de la saga JU ON THE GRUDGE.

Petit détour par la Thaïlande pour le très classique COMING SOON et l'inégal film à sketches DIE A VIOLENT DEATH

Retour au Japon pour deux productions à petit budget placées sous le signe de l'extrême, le slasher érotico-gore GUTS OF A VIRGIN et le torture porn cradingue RED ROOM. A déconseiller aux personnes sensibles! Précédé d'une réputation flatteuse et totalement interdit dans son pays d'origine (fait exceptionnel!), le classique culte HORROR OF MALFORMED MEN nous a déçu mais nous laissons le soin aux lecteurs curieux de se forger leur propre impression. Et dans un registre brutal, petit retour sur LOST SOULS, sans doute le plus excessif des longs métrages produits par la légendaire Shaw Brothers.

Genre à la base typiquement américain, le slasher inspire cependant les cinéastes de l'Asie comme nous le prouve le coréen (et décevant) REUNION SANGLANTE.

Nous terminons cette copieuse mise à jour avec Park Chan-wook et son controversé film de vampires "arty", THIRST: CECI EST MON SANG.

La prochaine mise à jour sera, elle, consacrée à quelques "classiques" du fantastique des années '30 et '40 et comprendra entre autres les nouveautés dvd envoyées par Artus et consacrées à Bela Lugosi avec leur très classieux coffret intituulé BELA LUGOSI IMMORTEL.

Plus tard dans l'année nous aurons l'occasion de revenir vers l'Asie pour revisiter l'intégrale de Godzilla et nous intéresser à la trilogie EVIL DEAD TRAP

Rendez vous début juillet...

 


Une mise à jour consacrée au cinéaste controversé Jésus Franco, adulé par certains et détesté par beaucoup. En douze tites, nous passons en revue une minuscule partie de sa pléthorique carrière, longue de plus de 50 ans et riche de près de 200 longs métrages.

De son premier film fantastique, petit classique de l'épouvante des années '60 (L'HORRIBLE DOCTEUR ORLOFF) à ses "cannibal flicks" produits par Eurociné (CHASSEURS D'HOMMES) dans les années '80 en passant par ses nombreux "Women In Prison" (DES FEMMES POUR LE BLOC 9, FEMMES EN CAGE, DES DIAMANTS POUR L'ENFER, SADOMANIA), ses adaptations du Marquis de Sade (LES INASSOUVIES), ses versions déjantées des grands mythes (LA FILLE DE DRACULA, JACK L'EVENTREUR) ou ses films érotico horrifiques empreint d'une poésie réelle (VAMPYROS LESBOS, CRIMES DANS L'EXTASE) ou ratée (UNE VIERGE CHEZ LES MORTS VIVANTS), retour sur la carrière d'un géant du bis.

Ces douze nouvelles chroniques complètent celles déjà disponible sur le site: 99 FEMMES - LES BRULANTES, MONDO CANNIBAL, LES NUITS DE DRACULA, LA COMTESSE NOIRE et ILSA ULTIMES PERVERSIONS. Jess Franco, pour sa part, possède à présent sa petite fiche réalisateur: Hershell Gordon Lewis

Nous complétons cette mise à jour par la chronique du CHATEAU DES MORTS VIVANTS, agréable récit gothique que nous ont généreusement envoyé les excellents éditeurs d'Artus, toujours prompts à exumer des pépites oubliées.

Enfin le nouvel éditeur spécialisé Hantik Films nous annonce la sortie du premier numéro du zine Grausam Rouge, ce premier numéro est entièrement consacré à Vampire… Vous Avez Dit Vampire ? de Tom Holland. Les nombreuses reproductions grand format et haute définition des photos du film sont accompagnées d’une présentation du film rédigée en français, anglais, allemand, espagnol et italien.
20 pages – Format A4 – papier glacé – Couleur - à commander sur le site de l'éditeur:

Bonne lecture et rendez vous à la mi-juin pour une nouvelle mise à jour consacrée à la nouvelle vague horrifique asiatique.

 

 


Une mise à jour consacrée à la vingt-neuvième édition de Festival International du Film Fantastique de Bruxelles (ou plus simplement, le BIFFF) qui s'est déroulée à Bruxelles (forcément) du 7 au 19 avril et a vu la consécration de I SAW THE DEVIL, couronné du Corbeau d'Or par un jury international présidé par ce vieux briscard bisseux de Enzo G. Castelari.

Le jury a également décerné deux prix spéciaux (Corbeau d'argent) au film de vampire espagnol MIDNIGHT SON (un essai intéressant quoique pas vraiment original) et à la fantasy asiatique DETECTIVE DEE qui marque le grand retour de Tsui Hark.

Le jury européen, composé de Maud Van De Velde(présidente), Marc-Henry Wajnberg, Vincent Patar, Pierre-Yves Paque, Micha Kapetanovic, Danny Elsen, Pascale Devreese and Nel Vandevannet, récompensa de son coté le film TRANSFER de Damir Lukacevic du Mélies d'argent.

Le public du BIFFF préféra, lui, donner ses faveurs symbolisées par le Pégase au conte fantastique bien sympathique (mais tournant un peu en rond) RARE EXPORTS de Jalmari Helander.

Enfin, le jury du Septième Parallèle présidé par l'iconoclaste Jean-Jacques Rousseau accompagnée de Cédryc Ruth, Christophe Bohn, François Stassens récompensa THE TEMPTATION OF SAINT TONY de Veiko Ounpuu et offrit une "mention honorable" au pourtant soporifique MIRAGES de Talal Selhami.

Cette mise à jour vous propose donc les chroniques de deux films de sabres spectaculaires (13 ASSASSINS et REIGN OF ASSASSIN), auxquels s'ajoutent le très nanar DARK SOULS, la série Z amusante ALIEN Vs NINJA, le pénible film d'auteur ESSENTIAL KILLING, l'amusante comédie influencée par Bollywood IT's A WONDERFUL AFTERLIFE, le bizarre mais pas vraiment abouti LUSTER, le thriller français burné LA PROIE, le petit budget horrifique PROWL, le soporifique YELLOWBRICKROAD, le très décevant retour de John Carpenter (THE WARD), l'excellent hommage au cinéma bis des seventies LES NUITS ROUGES DU BOURREAU DE JADE et bien sur le fameux I SAW THE DEVIL. Au passage le Bifff présentait également le thriller maritime The Reef déjà chroniqué en nos pages.

Signalons enfin la sortie d'un ouvrage consacré à Christopher Lee écrit par Laurent Aknin, responsable des deux excellents opus (en particuliers le second, "Les Classiques du cinéma bis", véritable mine d'informations pour les amateurs) consacrés au Cinéma Bis déjà sortis chez Nouveau Monde Editions. On souhaite au passage, avec un peu d'avance, un bon anniversaire à Mr Dracula.

Bonne lecture et rendez vous à la fin du mois.

 


28 MARS

Une mise à jour axée sur le bis italien, décliné dans divers genres, avec un focus spécifique sur le cinéaste prolifique Joe d'Amato, grand pourvoyeur de cinéma populaire ayant tour à tour oeuvré dans le western, l'horreur, le giallo, l'érotisme, la nunsploitation, le péplum, le gore, l'héroic-fantasy et, au final, le porno...Nous vous proposons 6 nouvelles chroniques représentatives de son oeuvres, à savoir deux nunsploitations (LES AMOURS INTERDITES D'UNE RELIGIEUSE et LE COUVENT DES PECHERESSES), un giallo gothique (DEATH SMILED AT MURDER), un film d'aventures exotiques et érotiques (EMANUELLE AUTOUR DU MONDE), le porno gore PORNO HOLOCAUST et enfin le très curieux PAPAYA ET MOURIR DE PLAISIR.

A ces titres s'ajoutent les nombreuses autres chroniques déjà disponibles sur le site: Caligula II: la véritable histoire, La Nuit Fantastique des morts vivants, Antropophageous, Blue Holocaust, Emanuelle et les derniers cannibales et Emanuelle en Amérique

Plus d'infos sur Joe d'Amato sur sa page "réalisateur".

Enfin nous complétons cette mise à jour axée sur le bis italien avec le thriller LA PROIE DE L'AUTO STOP, le sexy péplum CALIGULA 3: LES ORGIES DE CALIGULA, le mondo L'AMERIQUE A NU, le film d'aventures ROBIN DES BOIS ET LES PIRATES et le péplum HERCULE CONTRE MOLOCH.

Bonne lecture et rendez vous au mois d'avril pour, entre autres, quelques chroniques glanées à l'occasion du BIFFF.

 


7 MARS

Cette nouvelle mise à jour se concentre sur la Bruceploitation, cette vague de kung fu à petit budget sortis au milieu des années '70 pour exploiter commercialement la popularité d'un Bruce Lee récemment entré dans la légende suite à son tragique décès. Les métrages apparentés à la Bruceploitation se répartissent pour la plupart dans quatre catégories.

Tout d'abord les biographies (ou "biopic") fantaisistes censés nous narrer la vie du Petit Dragon ou nous expliquer les causes de sa mort. On trouve dans cette catégorie de nombreux métrages plus ou moins respectable comme LA VIE FANTASTIQUE DE BRUCE LEE, LA VIE SENTIMENTALE DE BRUCE LEE,... Une autre sous-branche de la Bruceploitation, sans doute la plus divertissante pour les fans, propose des pseudo séquelles ou remakes des classiques de Bruce Lee. On compte ainsi de nombreuses séries B ou Z comme BIG BOSS 2, FIST OF FURY 2, FIST OF FURY 3, RETURN OF FIST OF FURY, RE-ENTER THE DRAGON, etc.

A ces titres doivent s'ajouter les métrages s'inspirant de l'intrigue du JEU DE LA MORT, alors inachevé, pour tromper le public en lui laissant croire qu'il va enfin voir ce film à l'époque mythique. Notons d'ailleurs qu'en dépit de la sortie de l'officiel et décevant LE JEU DE LA MORT, cette mode se poursuivit jusque très récemment. Citons, pour l'exemple, THE TRUE GAME OF DEATH, LES 6 EPREUVES DE LA MORT, GOODBYE BRUCE LEE: HIS LAST GAME OF DEATH, GAME OF DEATH 2: TOWER OF DEATH ou DRAGON THE MASTER. La troisième catégorie reprend des documentaires plus ou moins trafiqués intercalant des images de Bruce Lee, généralement dans ses premiers films alors qu'il était enfant, à la manière de THE REEL BRUCE LEE ou THE YOUNG BRUCE LEE.

