HERSHELL GORDON LEWIS

Réalisateur américain né à Pittsburgh en 1929. Il débute sa carrière dans l'érotisme soft mais c'est en 1963 qu'il va trouver sa voie en "inventant" le cinéma gore via BLOOD FEAST.

Ses premiers essais dans le "nudie", en effet, ne furent guère concluants et se heurtèrent rapidement aux limites d'un genre cadenassé par une censure encore très contraignante empêchant tout "dérapages" vers l'explicite (il faudra attendre une dizaine d'années pour voir débarquer les premiers pornos officiels).

En 1963, Lewis se propose d'adapter les principes du Grand Guignol parisien (alors agonisant) en offrant aux spectateurs une nouveauté: un film d'horreur à tout petit budget délaissant l'angoisse au profit d'un étalage de scènes sanglantes et de mauvais goût. BLOOD FEAST lance donc la fructueuse mode du gore et, au cours des dix années suivantes, Lewis réalise une petite dizaine de film d'horreur sanglants. Souvent axés sur l'humour comme en témoigne 2000 MANIACS ou COLOR ME BLOOD RED, ces films lui valent son surnom de "godfather of gore".

Lewis va enchaîner les métrages outranciers en alternant l'horreur "sérieuse" (A TASTE OF BLOOD), le gore rigolo (WIZARD OF GORE) et la sexploitation (SHE DEVILS ON WHEELS) jusqu'à sa retraite prématurée en 1972, après un ultime GORE GORE GIRLS totalement excessif et parodique.

Après une absence des plateaux de 30 ans (!), Lewis revint finalement avec la suite longtemps annoncée et reportée de BLOOD FEAST. Le résultat est plutôt décevant mais on n'en voudra pas au vénérable cinéaste remis au goût du jour par plusieurs remakes (2001 MANIACS, WIZARD OF GORE) et même des films à succès comme JUNO qui le cite en référence.

Lewis est également un expert mondial du marketting ayant écrit de nombreux livres sur le sujet!

 

 

FILMOGRAPHIE SELECTIVE