JOE D'AMATO

Réalisateur italien né à Rome en 1936 et décédé d'une crise cardiaque à Rome en 1999, de son vrai nom Aristide Massacesi, il fut un grand spécialiste du cinéma d'exploitation, de l'horreur et du bis. La dernière partie de sa carrière, soit à partir de 1990, est pratiquement uniquement dévolue au porno qui le fera cotoyer les deux plus grandes stars italiennes du genre, Rocco Siffredi et Selen.

Ayant utilisé énormément de pseudonymes, il suivit souvent les modes, proposant par exemple une longue série de films d'aventures érotiques consacrées à une journaliste nommée Emanuelle après le succès des EMMANUELLE, le "m" en moins faisant toute la différence au point de vue légal.

Il tourna aussi de l'héroic fantasy lorsque CONAN LE BARBARE fut populaire (la saga ATOR), donna dans le gore cannibale (ANTROPOPHAGOUS), le slasher très sanglant (HORRIBLE) ou le film de zombie avec LA NUIT FANTASTIQUE DES MORTS VIVANTS et PORNO HOLOCAUST qui lance la très curieuse mode du "porno gore".

Après la sortie de MAD MAX 2, Joe d'Amato se lance dans le post-nuke via ENDGAME et 2020 TEXAS GLADIATOR tandis que le CALIGULA de Tinto Brass lui inspire un CALIGULA 2: LA VERITABLE HISTOIRE suivi de quelques autres péplums classés X.

La fin des années '80 marque le déclin du bis italien et d'Amato propose moins de séries B (citons DEEP BLUE qui pompe LES DENTS DE LA MER ou encore FRANKENSTEIN 2000, KILLING BIRDS et TROLL 3) pour se consacrer frénétiquement au porno. Là encore, le cinéaste se fait une spécialité du détournement X d'oeuvres célèbres, ce qui lui vaut parfois quelques problèmes de copyright.
L'aventure s'achève à la fin des années '90 après près de 200 films tournés sous une cinquantaine de pseudonymes différents.

 

FILMOGRAPHIE SELECTIVE