La dernière catégorie, la plus infâmante et décevante pour les fans, comprend tous les kung fu de série B ou Z qui furent simplement renommés d'un titre en rapport avec Bruce Lee pour tenter d'appâter le client. Souvent, mais pas toujours, ces films mettent en vedette un imitateur du Petit Dragon afin d'assurer la supposée "connexion", laquelle peut être un véritable passage à témoin comme dans EXIT THE DRAGON, ENTER THE TIGER ou KARATE TIGER (où le fantôme de Bruce Lee aide le héros à apprendre le kung fu pour triompher de Jean-Claude Van Damme!)...On rencontre ainsi dans ces métrages des Bruce Li, des Bruce Le, des Dragon Lee, des Bruce Lea, des Bruce Leung, des Bruce Lai, des Bronson Lee, des Dragon Sek, etc. Cette petite sélection vous propose donc neuf Bruceploitation, une entrée en matière modeste puisque le site spécialisé BRUCEPLOITATION IS A CRIME recense plus d'une centaine de titres! Néanmoins, nous continuerons d'ici quelques mois cette exploration du monde des "faux Bruce Lee" avec une nouvelle fournée de titres comme LE JEU DE LA MORT 1 et 2, NEW GAME OF DEATH, LES 6 EPREUVES DE LA MORT, GOODBYE BRUCE LEE: HIS LAST GAME OF DEATH, DRAGON THE MASTER, etc.


14 FEVRIER

Pour cete seconde mise à jour de l'année 2011 nous revenons une nouvelle fois au thème du giallo, ces thrillers érotico-horrifiques italiens au style inimitable en vous proposant dix nouvelles chroniques alternant la pure exploitation (ENIGMA ROSSO), les dérives érotiques (PLAY MOTEL, AU DELA DU DESIR), les tentatives intellectualisantes (DEAD STOP), etc.

Dix films qui montrent donc la diversité du giallo alors que de courageux réalisateurs tentent actuellement, tant en France qu'en Belgique, de le remettre au goût du jour.

Ces dix gialli supplémentaires montent donc à 30 le nombre de ces films critiqués sur le site mais bien d'autres suivront, même si ils ne sont pas toujours faciles à dénicher, et, d'ici l'été, nous devrions atteindre la cinquantaine de chroniques de ce style.

En attendant vous pouvez également profiter d'une interview d' Ingrid Pitt originellement parue dans "Les Monstres de la Nuit" et qu'Eric Escoffier nous a fait parvenir pour rendre hommage à l'actrice récemment disparue.

Rendez-vous début mars et d'ici là bonne lecture...

Pour les bruxellois, les soirées bis de la Cinematek, en marge du festival Offscreen, nous offrent un double programme "Alien rip-off" le 25 février avec CREATURE et LA GALAXIE DE LA TERREUR.
Plus d'infos ici


24 JANVIER 2011

Première mise à jour de 2010 et, comme prévu, nous rendons hommage au grand cinéaste anglais Roy Ward Baker, décédé à Londres le 5 octobre 2010 à l'âge respectable de 93 ans. Nous vous proposons les chroniques de ALERTE SATELLITE 02, LA LEGENDE DES 7 VAMPIRES D'OR, Dr JEKYLL & SISTER HYDE et LES CICATRICES DE DRACULA, lesquelles rejoignent celles de ASYLUM, LE CAVEAU DE L'HORREUR et THE VAMPIRE LOVERS. Pour en savoir plus sur Roy Ward Baker vous pouvez aussi consulter sa fiche réalisateur.

Malheureusement, deux autres figures majeures du cinéma de genre nous ont également quittés en cette fin d'année 2010. L'actrice Ingrid Pitt est décédée le 23 novembre 2010, alors qu'elle venait de fêter ses 73 ans. Nous lui rendons hommage en publiant une chronique de COMTESSE DRACULA, laquelle rejoint les critiques déjà publiées de ces autres apparitions notables dans le domaine du fantastique: LA MAISON QUI TUE, THE VAMPIRE LOVERS et THE WICKER MAN.

Personnalité résolument à part dans le cinéma de genre français, Jean Rollin est décédé à Paris le 15 décembre 2010 à l'âge de 72 ans. Nous vous proposons une chronique de LES RAISINS DE LA MORT, laquelle rejoint celle de FASCINATION en attendant, dans les prochaines semaines, celles des DEMONIAQUES, LEVRES DE SANG et LE FRISSON DES VAMPIRES.

Dans un registre plus joyeux, la sortie du très amusant GREEN HORNET 3D sur les grands écrans nous amène à nous intéresser à deux films de montage sortis au milieu des années '70 pour profiter de la notoriété posthume de Bruce Lee: LE FRELON VERT et LA REVANCHE DU FRELON VERT, compilés à partir d'épisode de la fameuse série télévisée de la fin des sixties.

Enfin, deux nouvelles sharkploitations s'ajoutent à notre palmarès avec les récents THE REEF et SHARK IN VENICE et nous offrons un petit coup de projecteur à PHANTASM 2, bonne séquelle onirique et horrifique toujours signée Don Coscarelli.

 


28 DECEMBRE 2010

Fin d'année oblige, voici quelques chroniques de métrages sortis en 2010 et sur lesquels nous n'étions pas encore revenus. Commençons par trois remakes, une tendance qui, décidément, ne semble pas prêt de s'arrêter, bien au contraire. Parfois pour le meilleur mais souvent pour le pire, les relectures de métrages des années '80 touchent à présent les séries B méconnues comme en témoigne les nouvelles versions de SORORITY ROW et de NIGHT OF THE DEMONS. Dans les deux cas, le résultat s'avère tout juste passable. FREDDY, la nouvelle version des GRIFFES DE LA NUIT de Wes Craven ne s'en sort pas mieux, un film d'horreur banal et routinier qui disparait rapidement des mémoires.
Même constat pour PREDATORS, pseudo suite de l'excellent PREDATOR et grosse déception ne tenant absolument pas la distance avec son inspirateur.
Au rayon du direct to dvd LES CHRONIQUES DE MARS se présente comme l'alternative très cheap au blockbuster annoncé tiré du même roman de Edgar Rice Burrough, The Asylum, spécialiste du pompage de gros succès ("Transmorpher" et "Titanic 2") franchissant un pas en concoctant les décalques de titres pas encore sorti. Du grand art commercial pour un métrage très bis, bien ringard mais relativement amusant. Dans le même ordre d'idée, THE WEREWOLF NEXT DOOR, pour sa part, pille VAMPIRE? VOUS AVEZ DIT VAMPIRE? de manière éhontée mais sans réussir à convaincre.

Plus intéressant, SCOTT PILGRIM VERSUS THE WORLD ne m'a guère convaincu mais le film fait au moins preuve d'innovation et d'originalité pour plier les conventions de la "comédie romantique adolescente" aux règles du fantastique délirant.

La bonne grosse réussite de l'année dans le cinéma de genre reste sans conteste l'enthousiasmant et énergique KICK ASS, relecture décomplexée et efficace du mythe du super héros. Voilà qui nous console d'un piteux "Iron Man 2", par exemple.

Terminons avec l'avant première du thriller horrifique à petit budget DEVIL, pas dénué d'intérêt mais néanmoins décevant de la part de M. Night Shyamalan.

Rayon DVD, Artus nous a gâté pour cette fin d'année et voici donc les chroniques de 3 titres sortis ces derniers temps par les courageux éditeurs: LE TUEUR AVEUGLE avec Bela Lugosi, LE PIRATE DES MERS DU SUD et le long-métrage amateur français CLIMAX.

Des films plus ou moins réussis mais de belles initiatives de la part d'un éditeur qui n'hésite jamais à offrir un contenu soigné et des bonus de qualité.

Rendez vous en 2011 pour quelques titres en hommage au regretté Roy Ward Baker...


5 DECEMBRE 2010

Après 4 ans d'aventures, Bis Art Cinéma en arrive à présent à sa 500ème fiches! En ce mois de décembre il est temps d'une nouvelle mise à jour, largement placée sous le signe de la Hammer (en préambule à un hommage à Roy Ward Baker début janvier) qui nous permet de revenir sur quelques classiques de la compagnie anglaise comme LE REDOUTABLE HOMME DES NEIGES, deux pscyhothriller signés Freddie Francis (PARANOIAQUE et MEURTRE PAR PROCURATION), les deux "Dracula" modernisés et décriés d'Alan Gibson (DRACULA '73 et DRACULA VIT TOUJOURS A LONDRES), et deux des trois "Robin des Bois" produits par la Hammer (LE DEFI et LA REVANCHE DE ROBIN DES BOIS).

Signalons enfin que la fiche "grand réalisateur du fantastique" est consacrée à Freddie Francis, artisant talentueux de la Hammer et de la Amicus.

Ensuite nous quittons la Hammer mais nous restons dans le domaine de l'épouvante anglaise avec une petite série B réalisée par le grand Terence Fisher, THE EARTH DIES SCREAMING.

Nous terminons cette mise à jour avec deux nouveautés édités en dvd par Artus dans sa collection "dinosaures": L'ILE INCONNUE et LA PLANETE DES DINOSAURES.

Rendez-vous à la fin du mois pour un récapitulatif de quelques sorties intéressantes de 2010 tant au cinéma qu'en dvd et pour une nouvelle salve en provenance de nos amis d'Artus Films.


L'équipe de Sin Art / Sueurs Froides se lance à son tour dans l'édition dvd:

BLACK DRAGONS & THE DEATH KISS premiers titres de The Scare-ific Collection

Le 13 décembre 2010 sortent les premiers titres de The Scare-ific Collection au prix public conseillé de 12.95 € chacun

BLACK DRAGONS
(1942, de William Nigh avec Bela Lugosi, Joan Barclay et Clayton Moore)

Version anglaise sous-titrée français, allemand, espagnol et italien.
Présentation du film par Jean-Pierre Putters (Mad Movies). Filmographies : Bela Lugosi, Clayton Moore, Sam Katzman, William Nigh
Undersea Kingdom Chapitres 1 (Beneath The Ocean Floor) & 2 (Undersea City) en versions originales sous-titrées français, allemand, espagnol et italien : Serial réalisé en 1936 avec Lon Chaney Jr.

Synopsis
:
La seconde Guerre Mondiale fait rage. Aux USA, des industriels à la solde du Japon sont assassinés les uns après les autres par l’étrange M. Colomb. Les identités et motivations de chacun seront finalement révélées grâce à l’intervention du détective Dick Martin.

Notes d’informations par l’éditeur Hantik Films :
William Nigh, le réalisateur, venait de diriger plusieurs films de la série des M. Wong avec Boris Karloff dans le rôle-titre. Le célèbre acteur avait été engagé chez Monogram par Sam Katzman qui, en contractualisant également Bela Lugosi, désirait apporter de l’honorabilité à ses productions. Black Dragons, exploitant l’actualité brûlante de l’époque, est le seul film d’espionnage auquel a participé Bela Lugosi. M. Colomb s’avère également être l’un des rares personnages « positifs » qu’il interpréta puisqu’il s’attaque à des espions japonais et n’est pas loin de ravir le cœur de la belle Joan Barclay sous le nez du héros, Clayton Moore, futur interprète du Lone Ranger dans la série télévisée du même nom.


THE DEATH KISS (1932, de Edwin L. Marin avec David Manners, Adrienne Ames et Bela Lugosi).

Version anglaise sous-titrée français, allemand, espagnol et italien.
Présentation du film par Jean-Pierre Putters (Mad Movies).
Filmographies : Bela Lugosi, Edwin L. Marin
Undersea Kingdom Chapitres 3 (Arena of Death) & 4 (Revenge of the Volkites) en versions originales sous-titrées français, allemand, espagnol et italien : Serial réalisé en 1936 avec Lon Chaney Jr.

Synopsis :
Miles Brent, l’interprète principal du film The Death Kiss, est assassiné lors du tournage de la scène finale. La police réalise que la victime jouissait d’un grand succès auprès des femmes d’Hollywood, multipliant ainsi les coupables potentielles. Alors que les soupçons se portent de plus en plus précisément sur Marcia Lane, le scénariste Franklyn Drew décide de mener sa propre enquête.

Notes d’informations par l’éditeur Hantik Films :
Filmé à Hollywood même, The Death Kiss recrée admirablement l’atmosphère d’un studio de cinéma des années 30. Pour sa première œuvre, le réalisateur Edwin L. Marin a disposé des trois acteurs principaux du Dracula que Tod Browning réalisait l’année précédente. David Manners, soupirant de Marcia Lane et enquêteur amateur jouait Jonathan Harker. Edward Van Sloan, réalisateur peu aimable de The Death Kiss interprétait Van Helsing et Bela Lugosi, ici dans un second rôle, incarnait l’inoubliable Dracula.

Chez Bazaar and co signalons la sortie de Mondo Movies et films de cannibales, reflets dans un œil mort de Sébastien Gayraud et Maxime Lachaud, préface de Boyd Rice, journaliste, artiste, musicien et défricheur américain, connu pour avoir écrit les premiers articles d'importance sur les Mondo movies dans les années 80.

Mondo movies et films de cannibales. Deux genres qui n'en sont qu'un, à mi chemin entre le documentaire et le film d'horreur. De Mondo cane (1962) à Cannibal holocaust (1980), plus de vingt ans d'images-choc, de polémiques, de scandales. Un cinéma du XXe siècle, inconnu, mystérieux. Ici, les explorateurs se perdent dans la jungle, fusils et caméras aux poings. Ici, le monde entier est un spectacle et la vie et la mort sont authentiques. Authentiques, vraiment ? Où se termine la réalité et où commence la fiction? De l'Italie à la France, en passant par les États-Unis, une fascinante cinématographie parallèle, véritable panorama de l'étrange.

De L'Amérique insolite jusqu'à La France interdite, de Mondo Hollywood jusqu'à Face à la mort, un voyage aux frontières de l'extrême. Reviendrez-vous ?


Nous vous signalons aussi la sortie de DARKNESS 11 "VIOLENCE ET CENSURE AU CINEMA EN FRANCE"

DARKNESS FANZINE fête avec Sin’Art son grand retour après presque 20 ans d'absence.

De nombreux collaborateurs, professionnels et amateurs, ont apporté leur compétence à l'écriture de ce onzième numéro tout entier consacré à la violence et à la censure au cinéma en France : Olivier Mongin, intellectuel et directeur de la revue Esprit, Bernard Joubert, écrivain, journaliste et rédacteur du Dictionnaire des livres et journaux interdits ou encore Albert Montagne, juriste et maître de conférence, auteur du livre Histoire juridique de la censure cinématographique.

Ce numéro sera suivi de deux autres opus, déclinant sur le même thème, la problématique du sexe (2011), de la politique et de la religion (2012) à l'écran. Edité et diffusé par Sin'Art Fandom, Darkness 11 est actuellement disponible chez Mondociné, Movies 2000 (Paris), Gotham (Paris) et évidemment sur le site de Sueurs Froides

Signalons enfin la sortie du numéro 20 de la revue Versus qui traite de la réalité virtuelle.


En cette fin de décennie, informaticiens, internautes, « geeks » et autres « nerds » sont définitivement les nouveaux hommes d’action du cinéma contemporain. La rédaction de la revue de cinéma trimestrielle VERSUS met donc en vedette pour son no 20 des films traitant de l'univers virtuel. Du culte "WarGames" au brillant film de Fincher "The Social Network", des projections de "Passé Virtuel" aux pièges des programmes de "Matrix" et du "Monde sur le fil" de R. W. Fassbinder (en couverture), VERSUS revient sur la saga des existences façonnées par l’informatique. VERSUS no 20 se tourne aussi vers une autre tendance, celle des maisons hantées remise aux peurs du jour par les deux "Paranormal Activity" .

Versus est disponible en librairie ou sur le site de la revue

Prochainement: Lors de la prochaine mise à jour vous retrouverez, fin d'année oblige, un petit rattrappage concernant quelques films sortis en 2010 comme
KICK ASS, PREDATORS, FREDDY LES GRIFFES DE LA NUIT, NIGHT OF THE DEMONS, SORORITY ROW, SCARED, THE WEREWOLF NEXT DOOR, LES CHRONIQUES DE MARS,...
...ensuite nous débuterons 2011 avec un hommage à Roy Ward Baker, suivi de mises à jour thématiques consacrées à Jésus Franco, la saga "Whispering Corridors", Bruce Lee et la bruceploitation, le western italien, Sherlock Holmes, Godzilla et les monstres japonais, l'horreur asiatique extrême, le cinéma d'exploitation italien, le giallo, Tarzan, Jules Verne à l'écran, etc.



15 NOVEMBRE 2010

Une mise à jour consacré aux thrillers érotiques et horrifiques italiens, les "giallos" qui connurent leur heure de gloire dans les années '70. La sortie récente du référentiel AMER les ayant remis à l'honneur voici une bonne occasion de se pencher sur quelques raretés de ce genre.

Quelques grands noms du giallo répondent donc présents dans cette mise à jour, à commencer par Emilio Miraglia un des créateurs du style qui nous propose le sympathique L'APPEL DE LA CHAIR et le très réussi LA DAME ROUGE TUA 7 FOIS.

Antonio Margheriti est également de la partie avec un des premiers titres apparentés au giallo, le divertissant mais assez quelconque NAKED YOU DIE tandis que le spécialiste Sergio Martino se laisse tenter par les sirènes du gore et de l'érotisme avec son fameux TORSO.

Impossible de passer à côté de Dario Argento avec une telle mise à jour et le maestro nous propose un OPERA convaincant même si en deçà de ses meilleurs films.

Poursuivons avec deux curiosités, le très bizarre LE PARFUM DE LA DAME EN NOIR et une rareté turque (!) plagiant sans vergogne un classique de Sergio Martino, THIRSTY FOR LOVE SEX AND MURDER.

Changeons finalement de registre pour terminer cette mise à jour avec un inédit dvd édité par nos amis d'Artus Films, l'excellent MESSIAH OF EVIL invisible depuis près de quarante ans dans nos contrées et qui mérite la redécouverte!

Enfin, les fiches grands réalisateurs du cinéma bis continuent avec Mr Antonio Margheriti, le touche à tout de la série B italienne.

A dans une quinzaine de jours...

Enfin petite pub pour le grand défenseur du cinéma bis Eric Escofier qui nous a fait parveni un exemplaire de son fanzine Les Monstres de la nuit...rendez-vous sur son site pour obtenir tous les renseignements utiles!

Au programme de ce numéro comme toujours très informatif et passionnés les divers Frankenstein dans lesquels interviennent les descendants du fameux barons, un entretien avec le cinéaste acharné Don Glut et un copieux dossier sur "Au delà du réel" [The Outer Limits], Eric y analysant un paquet d'épisodes de la série télévisée culte.

Plein de bonnes choses en une centaine de pages, le tout pour 15 euros!

Prochainement: une nouvelle salve de cinéma bis italien via quelques titres peu connus ou difficiles à dénicher (MALABIMBA, LA PROIE DE L'AUTO STOP,...), une spéciale Jesus Franco avec une dizaine d'oeuvres du "maître" dont ses célèbres Women In Prison, un rattrapage de quelques sorties importantes de l'année 2010, sans oublier les nouveautés de chez Artus (LA PLANETE DES DINOSAURES, CLIMAX, L'ILE INCONNUE,...) vous attendent d'ici le mois de janvier.



Petite mise à jour à l'occasion d'Halloween avec tout d'abord quatre métrages de circonstances, à savoir les quatre volets de la série PUMPKINHEAD initiée à la fin des années '80 par le regretté Stan Winston et poursuivie avec plus ou moins de bonheur jusque très récemment.

Ensuite, nous poursuivons notre découverte des nouveautés sorties en dvd par les courageux éditeurs d'Artus. Deux raretés au programme: DES FILLES POUR UN VAMPIRE, petite production sexy italienne inspirée par la Hammer et LA FIANCEE DE LA JUNGLE, un nanar pur et dur écrit par le fameux Ed Wood.

Enfin, relance de la rubrique consacrée aux grands réalisateurs du cinéma bis avec pour débuter une petite fiche consacrée au "godfather of gore", Mr Hershell Gordon Lewis, l'homme sans qui le cinéma que nous aimons n'existerais peut-être pas...

A dans une quinzaine de jours...

Nous vous proposons également de participer au concours de courts-métrages organisés par Sky Prods pour la quatrième année consécutive. Rendez-vous sur leur site pour de plus amples renseignements mais sachez déjà que les participants doivent envoyer, du 1er septembre au 13 novembre 2010, un film de 21 minutes maximum. Aucun thème n'est imposé. Les réalisateurs auront le choix de concourir entre deux catégories : films réels ou films d'animation/3D.

Il y a plus de 2 000 € de lots à gagner : 500 € cash, 1 an de location DVD, caméscope HD, écran géant LCD, baladeur MP4 à écran tactile, chèques cadeaux…
Lire le communiqué de presse skyprods



Enfin petite pub pour le grand défenseur du cinéma bis Eric Escofier qui nous a fait parveni un exemplaire de son fanzine Les Monstres de la nuit...rendez-vous sur son site pour obtenir tous les renseignements utiles! Nous en reparlerons le mois prochain.


Prochainement: une salve de cinéma bis italien via quelques titres peu connus ou difficiles à dénicher (MALABIMBA, LA PROIE DE L'AUTO STOP,...), une spéciale Jesus Franco avec une dizaine d'oeuvres du "maître" dont ses célèbres Women In Prison, une poignée de giallo et un rattrapage de quelques sorties importantes de l'année 2010, sans oublier les nouveautés de chez Artus (MESSIAH OF EVIL et CLIMAX) vous attendent d'ici le mois de janvier.



Comme prévu voici la suite de notre dossier "sharksploitation", ces films qui, 9 fois sur 10, essaient péniblement de refaire LES DENTS DE LA MER avec un centième du budget de Spielberg et un millième de son talent.

Commençons toutefois avec quelques titres intéressants comme DEEP BLUE SEA de Renny Harlin, le film qui ressemble à une série B de Corman pondue par un scénariste après son troisième pétard. En fait comme la plupart des films de Renny Harlin DEEP BLUE SEA c'est bien sympa si on aime le cinéma débile avec plein d'explosions dedans.

Poursuivons avec OPEN WATER, le film qui ressemble à un truc chiant torché au camescope par un type qui veut faire du cinéma d'auteur camouflé en cinéma de genre. En fait OPEN WATER en dépit de ses maladresses et longueurs c'est plutôt réussi et ça change un peu des sharksploitations interchangeables de chez Nu Image.

Terminons avec 12 JOURS DE TERREUR, le téléfilm (ne partez pas, y en a des biens!) qui ressemble à une copie des DENTS DE LA MER mais qui, en fait, se base sur les mêmes événements historiques ayant servi de base au roman de Peter Benchley. Sauf que, finalement, 12 JOURS DE TERREUR ressemble quand même beaucoup à une copie téléfilmée du film de Spielberg. Pas grave, c'est quand même bien. Enfin pas mal et dans le genre c'est déjà beaucoup.

Car ensuite c'est la fête du slip avec plein de trucs bien nazes avec des requins dedans. Des petits (mais costauds) dans MALIBU SHARK ATTACK, des gros (dans RED WATER), des mutants dans SHARK ATTACK 2, des énormes dans MEGALODON et des tellement gigantesques que Godzilla, à côté, à l'air d'un nain (dans MEGA SHARK Vs GIANT OCTOPUS). Bref, après autant de bonnes choses, retrouvez un cinéma plus intéressant et réussi constitue une bonne bouffée d'air pur, lequel nous vient de Montpellier, via Artus Films qui sortent ces jours-ci un paquet de titres intéressants à commencer par LE SPECTRE DU PROFESSEUR HICHCOCK de Ricardo Freda.

Nous reviendrons sur les autres (CLIMAX, DES FILLES POUR UN VAMPIRE, LA FIANCEE DE LA JUNGLE et MESSIAH OF EVIL) dans nos prochaines mises à jour et comme nous serons aux alentours d'Halloween nous reviendrons également sur la tétralogie PUMPKINHEAD.



Nouvelle mise à jour qui poursuit le changement annoncé pour le site: afin de le rendre plus dynamique les mises à jour se feront toutes les 2 ou 3 semaines et non plus tous les deux mois. Ces mises à jours, plus réduites, présenteront une salve de chroniques généralement liées thématiquement.

Après les piranhas voici quinze jours, nous restons dans le domaine des poissons meurtriers avec les chroniques de la saga des DENTS DE LA MER. Le film de Spielberg, qui reste le modèle du genre et l'instigateur de la "sharksploitation" a donc droit à sa chronique, ainsi que les trois suites officielles dont la qualité va, hélàs, en déclinant. Nous bouclons cette mise à jour avec la critique d'un très officieux JAWS 5 (ou CRUEL JAWS) signé de l'impayable et regretté spécialiste italien du détournement en tout genre, le grand Bruno Mattei.

A la mi octobre, nous poursuivrons notre un cycle consacré aux sharploitations avec un paquet de titres comme DEEP BLUE SEA, SHARK ATTACK 2, MALIBU SHARK ATTACK, MEGALODON, 12 DAYS OF TERROR, RED WATER, OPEN WATER et MEGA SHARK Vs GIANT OCTOPUS. Et, pour varier les plaisir, nous reviendrons sur les dernières nouveautés de chez Artus Films qui nous ont été généreusement envoyées.

A dans une quinzaine de jours...

Prochainement: un spécial "Tarzan", les adaptations de Jules Vernes à l'écran, la saga WHISPERING CORRIDORS, un dossier sur la sharksploitaion (La saga des DENTS DE LA MER mais aussi MALIBU SHARK ATTACK, RED WATER, MEGALODON, 12 JOURS DE TERREUR,...), les révisions de la série HELLRAISER et une nouvelle série de films horrifiques relativement récents comme SORORITY ROW, THE MIST, MY NAME IS BRUCE et quelques autres.




SEPTEMBRE 2010

Cette nouvelle mise à jour annonce un petit changement pour le site puisqu'afin de le rendre plus dynamique il y aura dorénavant une mise à jour toutes les 2 ou 3 semaines et non plus tous les deux mois. Ces mises à jours, plus réduites, présenteront une salve de chroniques généralement liées thématiquement.

La sortie de PIRANHA 3D nous donne l'occasion de lancer cette nouvelle manière de procéder en proposant une petite mise à jour consacrée aux poissons carnivores. Après avoir jeté un oeil sur la chronique déjà disponible depuis deux ans sur le site de PIRANHAS, signé Joe Dante, vous pourrez ainsi suivre les débuts maladroits de James Cameron via le médiocre mais sympathique PIRANHA 2: LES TUEURS VOLANTS et terminer par le dernier volet de la saga, PIRANHA 3D, d'Alexandre Aja.

Pour rester dans le sujet et étoffer un peu cette mise à jour, nous vous proposons également les critiques d'un sympathique film d'aventures horrifiques italiens des seventies (L'INVASION DES PIRANHAS) et celle d'un récent nanar croustillant, MEGA PIRANHA.

Début octobre, nous poursuivrons notre exploration des films de poissons tueurs avec le début d'un cycle consacré aux sharploitations qui débutera, bien évidemment, par la saga des DENTS DE LA MER.

Nous vous proposons également de participer au concours de courts-métrages organisés par Sky Prods pour la quatrième année consécutive. Rendez-vous sur leur site pour de plus amples renseignements mais sachez déjà que les participants doivent envoyer, du 1er septembre au 13 novembre 2010, un film de 21 minutes maximum. Aucun thème n'est imposé. Les réalisateurs auront le choix de concourir entre deux catégories : films réels ou films d'animation/3D.

Il y a plus de 2 000 € de lots à gagner : 500 € cash, 1 an de location DVD, caméscope HD, écran géant LCD, baladeur MP4 à écran tactile, chèques cadeaux…
Lire le communiqué de presse skyprods



Enfin petite pub pour le grand défenseur du cinéma bis Eric Escofier et son fanzine Les Monstres de la nuit...rendez-vous sur son site pour obtenir tous les renseignements utiles!


Prochainement: un spécial "Tarzan", les adaptations de Jules Vernes à l'écran, la saga WHISPERING CORRIDORS, un dossier sur la sharksploitaion (La saga des DENTS DE LA MER mais aussi MALIBU SHARK ATTACK, RED WATER, MEGALODON, 12 JOURS DE TERREUR,...), les révisions de la série HELLRAISER et une nouvelle série de films horrifiques relativement récents comme SORORITY ROW, THE MIST, MY NAME IS BRUCE et quelques autres.




Une mise à jour consacrée à divers productions essentiellement fantastiques et horrifiques plus ou moins récentes.

Commençons avec les inévitables remakes de (plus ou moins) classiques via la version 2005 de AMITYVILLE et la relecture de HALLOWEEN 2 par Rob Zombie.

Poursuivons avec une poignée d'oeuvres récentes orientées vers l'horreur avec le rigolo, thrash et un peu poussif CABIN FEVER 2, la bonne surprise rétro angoissante HOUSE OF THE DEVIL, la très intéressante adaptation de Clive Barker DREAD, le survival prévisible mais hargneux STORM WARNING, le gore très Z et plutôt paresseux BLACK SHEEP, le surprenant COLOUR FROM THE DARK adaptant Lovecraft avec une certaine réussite et l'agréable slasher KILL THEORY.

Niveau rétrospective nous reparlons de HEAVEN AND HELL et BUDDHA's PALM, de délirants mélanges de fantasy, d'arts martiaux et de fantastique produits par la Shaw Brothers voici une trentaine d'années.

Enfin, nous terminons cette mise à jour avec une curiosité venue du fond des âges, DEUX NIGAUDS CONTRE L'HOMME INVISIBLE.


Prochainement: un spécial "Tarzan", les adaptations de Jules Vernes à l'écran, la saga WHISPERING CORRIDORS, un petit spécial consacré aux films à sketches (TRAPPED ASHES, TRICK OR TREAT, ASYLUM, TALES FROM THE CRYPT, LE JARDIN DES TORTURES,...), un dossier estival sur la sharksploitaion (La saga des DENTS DE LA MER mais aussi MALIBU SHARK ATTACK, RED WATER, MEGALODON, 12 JOURS DE TERREUR,...), les révisions de la série HELLRAISER et une nouvelle série de films horrifiques relativement récents comme SORORITY ROW, THE MIST, MY NAME IS BRUCE et quelques autres.




Petite mise à jour consacrée au BIFFF 2010!
Le Brussels International Festival of Fantastic, Thriller & Science Fiction Film s'est donc déroulé à Bruxelles entre 8 et le 20 avril 2010, proposant une énorme quantité de métrages d'intérêt varié coincé entre la cérémonie d'ouverture (THE FOURTH KIND) et de clôture (KICK ASS) avec la venue de nombreux invités et la présentation de nombreux films en avant première, comme LES AVENTURES EXTRAORDINAIRES D'ADELE BLANC SEC.

Le Jury International du 28e Brussels International Festival of Fantastic, Thriller & Science Fiction Film compose de Dee Wallace, Tommy Wirkola, Nabil Ben Yadir et Takashi Shimizu a attribué

  • Le Corbeau d’Or 2010, Grand Prix du 28e Brussels International Fantastic Film Festival à Orphan de Jaume Collet-Serra
  • Le Corbeau d’Argent 2010, Prix spécial du Jury à Thirst de Park Chan-Wook.
  • Le Corbeau d’Argent 2010, Prix spécial du Jury à Symbol de Hitoshi Matsumoto.

Vous trouverez donc pour cette mise à jour d'avril les efficaces THE CRAZIES et 5150, RUE DES ORMES, ainsi que le SURVIVAL OF THE DEAD de George A. Romero, le décevant UNDER THE MOUNTAIN de Jonathan King, le "giallo belge" CHRISTOPHER ROTH, les dispensables ZOMBIES OF MASS DESTRUCTION et THE COLLECTOR et le Grand Prix, à savoir ESTHER. Enfin nous vous proposons la chronique du controversé VALHALLA RISING et, pour terminer, DAYBREAKERS la bonne surprise de ses derniers mois en matière de fantastique horrifique.

Retrouvez également les chroniques de GIALLO et INVITATION ONLY déjà disponible en nos pages.
Prochainement: un spécial "Tarzan", les adaptations de Jules Vernes, la saga WHISPERING CORRIDORS, et une nouvelle série de films horrifiques sortis en 2009 / 2010 comme DREAD, CABIN FEVER 2, DARK RIDE, KILL THEORY, etc.




Treize (forcément!) films au menu de cette mise à jour placée sous le signe de la nouveauté!
La sélection du mois s'intéresse en effet à des long-métrages horrifiques récents, tournés pour la plupart au cours des deux ou trois dernières années. Pas de rétrospective des grands "classiques" du cinéma bis ce mois-ci mais bien une sélection de productions récentes venues des quatre coins du globe.

En Asie, le slasher taiwanais INVITATION ONLY voisine donc avec le "creature feature" thailandais BRUTAL RIVER et son crocodile géant agressif.

Détour par la comédie horrifique anglaise avec deux petits films sans prétention mais divertissant, le nanar déjà culte LESBIAN VAMPIRE KILLERS et le sympathique - et plus réussi - DOG HOUSE de Jake West.

Au rayon des cinéastes confirmés, Joel Schumascher signe pour sa part un intéressant et touffu BLOOD CREEK tandis que Christopher Smith intrigue - et déçoit - avec TRIANGLE. L'autre déception du mois étant sans doute le médiocre BOOK OF BLOOD tiré des recueils de nouvelles de Cliver Barker.

Du côté des petites productions surgies de nulle part, PERKINS'14 joue la carte d'une certaine originalité tandis que THE THAW assure un spectacle mélant adroitement thriller, science-fiction, écologie et horreur en donnant un rôle important à l'ancienne star Val Kilmer. La parodie de slasher pas drôle KILLER MOVIE et le pur slasher barbarer THE HILLS RUN RED cloture ce panorama du cinéma d'horreur actuel, complété par le très violent actioner THE TOURNAMENT qui délivre un spectacle crétin mais divertissant.

Prochainement: un spécial "Tarzan", les adaptations de Jules Vernes, la saga WHISPERING CORRIDORS, et une nouvelle série de films horrifiques sortis en 2009 / 2010 comme DREAD, CABIN FEVER 2, DARK RIDE, KILL THEORY, etc.




JANVIER 2010Quinze films au menu de cette première mise à jour pour l'an 2010.
La sélection du mois s'intéresse de nouveau aux "creature features" et aux métrages impliquant des agressions animales avec deux productions fauchées signées Tibor Takaks: KRAKEN et MEGA SNAKE.
Petit dossier consacré aux quatre métrages réalisés dans la seconde moitié des années '70 par Kevin Connor et s'intéressant aux "mondes perdus". Les trois adaptations d'Edgar Rice Burrough (LE SIXIEME CONTINENT, LE CONTINENT OUBLIE et CENTRE TERRE SEPTIEME CONTINENT) voisinent avec le similaire LES SEPT CITES D'ATLANTIS, néanmoins davantage axé sur la science-fiction.
Le reste de la sélection comprend la production Hammer DRACULA ET LES FEMMES, le dernier et décevant thriller de Dario Argento (GIALLO), le très réussi western américain LE DESERTEUR DE FORT ALAMO et le brutal western italien SCALPS signé Bruno Mattei. Enfin, bref retour sur deux séries B emblématiques des années 80 via le gore amateur THE DEADLY SPAWN récemment ressorti en DVD et le sympathique DOLLS de Stuart Gordon.
Du côté du cinéma asiatique, le très kitsch LE COLOSSE DE HONG KONG (décalque ringard mais distrayant de KING KONG) voisine avec la catégorieIII DR LAMB le récent gore SICK NURSES.
Prochainement: un spécial "Tarzan", les adaptations de Jules Vernes, la saga WHISPERING CORRIDORS, et bien plus encore dont d'autres films d'animaux agressifs comme le récent BRUTAL RIVER.




SEPTEMBRE 2009 - Quatorze films au programme de cette mise à jour de rentrée placée comme souvent sous le signe de la diversité. Au rayon des vieux "classiques" nous trouvons A MINUIT J'EMPORTERAI TON AME, le premier long-métrage de José Mojica Marins, alias "Zé du Cercueil", personnage culte du cinéma horrifique brésilien des années 60.
Du côté de la Hammer, deux productions très intéressantes à signaler: LA GORGONE de l'immense Terence Fisher présentant un monstre rarement évoqué du bestiaire fantastique et RASPOUTINE LE MOINE FOU, agréable fantaisie historico-horrifique dominée par un Christopher Lee impérial.
Du côté des films familiaux, petite séquence nostalgique avec LA VALLEE DE GWANGI, mélange de fantastique, d'aventures, de western et de film de monstre, le tout servi par les effets spéciaux de Ray Harryhausen. Du grand art!
Détour par l'Italie avec quatre titres très sympathiques, LES GEANTS DE THESSALIE, un péplum de bonne tenue réalisé par Riccardo Freda adaptant la légende de Jason et les Argonautes et HERCULE ET LES TYRANTS DE BABYLONE, muscle opéra mineur mais divertissant. Changement de genre avec LE GRAND DUEL, western efficace servi par une partition musicale splendide et un Lee Van Cleef comme toujours parfait. Enfin, bonne surprise avec HOLOCAUSTE 2000 et son Kirk Douglas tentant d'empêcher l'apocalypse nucléaire orchestrée par son propre fiston qui ne serait autre que Satan lui-même!
Direction la firme Empire, grande pourvoyeuse de série B, avec le ROBOT JOX réalisé par Stuart Gordon et écrit par le grand écrivain de SF Joe Haldemann. Le résultat n'est pas à la hauteur des attentes mais se laisse toutefois voir avec plaisir.
Au rayon du gore récent, déception pour ANTROPOPHAGOUS 2000 le remake du classique de Joe d'Amato par l'Allemand fou Andreas Schnaas. Déception également, mais moins affirmée, pour le THE RAGE du maquilleur Robert Kurtzman qui tente de battre des records au niveau boucherie en gros.
Restons dans le gore et le malsain avec l'étrange NEKROMANTIK, expérience cinématographique assez déstabilisante et pas franchement convaincante.
Beaucoup plus léger et divertissant, THE MYTH tente de renouveler le fond de commerce de Jackie Chan et, malgré ses défauts, y parvient globalement et offre un mélange de fantasy, d'humour, de romance et de kung fu assez agréable.
Nous terminons avec notre inévitable chronique aux rayons X cette fois consacrée à FEMMES DE SADE, un Alex De Renzy de haute volée datant du milieu des seventies, l'âge d'or du genre.

Bonne lecture et rendez-vous le mois prochain pour davantage de westerns, de péplums, de classiques de l'horreur, de productions Hammer, de films érotiques vintage et de raretés.
Et, bientot, un spécial "Tarzan" et un dossier "Creature Features".

vieux "classiqu parfait. Enfin, bonne surprise avec HOLOCAUSTE 2000 et son Kirk Douglas tentant d'empêcher l'apocalypse nucléaire


AOUT 2009 - Quinze nouvelles critiques au programme de cette mise à jour estivale toujours placée sous le signe du cinéma bis sous toutes ses formes. Un classiques de Mario Bava généréusement envoyés par l'éditeur Carlotta: DUEL AU COUTEAU, nous offre ainsi une belle histoire située au temps des Vikings. Au rayon des incunables LA MAISON DE FRANKENSTEIN traduit bien la décadence des mythes mais reste suffisamment réjouissant pour divertir.

Le péplum est représenté ce mois-ci par le très bizarre, fauché et finalement sympathique nanar MACISTE CONTRE LES HOMMES DE PIERRE, dont la vision sera toutefois réservée aux inconditionnels du genre. Restons en Italie avec deux exemples de comédies Western sentant bon le haricot mal cuits: le relativement sobre ON L'APPELLE TRINITA et sa suite le mètre étalon de la stupidité crasseuse ON CONTINUE A L'APPELER TRINITA.

La Péninsule nous donne encore le "giallo" érotique incompréhensible DANS LES REPLIS DE LA CHAIR et le gore très très Z (mais terriblement réjouissant) ZOMBIE HOLOCAUST. Pour rester dans le bis et même plonger dans le Z nous irons faire à tour à Hong Kong avec un des nanar de "bruceploitation" les plus aberrants de l'histoire du cinéma, l'hallucinant CLONES OF BRUCE LEE dont le titre résume bien les ambitions.

Déplacement géographique avec une des fameuses productions gore de Hershell Gordon Lewis, inventeur du genre, et son déconnant WIZARD OF GORE. Notons encore le film d'aventures très serial LE MASQUE DE FU MANCHU avec Christopher Lee, le film à sketches des spécialistes de la Amicus LE CAVEAU DE LA TERREUR et le sanglant MESSE NOIRE, une rareté des années 80 bien agréable à voir ou à revoir. Enfin, citons encore le récent MIDNIGHT MEAT TRAIN d'après Clive Barker.

Enfin les class'X du mois sont le superbe MIROIR DE PANDORA et le très médiocre CAFE FLESH 2, indigne séquelle d'un pur chef d'oeuvre du genre.

Bonne lecture et rendez-vous le mois prochain avec le thriller médical PATHOLOGY, les Westerns américains SEPT HOMMES A ABATTRE et LE DESERTEUR DE FORT ALAMO, le western italien LE GRAND DUEL, le péplum HERCULE CONTRE LES TYRANS DE BABYLONE et bien d'autres titres annoncés depuis longtemps, ne désespérez pas, comme A MINUIT J'EMPORTERAI TON AME, NEK'ROMANTIK, GORGE PROFONDE, FEMMES DE SADE, SUPERMAN CONTRE LES MARTIENS, LES CHASSES DU COMTE ZAROFF, ANTROPOPHAGOUS 2000, L'EVENTREUR DE NEW YORK, DOLLS, TABOO, THE RAGE, THE MYTH, HOLOCAUSTE 2000...et bien plus encore!



 

CONCOURS DE COURS METRAGE SKY PRODS

Après le succès de ses deux premières éditions, Sky Prods organise la 3ème édition de son Concours de Courts-métrages pour découvrir de nouveaux talents.

Aucun thème n’est imposé. Ce concours est ouvert à tous, aussi bien aux amateurs qu’aux professionnels, quel que soit votre âge, expérience ou nationalité.

Les participants doivent proposer un court-métrage d’une durée maximale de 15 minutes. Participez en envoyant votre film du 1er septembre au 5 novembre 2009.

Les courts-métrages finalistes seront diffusés devant un jury de professionnels présidé par Jean-Patrick BENES, réalisateur de « VILAINE », lors de la cérémonie du Sky Prods Festivals le dimanche 29 décembre 2009 au Théâtre des Hauts-de- Seine à Puteaux.

A l’issue de cette cérémonie, les 3 gagnants seront récompensés en direct par le jury.

A gagner : 350 € cash, un caméscope HD, un écran géant LCD, un baladeur MP4, un an de location DVD, des logiciels, des abonnements magazines…


Renseignements et inscriptions sur : www.skyprods.fr


Programme varié pour cette mise à jour qui se penche sur le mythe de la momie via les quatres suites du classique de la Univesal sorti entre 1940 et 1944: LA MAIN DE LA MOMIE, LA TOMBE DE LA MOMIE, LE FANTOME DE LA MOMIE et LA MALEDICTION DE LA MOMIE. Quatre titres au charme surannée qui sauront intéresser les nostalgiques, lesquels poursuivront avec une petite mise à jour de LA MALEDICTION DES PHARAONS et une nouvelle fiche consacrée à LA MOMIE SANGLANTE également produite par la Hammer.

Poursuivont avec deux productions sorties dernièrement chez Néo Publishing, le très glauque LAST HOUSE ON DEAD END STREET et le nettement plus joyeux et sexy PERVERT! (le bien nommé). Restons chez Néo Publishing (que serait ce site sans eux?) et embrayons avec le très ringard ZOMBIE IV. Ensuite, nous ferons un détour via le Canada pour le premier long-métrage de David Cronenberg, FRISSONS, et le MONSTRE DU TRAIN, un slasher avec Jamie Lee Curtis et l'illusionniste David Copperfield dans son unique rôle au cinéma. Un petit class'X bien dérangeant et malsain (DEVIL INSIDE HER) et un shocker britannique rétro (LE METRO DE LA MORT) complète cette mise à jour.

Bonne lecture et rendez-vous le mois prochain pour quelques gialli (NUE POUR L'ASSASSIN, FOLIE MEURTRIERE, MADHOUSE) et d'autres productions bis à découvrir.


A l’approche des élections européennes en juin prochain, la ville de Levallois crée l’événement en organisant :


LE CONCOURS DE COURTS-METRAGES :

« MON EUROPE A MOI»


Ouvert a toutes personnes âgées de 15 a 30 ans, les participants sont invités a envoyer gratuitement un film de 15 minutes maximum qui illustre ce que représente l’union européenne a leurs yeux.


Les dates de participations sont du 15 février au 15 mai 2009.
Les films finalistes seront projetés lors de la cérémonie de remise des prix le Samedi 27 juin 2009 a l’hotel de ville de Levallois.
La projection aura lieu devant les participants, leurs invités, le public et un jury de professionnels présidé par : Stéphane Kazandjian (réalisateur de Modern Love, 2008, avec Alexandra Lamy, Stéphane Rousseau, Bérénice Bejo…) qui élira les 3 gagnants du concours.


A gagner : 1 000 €, caméra HD, écran TV géant, lecteur MP4, des chèques cadeaux…
Renseignements et inscriptions sur : www.moneuropeamoi.com




Mise à jour de fin d'années avec une série de métrages très diversifié. La sortie du DEATH RACE nous permet de nous pencher également sur l'original, le très satirique COURSE A LA MORT DE L'AN 2000 dans lequel Stallone trouvait son premier grand rôle face à David Carradine. Au rayon des classiques revenons sur LA NUIT DU LOUP GAROU, excellent film de Terence Fisher et unique oeuvre de la Hammer à aborder le thème du lycanthrope. Beaucoup plus récemment MERIDIAN, que nous a envoyé Artus Films, traite aussi de l'amour entre la Belle et la Bête, de manière plus explicite et érotique. Productions plus mineures mais également réjouissantes, PIRANHAS, LA GALAXIE DE LA TERREUR et PHANTASME 2 firent jadis les beaux soirs des vidéo-clubs et méritaient bien un petit article. Signalons le retour de Stuat Gordon via la grosse surprise de STUCK, un film d'horreur réaliste tiré d'une histoire aussi incroyable qu'authentique. Le slasher STEEL TRAP et le gore REDSIN TOWER ne se hissent pas à ce niveau, loin de là, tandis qu'un retour sur le chef d'oeuvre LA NUIT DU CHASSEUR s'imposait. Au rayon des surprises, le moyen métrage muet en noir et blanc CALL OF CTHULHU s'impose comme la plus fidèle adaptation de l'oeuvre de Lovecraft. Enfin nous avons appris le décès de Gerard Damiano, "inventeur" du cinéma X via "Gorge Profonde" et nous lui rendons un petit hommage par la chronique de ALPHA BLUE, un essai intéressant de science-fiction porno.

Signalons la sortie du deuxième volume de CINEROTICA, la première revue consacrée au cinéma érotique et pornographique français mitonné par Christophe Bier et ses collègues. Chaque mois un dictionnaire du genre passera en revue plus de 1700 titres (uniquement 16 et 35 mm) sur un millier de pages au total tandis qu’une revue abordera différents thèmes.

Du porno clandestin à la loi X en passant par les différentes spécialités du genre, le porno gray, la censure, la comédie érotique, etc. Le second numéro du dictionnaire comprend un paquet de critiques détaillées allant de L’AMOUR JALOUX à BAISE LES FILLES sans oublier de parler avec un même enthousiasme de la très prude saga ANGELIQUE ou de titres aussi croquignolets que ANTHOLOGIE DU VICE, AUTO STOPPEUSES EN CHALEUR ou le mythique L'ARRIERE TRAIN SIFFLERA TROIS FOIS.

Bref, une mine d’informations. L’encyclopédie est tout aussi passionnante et, s’intéresse à l'érotisme dans le cinéma des annés 50 et à divers mythes sexy comme celui de Brigitte Bardot.

Revenons brièvement sur l'excellent ouvrage DANS LES GRIFFES DE LA HAMMER qui retrace toute l'histoire de la firme via les réactions de la critique bien pensante, le développement des salles de quartier, les revues spécialisées (comme Midi Minuit) et la cinéphilie fantastique née en France au début des sixties. Une lecture indispensable!


Bonne lecture!

Et rendez-vous prochainement avec les critiques d'autres titre aussi divers que DEVIL INSIDE HER, CAPTIVITY, L'ETRANGE CREATURE DU LAC NOIR, la saga LA MOMIE des années 40, ZOMBIE IV, CHRISTINE, LA MAISON DE LA TERREUR, etc.



Retour de vacances et reprises des activités ce qui, pour le site, consiste en une nouvelle salve de chroniques variées

L'actualité passe par la sortie en DVD du très attendu MOTHER OF TEARS, le dernier Dario Argento, une oeuvre gore et excessive certes un peu décevante mais néanmoins généreuse dont nous vous proposons la critique.

Toujours pour l'actualité l'attendu et déjà culte ZOMBIE STRIPPERS offre une confrontation entre la star du porno Jenna Jamesson et l'acteur vedette de l'horreur, Robert "Freddy" Englund.

Restons chez les morts vivants avec le très médiocre DIARY OF THE DEAD, cinquième déclinaison de la saga fondatrice de George Romero.

Sorti voici quelques temps chez Néo Publishing, TENTACULES, imitation italienne des "Dents de la Mer", a enfin droit à sa petite fiche. De même le thriller fantastique LE NOMBRE 23 est lui aussi chroniqué.

Pour les titres plus anciens nous vous proposons le film de guerre LE DERNIER TRAIN DU KATANGA, la comédie gore PSYCHOS IN LOVE, le très zarbi CHAIR POUR FRANKENSTEIN, le culte BASKET CASE et le porno gore HARD GORE dont le titre résume le propos.

Signalons la sortie de CINEROTICA, la première revue consacrée au cinéma érotique et pornographique français mitonné par Christophe Bier et ses collègues. Chaque mois un dictionnaire du genre passera en revue plus de 1700 titres (uniquement 16 et 35 mm) sur un millier de pages au total tandis qu’une revue abordera différents thèmes.

Du porno clandestin à la loi X en passant par les différentes spécialités du genre, le porno gray, la censure, la comédie érotique, etc. Le premier numéro du dictionnaire comprend 49 critiques détaillées allant de L’AGE D’OR à L’AMANT sans oublier ADOLESCENTES PERVERTIES ou A PLEIN SEXE.

Bref, une mine d’informations. L’encyclopédie est tout aussi passionnante et, premier numéro oblige, s’intéresse à tout le hard clandestin né en même temps que le cinéma.

2ème édition du Concours de Courts-métrages Sky Prods. A

Aucun thème n’est imposé. Nous lançons un appel au niveau de tous les pays francophones pour inciter les réalisateurs à participer quelques soient leurs âges et leurs expérience afin de découvrir de nouveaux talents.

Les participants doivent envoyer leur film de 15 minutes maximum, du 1er septembre au 9 novembre 2008.

Les Courts-métrages finalistes seront dévoilés par le jury de professionnels présidé par Eric Lartigau, le réalisateur de « Prête moi ta main », lors de la cérémonie officielle du Sky Prods Festivals.

A gagner : un caméscope HD, un écran géant LCD, un chèque de 200 euros, un an de location de DVD, des abonnements magazines… Les participants devront s’inscrire et se renseigner sur notre site internet : www.skyprods.fr .

MERIDIAN est annoncé en DVD chez Artus Films, une compagnie qui continue de défricher le cinéma bis le plus divers (TOURIST TRAP, REDUCTEURS DE TÊTES, LE CHEVALIER BLANC, les nazi-exploitation,...).


MERIDIAN de Charles Band est un film gothico-érotique dans la lignée de "La belle et la bête". Catherine (Sherilyn Fenn), une jeune étudiante américaine, se rend en Italie pour prendre possession d’un vieux château hérité à la mort de son père. Sur place, elle invite une troupe de magiciens ambulants menée par Lawrence (Malcolm Jamieson), un homme mystérieux et séducteur. La nuit, alors qu’elle a des visions d’une jeune femme assassinée dans son château, elle est visitée par une étrange bête au pouvoir sensuel étonnant. Petit à petit, elle va découvrir la clé d’une sinistre malédiction qui pèse sur sa famille, et qui a pris racine au XVème siècle.


Artus nous a envoyé le DVD, qui sortira le 21 octobre et sera chroniqué le mois prochain sur le site!


Bonne lecture!

Et rendez-vous prochainement avec les critiques d'autres titre aussi divers que DEVIL INSIDE HER, DEATH RACE 2000, THE WICKER MAN, CAPTIVITY, L'ETRANGE CREATURE DU LAC NOIR etc.



AOUT 2008

Les vacances sont là et au milieu de l'été il est temps de faire une petite mise à jour, pas trop longue cette fois afin de vous permettre de bronzer au soleil au lieu de lire des chroniques bis derrière votre écran.

Nous terminons la série des nazi-exploitation d'Artus avec NATHALIE DANS L'ENFER NAZI, la meilleure production du lot et nous passons à un autre métrage intéressant paru chez le même éditeur, TOURIST TRAP.

Au rayon des classiques de l'épouvante, RENDEZ-VOUS AVEC LA PEUR et l'inévitable MASSACRE A LA TRONCONNEUSE sont de la partie alors que pour le bis nous avons droit au CONTINENT DES HOMMES POISSONS de Sergio Martino.

Le Western brutal UN COLT POUR TROIS SALOPARDS, le class'X glauque à souhait WATER POWER et la série Z JESUS CHRIST CHASSEUR DE VAMPIRES complètent le tableau aux côtés du documentaire GOING TO PIECES consacré aux slashers.

Bonne lecture! Et rendez-vous à la rentrée avec les critiques d'autres bis comme PSYCHOS IN LOVE, CAFE FLESH 2, etc.



JUIN 2008

Comme promis, continuons notre exploration du cinéma d'exploitation avec une série de nouvelles vidéo nasty, à savoir LA BETE TUE DE SANG FROID (rebaptisé "Le Dernier Train de la Nuit" pour sa sortie en DVD chez Néo Publishing), déjà présent sur le site mais littéralement redécouvert par le biais d'une superbe édition uncut en VO sous-titrée. Autre production nasty, le réputé (mais décevant) PULSIONS CANNIBALES est lui aussi traité sur le site.

Dans un style similaire, quelques métrages s'étant attirer les foudres de la censure en leur temps sont analysés ici, en premier lieu les nazi-exploitation / Women In Prison récemment sortis chez Artus Films. ELSA FRAULEIN SS, TRAIN SPECIAL POUR HITLER, LES GARDIENNES DU PENITENCIER et HELGA LOUVE DE STILBERG ont donc droit à leur chronique ce mois-ci tandis que NATHALIE RESCAPEE DE L'ENFER NAZI sera à l'honneur dans notre prochaine mise à jour.

Autre film jadis sévèrement censuré, THRILLER - CRIME A FROID, a droit à sa petite chronique revenant sur ce métrage dérangeant mêlant rape and revenge, action, pornographie, exploitation et cinéma "artistique". Dans un genre plus léger, l'adaptation du best-seller érotique de Catherine Robbe-Grillet, THE IMAGE (alias PUNISHMENT OF ANNE) nous offre l'occasion de nous pencher sur un class'X de qualité.

Le site n'avait pas traité de Western depuis quelque temps et la sortie récente de DIEU PARDONNE...MOI PAS nous donne l'occasion de renouer avec ce genre indispensable. Plus de Westerns sont d'ailleurs prévu prochainement en nos pages.

Enfin, au niveau de l'actualité récente, le très distrayant DOOMSDAY et le brutal A L'INTERIEUR, découverts au Festival International du Film de Bruxelles, bouclent ce sommaire éclectique.

La prochaine mise à jour traitera de l'actualité DVD plus ou moins récente (CAPTIVITY, LA CHAMBRE DU FILS, NATHALIE RESCAPEE DE L'ENFER NAZI, LE NOMBRE 23), de la saga PSYCHOSE, du Western UN COLT POUR TROIS SALOPARDS, du class'X dérangeant WATER POWER, de quelques bis made in Neo Publishing(TENTACULES) et de bien d'autres choses encore.

Bonne lecture!



AVRIL 2008

Cette mise à jour d'avril se partage en deux sections de longeurs très inégales. D'un côté nous avons donc deux métrages d'actualité, le très médiocre remake de THE EYE (présenté en gala d'ouverture au BIFFF 2008), et l'avant-première d'un autre remake encore plus raté, à savoir LE JOUR DES MORTS VIVANTS. Enfin, nous vous proposons également une chronique du film d'épouvante coréen CELLO qui débarque en DVD ces jours-ci.

Le reste de cette mise à jour se consacre aux "Video-Nasty", ces films qui furent interdits d'exploitation vidéo en Grande-Bretagne durant les années 80. Comme souvent la mesure eut l'effet inverse de celui escompté puisqu'ils devinrent rapidement cultes auprès des fans.
Avec une bonne vingtaine d'années de recul, penchons nous sur quelques exemples du phénomène: des chefs d'oeuvres (EVIL DEAD, L'AU-DELA, CANNIBAL HOLOCAUST), de très bons films (LE MASSACRE DES MORTS VIVANTS), des réussites sympas (LA MONTAGNE DU DIEU CANNIBALE), des oeuvres moyennes (LA MAISON AU FOND DU PARC) et...des ratages comme le slasher érotique THE BLOODY MOON de Jess Franco, deux Nazi-exploitation (LA DERNIERE ORGIE DU TROISIEME REICH et HOLOCAUSTE NAZI) et le slasher THE SLAYER

La prochaine mise à jour devrait poursuivre cette thématique tout en fêtant le retour du class'X (PUNISHMENT OF ANNE) et se consacrer à quelques productions récentes plus ou moins intéressantes.
Bonne lecture!



FEVRIER 2007

Mise à jour de février. Et, pour ce mois-ci, le choix s'est porté sur quelques métrages faisant l'actualité. Tout d'abord le très attendu et décevant "film de monstre façon YouTube" CLOVERFIELD, un concept intéressant tenant plus, dans sa représentation à l'écran, de l'attraction de train fantôme que d'un film réellement prenant.
Ensuite le dernier Tim Burton, le tout aussi décevant SWEENEY TODD, peu passionnant en dépit d'une belle performance de Johnny Depp, devrait rebuter les allergiques aux musicals surtout lorsque, comme ici, ils manquent grandement de folie.
L'adaptation de la bande dessinée vampirique 30 JOURS DE NUIT ne s'en sort guère mieux avec sa gestion temporelle carrément honteuse et son manque d'implication dans le concept pourtant prometteru.
Heureusement,l'excellent vigilante movie DEATH SENTENCE redresse la barre et devrait donner la banane à tous les fans de justice expéditive et de racailles massacrées par un type revanchard. Grosse claque et belle mise en scène, inventive sans être pesante.
Un poil plus ancien, nous arrive le très divertissant et sanglant PLANETE TERREUR, la contribution de Rodriguez au concept Grindhouse, bien plus réussi que le film de Tarentino. Un vrai modèle de série B foutraque emplie d'acteurs en roue libre (Bruce Willis inside!), de passages barrés (la bobine manquante! et de séquences ultra sanglantes. Une certaine idée du bonheur!
Le reste de notre sélection se consacre essentiellement au gore à petit budget, qu'il soit américain (FLESH EATERS et ses zombies voraces, PUNK ROCK HOLOCAUST et son maniaque mélomane) ou allemand (NIKOS THE IMPALER ou PREMUTOS). Quatre exemples variablement réussis d'un cinéma de l'extrême avant tout soucieux de repeindre en rouge les pauvres décors. L'idéal pour s'amuser un peu, un bol de pop-corn dans une main et une bière dans l'autre!
Enfin, au rayon série B mémorable, retour sur un classique méconnu, l'excellent et onirique PHANTASM, premier volet d'une saga ayant eu ses hauts et ses bas mais qui reste dans les coeurs d'une poignée de fans pour les boules mortelles et la performance d'Angus Scrimm. Un classique, un vrai.
Terminons avec un symapthique et très daté LE GRAND ALLIGATOR de Sergio Martino, copie rigolote de "Jaws" relativement divertissante.
Pour les plus grands, on enchaîne sur deux parodies sexy de SF, l'excellent et très référentiel FLESH GORDON et le navrant FLESH GORDON 2. Enfin, concluons avec un petit class'S: DEBBIE DOES DALLAS, mélange de hard et de comédie de lycée ayant eu un succès démesuré en son temps.

Rendez-vous le mois prochain pour d'autres aventures bis qui se focaliseront probablement sur quelques Video Nasty bien nauséeuses comme THE SLAYER, LE MASSACRE DES MORTS VIVANTS, CANNIBAL HOLOCAUST, LA MAISON AU FOND DU PARC, BOURREAUX S.S., BLOODY MOON et autres joyeusetés bannies en leurs temps.
Bonne lecture!



DECEMBRE 2007

Mise à jour de Noël. Pour ce mois-ci le choix est varié avec un giallo réputé (MAIS QU'AVEZ VOUS FAIT A SOLANGE?), deux survivals brutaux et gore (WILDERNESS et DETOUR MORTEL 2), un slasher eighties pervers (MASSACRE AU CAMP D'ETE), un class 'X rétro (THE OPENING OF MISTY BEETHOVEN).
Au rayon des vieux machins citons un film de fantasy animé par Ray Harryhausen (LE VOYAGE FANTASTIQUE DE SINBAD), une adaptation de Lovecraft avec Boris Karloff (DIE MONSTER DIE) et une autre plus explicite (FROM BEYOND). Citons aussi le très daté MYSTERY OF THE WAX MUSEUM, la curiosité italienne érotico-horrifique NUE POUR SATAN, le sexy-thriller DESIR MEURTRIER d'un Sergio Martino fatigué et le western LE DERNIER JOUR DE LA GUERRE.
Petit best of de Frankenstein avec un classique de la Universal (LE FILS DE FRANKENSTEIN) et deux autres de la Hammer (FRANKENSTEIN S'EST ECHAPPE et FRANKENSTEIN CREA LA FEMME).
Enfin, quelques inédits récemment sortis en DVD: le gore parodique FEAST et RETOUR A LA MAISON DE L'HORREUR.
Et, pour rester dans l'actualité, le secouant 28 SEMAINES PLUS TARD que l'on vient de découvrire sur nos grands écrans.
Bonne lecture!



NOVEMBRE 2007

Mise à jour spéciale "Halloween" avec les trois premiers volets des aventures de la Forme Michael Myers (HALLOWEEN - LA NUIT DES MASQUES, HALLOWEEN 2 et HALLOWEEN IV). Sinon, le menu reste varié avec le papy du gore Hershell Gordon Lewis (BLOOD FEAST, 2000 MANIACS et même le remake 2001 MANIACS de Tim Sullivan), le dernier et lamentable Tarentino (BOULEVARD DE LA MORT), un slasher uncut pas vraiment extrême, ni réussi (BLOOD SISTERS), une imitation italienne ringarde de Ridley Scott (ALIEN 2) et une autre imitation italienne de Spielberg (APOCALYPSE DANS L'OCEAN ROUGE), un quickie produit par Corman (LA BÊTE DE LA CAVERNE HANTEE), un Women In Prison sympa (BIG DOLL HOUSE), un film de cannibale signé du spécialiste Ruggero Deodato (LE DERNIER MONDE CANNIBALE), le premier Abel Ferrara officiel (DRILLER KILLER), deux versions de Dracula, l'une espagnole datant de 1931 (DRACULA) et l'autre réalisée par Terence Fisher avec Christopher Lee (DRACULA PRINCE DES TENEBRES), un film de SF bancal (LA CRYPTE), un gore à sketche orienté black metal (CRADLE OF FEAR), une comédie splatter (DEAD AND BREAKFAST), un Russ Meyers culte (BEYOND THE VALLEY OF THE DOLLS) et un nazi-exploitation des profondeurs (BOURREAUX SS 2)
Bonne lecture!



AOUT 2007

Mise à jour de fin d'été consacrée essentiellement à deux axes: les adaptations de Poe par Roger Corman (LE CHATEAU DE LA TERREUR, LA CHUTE DE LA MAISON USHER, LA CHAMBRE DES TORTURES) et la saison 2 des MASTERS OF HORROR via quatre épisodes de qualité variable. Rayon nouveauté quelques titres plus (PLANE DEAD, PARANOIAK) ou moins (BLACK CHRISTMAS 2006) viennent tenir compagnie à des métrages plus anciens comme le gore COLOR ME BLOOD RED, le sexy CALIGULA ET MESSALINE, le sympathique FURIE DES VAMPIRES, le sadique CRIMES AU MUSEE DES HORREURS et le médiocre LA COMTESSE NOIRE. Enfin, terminons par le plus récent CABIN FEVER et rendez-vous dans quelques semaines.
Bonne lecture!



JUILLET 2007

C'est l'été alors, commençons en douceur avec un classique de la SF bis récemment sorti chez Bach, TARANTULA et sa grosse bestiole à huit pattes. Poursuivons avec une autre bête, toujours chez Bach, à savoir LA CHAUVE SOURIS, un sympathique véhicule pour Vincent Price. Enfin, le même éditeur nous propose aussi une INVASION DES FEMMES ABEILLES gentiment sexy et carrément Z dont il serait dommage de se priver. Restons dans les classiques avec le NOSFERATU original, sans doute le film le plus ancien qui figurera sur ce site (1922 quand même) et FRANKENSTEIN ET LE MONSTRE DE L'ENFER, métrage testament de l'immense cinéaste anglais Terence Fisher. Pour verser davantage dans le bis rendons nous en Italie, patrie du post-nuke ringard avec les "classiques" du genre que sont LES GUERRIERS DU BRONX 2 et LES NOUVEAUX BARBARES. Restons dans la Péninsule avec un petit trio consacré à Joe d'Amato qui accommode le porno de trois façon: version péplum sanglant (CALIGULA 2), version aventures sanglantes (EMANUELLE EN AMERIQUE) et version horreur gore (LA NUIT FANTASTIQUE DES MORTS VIVANTS), bref toujours autant de sexe et de sang pour Mr D'amato Ketchup. Les cannibales sont également de sortie dans leurs premières oeuvre sanguinaires (CANNIBALIS de Lenzi) et, tout aussi fauchés mais américains, les infectés / zombies de BUVEURS DE SANG feront bien rire les amateurs de gore mal fichu. Rayon sexploitation malsaine et racoleuse, on peut compter sur Jésus Franco pour nous offrir un paquet de demoiselles violées et torturées dans ILSA - ULTIMES PERVERSIONS. Encore plus brutal, le rape and revenge I PISS ON YOUR GRAVE donne dans l'ultra-violence, la quasi-pornographie et le thrash total. On vous aura prévenu! Calmons un peu le jeu, façon de parler, avec l'excellent slasher CARNAGES qui, grâce aux effets gore de Tom Savini, mérite à la fois son titre et sa classification "nasty".
Bonne lecture!



JUIN 2007

Dix sept nouvelles chroniques au programme de cette mise à jour, avec quelques productions grands publics ayant bercé notre enfance (LE 7ème VOYAGE DE SINBAD, HIGHLANDER), un classique absolu du Western italien (MON NOM EST PERSONNE) et un honnête produit dans le même style (SABATA). Rayon épouvante, place à quelques monuments comme LES MAITRESSES DE DRACULA, LA MALEDICTION DES PHARAONS, LA MALEDICTION D'ARKHAM et LA MAISON DU DIABLE. Enfin, nous irons faire un tour classé X dans le LABYRINTHE, rendrons visite aux GUERRIERS DU BRONX, avant d'être témoin d'un MASSACRE DANS LA VALLEE DES DINOSAURES, deviendrons amnésiques (MEMOIRE EFFACEE), rencontrerons LUTHER THE GEEK, L'HOMME SINGE, les cénobites de HELLRAISER 6, la SURVIVANTE (des Masters of Horror),...Tout ça pour conclure que c'est définitivement un monde de chien (avec MONDO CANE 3).
Bonne lecture!



AVRIL 2007

Dix sept nouvelles chroniques au programme de cette mise à jour, avec un hommage à Freddie Francis (LE TRAIN DES EPOUVANTES), du gore cannibale rital (LA SECTE DES CANNIBALES), du thriller british érotique typé rape and revenge (EXPOSE), du fantastique classique (L'ENTERRE VIVANT, LE SINGE TUEUR), de l'horreur mexicaine (LA TÊTE VIVANTE), de la science-fiction culte (THE THING), du Z italien pur jus (TROLL 2), du Troma (TROMA's WAR), du porno chic (STORY OF JOANNA), de l'épouvante espagnole (L'EMPREINTE DE DRACULA), du slasher ricain(SLUMBER PARTY MASSACRE) ou espagnol (le délirant SADIQUE A LA TRONCONNEUSE), de la parodie (TEAM AMERICA POLICE DU MONDE), du Western politique (EL CHUNCHO), du gore culte (EXTRA SANGSUES), de la SF sexy canadienne (SOEURS DE GLACE)...
Un vrai tour du monde du mauvais goût.
Bonne lecture!



MARS 2007

Vingt nouvelles chroniques au programme de cette mise à jour, avec des nouveautés (LE PRESTIGE), des classiques indémodables (LA FIANCEE DE FRANKENSTEIN, LA MOMIE, LE JOUR OU LA TERRE S'ARRETA), de l'horreur mexicaine (LE MONDE DES VAMPIRES, LES PROIES DU VAMPIRE), du gore rital (DEMONS), du hard américain vintage (DERRIERE LA PORTE VERTE), du slasher (VENDREDI 13 n°3), du western (DJANGO ET SARTANA, JUSQU'A LA DERNIERE GOUTTE DE SANG, PISTOLETS POUR UN MASSACRE), de l'horreur australienne (UNDEAD), du cult-movie (DONNIE DARKO), du bis érotico-saignant (FLESH FOR THE BEAST), du Z ringard (MONDO CANNIBALE) ou rigolo (VIRUS CANNIBALE), de l'épouvante classique (LE MOULIN DES SUPPLICES), de l'exploitation crapuleuse (LA MARQUE DU DIABLE) et du blockbuster naze (VAN HELSING)...Bref, il y en a pour tous les mauvais goûts! Bonne lecture!



FEVRIER 2007

Première mise à jour du site avec une floppée de critiques allant du plus mainstream (AMITYVILLE, LA MAISON DU DIABLE) au plus bis (THE ARENA, ATTENTION ENFANTS), en passant par le rape and revenge (LA BETE TUE DE SANG FROID), le cinéma cannibale italien (ANTROPOPHAGEOUs, CANNIBAL FEROX), le porno-culte sf (CAFE FLESH), le slasher / survival(AU SERVICE DE SATAN, KOLOBOS, SURVIVANCE, les deux premiers VENDREDI 13 et le très sexe FANTOM KILER 3), du western, du mondo, du péplum, etc. Plein de bonnes choses que je vous laisse découvrir, d'autant que tout cela est également classé par "sous-genres" pour une meilleure navigation. Et en prime une biographie d'Asia Argento! Bonne lecture!




Les Monstres de la Nuit est un fanzine français, consacré au cinéma populaire. Chaque numéro est dédié à un auteur ou une thématique particulière. L'association Sin'Art en assure désormais la distribution.
Abondamment illustré, Les Monstres de la Nuit Volume 8 est un épais pavé de 76 pages qui rend hommage à John Gilling, le réalisateur de nombreux chefs-d'œuvre tels que La Femme Reptile (The Reptile), ou L'Invasion des Morts-Vivants (The Plague of the Zombies) que l'on retrouve d'ailleurs en couverture de ce numéro. Un numéro qui propose également une interview de Ingrid Pitt, l'une des plus célèbres actrices ayant œuvré au sein de la Hammer Films.

Payement en ligne via :Sin Art
Les Monstres de la Nuit Volume 8 est également disponible dans les boutiques suivantes:
Ciné Folie à Cannes
L'Atalante à Nantes
La Pétroleue
Librairie Contact à Paris (8ème)
Librairie BD Ciné à Paris (9ème)

NEWS

SUEURS FROIDES 34

Le nouveau numéro de Sueurs Froides est disponible sur le site de Sinart depuis janvier 2007!

Au programme: les nouveautés mexicaines de chez Bach Film, la saga Tomie, un dossier pinku eiga, Abducted by the Daleks, la trilogie Fantom Seducer / Mark of the Whip, du Women In Prison, du Boris Karloff, du Sam Peckinpah, La Sorcière Sanglante, The Host, etc.

N'oubliez pas de télécharger (gratuitement) ces 92 pages de lectures non saines et passionnantes!



En ce premier janvier 2007, BIS ART CINEMA est donc né sur le Web et compte 45 critiques. D'autres suivront...
Le but de BIS ART CINEMA est de traiter du cinéma bis, étrange et de mauvais genre. A côté de l'horreur et du fantastique, qui s'y taille la part du lion (des classiques de l'Age d'Or comme DRACULA, L'HOMME INVISIBLE, FRANKENSTEIN, etc aux récents SAW et SHAWN OF THE DEAD en passant par les chef-d'oeuvre de la Hammer - LE CAUCHEMAR DE DRACULA, L'INVASION DES MORTS VIVANTS et le gore bis italiens), vous pouvez découvrir des titres variés comme le drame glauque LE LIVRE DE JEREMIE d'Asia Argento, le porno-SF NIGHTDREAMS de Francis Delia, le péplum cul-culte CALIGULA, la sexploitation BIKINI BANDITS et de nombreux westerns spaghetti comme LE TEMPS DU MASSACRE ou KEOMA.

So let's do the time warp again!...et rendez-vous le mois prochain!